Traitements naturels de l’asbestose

Les lésions pulmonaires engendrées par l’asbestose sont irréversibles et tendent à progresser avec le temps. Aucun traitement curatif n’est cependant encore découvert, seule la prévention et la prise en charge des symptômes sont préconisées. Celles-ci varient suivant la phase de la maladie.

Évitement de l’exposition à l’amiante

asbestose
Se tenir loin des zones contaminées d’amiante est la meilleure façon de prévenir l’asbestose

La meilleure façon de prévenir la contraction de ce type de pneumoconiose est l’évitement d’une exposition fréquente à l’amiante. L’utilisation d’eau pouvant en être contaminée ou encore les logements se trouvant près d’un gisement doivent, entre autres, être évités. L’usage de ce minéral dans les industries est, par ailleurs, interdit depuis déjà quelques décennies dans certains pays notamment européens. Il est aujourd’hui remplacé par d’autres matériaux dont notamment de fibres de verre. Il reste encore cependant très utilisé dans d’autres pays.

Sevrage tabagique

Diverses études avancent la nécessité d’un sevrage tabagique dès l’apparition des premiers symptômes de l’amiantose. Fumer est, en effet, reconnu comme étant l’un des principaux facteurs qui peuvent accélérer la progression de cette maladie pulmonaire. Ceci peut également aggraver les symptômes. Tel sevrage permet, en outre, d’éviter la complication des lésions vers la survenue de cancers du poumon (1).

Pour arrêter le tabagisme, la lobélie enflée est reconnue dans diverses publications comme pouvant être efficace. La plante, et notamment la lobéline qu’elle contient, peut aider à se libérer de la nicotine. Ceci s’explique surtout par l’effet ganglioplégique qu’elle possède tout comme cette dernière. Toutefois, contrairement à celle-ci, elle n’engendre aucune accoutumance. La lobélie permet, également, de se défaire du goût du tabac aidant ainsi à vouloir moins fumer. Elle possède, par ailleurs, des actions expectorantes et broncho-dilatatrices pouvant apaiser les désagréments qui se présentent à l’arrêt du tabac. (2)

Pour utiliser ce remède homéopathique, prendre 3 granules de lobelia inflata 5CH à chaque fois que vient l’envie de fumer. Le suivi d’un spécialiste reste toutefois utile pour éviter un surdosage.

Précautions pour éviter toute autre pathologie respiratoire

Diverses études s’accordent sur l’importance de prendre les mesures nécessaires contre toute autre pathologie pulmonaire. L’asbestose rend, en effet, l’appareil respiratoire et principalement les poumons du sujet vulnérables contre toute attaque virale ou bactérienne. La survenue d’une autre affection risque alors d’aggraver la maladie. Une vaccination contre les différentes pneumopathies est, à cet effet, conseillée. (3)

Exercices pour améliorer la capacité pulmonaire

Afin d’améliorer la capacité des poumons et de réduire le risque de contracter cette maladie, il est recommandé de faire des exercices respiratoires. La pratique d’activités physiques adaptées à chaque cas peut également être bénéfique. Les sports d’endurance sont, à cet effet, les plus conseillés. Ceux-ci peuvent favoriser la résistance à l’effort.

Traitements médicaux de l’asbestose

Dans les formes les plus graves, le taux d’oxygène qui parvient dans les différents tissus du sujet ne suffit pas à combler les besoins. Le bon fonctionnement des organes de l’organisme s’en retrouve alors entraver. L’oxygénothérapie est alors avancée dans certaines études. Ce traitement peut, en outre, être aussi utilisé pour améliorer la capacité pulmonaire. Il aide également à ralentir la progression de la maladie vers une insuffisance cardiaque. (4)

À une phase avancée de la pathologie, seul le greffe de poumons peut éviter la mort du patient.

Efficacité de la phytoremédiation contre l’asbestose

Certaines publications reconnaissent les nombreux bienfaits de la phytoremédiation face à la pollution intérieure. Celle-ci consiste juste à avoir des plantes vertes d’appartement chez soi. L’air intérieur peut être pollué par des agents chimiques, biologiques ou des métaux lourds suite à l’usage d’appareils à combustion. Certains produits et équipements du logement peuvent également émaner divers types de polluants. Grâce à la photosynthèse, les plantes vertes ont la capacité de purifier l’air pollué. Elles peuvent également emprisonner les métaux lourds comme l’amiante dans leurs tissus. (5)

Références

(1) Hadjiladis D., « Asbestosis.», Medical Encyc,opedia, MedlinePlus.
(2) Bruneton J. « Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales.» Edition Tec Et Doc. 1997.
(3) Asbestosis, Conditions, NHS Choices, Aug.2017
(4) Qu’est ce que la fibrose pulmonaire. Assoc Fibrose Pulmonaire.
(5) Luz C, « Planting Healthier Indoor Air.» Environmental Health Perspectives, 2011.

error: Contenu protégé sous copyright