Traitements naturels de l’athérosclérose

En l’absence de prise en charge, l’athérosclérose conduit à diverses complications. Celles-ci peuvent être secondaires soit au rétrécissement de la lumière artérielle, soit au largage d’une plaque d’athérome. Pour prendre en charge cette pathologie vasculaire, il existe un certain nombre de traitements qui peuvent être adoptés. Parmi ceux-ci, il y a :

Adopter une bonne hygiène de vie

athérosclérose
Une bonne hygiène de vie est le meilleur moyen de prévenir l’athérosclérose

Pour prévenir la formation d’athérome ou éviter d’aggraver la maladie, de nombreuses études suggèrent l’adoption d’une bonne hygiène de vie. La science avance, par exemple, les bienfaits d’une réforme dans les habitudes alimentaires. Celle-ci doit privilégier particulièrement la consommation de fruits et légumes au détriment des produits carnés, du gras et du sucre. (1)

Les scientifiques reconnaissent aussi les bienfaits d’une pratique régulière d’activités physiques sur le système cardiovasculaire. Les exercices favorisent, par ailleurs, la combustion des excès de graisse stockés dans les divers tissus de l’organisme. En outre, il est recommandé d’arrêter la prise de diverses substances néfastes comme l’alcool ou le tabac.

Consommer plus fréquemment de noix

Un certain nombre d’études parlent également des bienfaits que peut apporter la consommation fréquente de noix sur le système cardiovasculaire. Il a été, entre autres, montré qu’en consommer toutes les semaines réduit le risque de mortalité secondaire à une affection coronarienne. Divers éléments nutritifs sont, en outre, présents dans ces aliments ayant un effet cardioprotecteur. Parmi ceux-ci, il y a le cuivre, le magnésium, l’acide folique et aussi les phytostérols (2).

Privilégier les céréales complètes dans l’alimentation

Selon une publication, consommer davantage de céréales complètes peut protéger des pathologies cardiovasculaires, dont celles qui peuvent affecter les artères. (3) À cet effet, il est conseillé d’opter pour l’alimentation de blé ou riz complet que de produits raffinés. Privilégier plutôt les pains faits à base de farine de blé complet que le pain blanc. Il en va de même pour les pâtes. Ne pas négliger, par ailleurs, la consommation fréquente d’autres types de céréales comme l’avoine, l’orge ou encore le maïs.

Ail dans le traitement de l’athérosclérose

Au cours d’une observation scientifique, il a pu être aussi montré que la prise quotidienne d’extraits d’ail vieilli diminue la formation des plaques d’athérome (4). Cet effet serait dû à la présence de composés soufrés dans cette plante. Ils seraient à même de baisser significativement le niveau de cholestérol contenu dans le sang.

Lors de cette étude, les sujets observés étaient soumis quotidiennement à 4 ml de l’extrait d’ail vieilli. D’autres études avancent l’efficacité de prendre de l’ail moulu par jour, à rajouter par exemple dans les repas.

Vitamines E et C

Selon une étude, des compléments quotidiens de vitamines C et E sont bénéfiques chez des jeunes ayant un taux de cholestérol sanguin élevé. On a, en effet, constaté que de tels suppléments peuvent réduire le risque de survenue d’athérosclérose plus tard. Ce traitement doit, toutefois, être associé à un régime pauvre en gras (5).

Berbérine

Grâce à son action antiplaquettaire, la berbérine a été mise en évidence dans de nombreuses publications comme pouvant améliorer la fluidité sanguine. Il a été observé, entre autres, que cette molécule peut prévenir la formation de caillots dans le sang (6). On reconnaît aussi son efficacité à lyser les éventuels thrombus (7). Certaines études avancent, en outre, que la berbérine peut aider à perdre du poids et même augmenter la sensibilité à l’insuline. (8)

Le dosage souvent prescrit pour recourir à cette médication est de 300 mg à 900 mg par jour.

Chlorella

La prise en charge d’une hypertension artérielle est également nécessaire pour réduire le risque de survenue d’une athérosclérose. À cet effet, l’efficacité de la chlorella a pu être démontrée lors d’une expérience menée auprès de sujets hypertendus. Une baisse du taux de cholestérol sanguin a été, aussi, vérifiée lors de cette étude (9).

Pour recourir à cette microalgue, prendre 10 g de celle-ci en comprimé. Il s’agit de la dose moyenne utilisée au cours de ces études. À noter, cependant, que la chlorella peut interagir avec certains médicaments comme des anticoagulants ou encore des anti-inflammatoires. Elle peut également déclencher une réaction allergique chez les sujets sensibles à de la moisissure.

Références

(1) « Diet and cardiovascular disease.», World Heart Federation, 2017.
(2) Sabaté J, et al., « Nuts, Blood Lipids and Cardiovascular Disease.», Asia Pac J Clin Nutr. 2010.
(3) Simil L., et al. (EN) « Consommation de grains entiers et risque de cardiopathie coronarienne: Résultats de l’étude sur la santé des infirmières » American J Clin Nutr , Vol 70, Septembre 1999.
(4) Budoff M. et al., « Inhibiting Progression of cCoronary Calcification using Aged Garlic Extract in Patients Receiving Statin Therapy : A Preliminary Study.», Prev Med. 2004 November.
(5) Engler MM, et al., (EN) « Les vitamines antioxydantes C et E améliorent la fonction endothéliale chez les enfants atteints d’hyperlipidémie.» Endothelial Assessment of Risk from Lipids in Youth (EARLY) Trial. Circulation 2003 Aug.
(6) Huang CG, et al., (EN) « Effet de la Berbérine sur le métabolisme de l’acide arachidonique dans les plaquettes de lapin et des cellules endothéliales.», Thromb Res., 2002.
(7) Lau CW, et al., « Cardiovascular Actions of Berberine.», Cardiovasc Drug Rev. 2001.
(8) Yang J, et al. « Berberine Improves Insulin Sensitivity by Inhibiting Fat Store and Adjusting Adipokines Profile in Human Preadipocytes and Metabolic Syndrome Patients. » Evid Based Complement Alternat Med. 2012.
(9) Merchant, R. et al., (EN) « Essais cliniques sur des suppléments nutritionnels de Chlorella Pyrenoidosain pour le traitement de la fibromyalgie, l’hypertension et la colite ulcéreuse. » Altern. Ther Health Med. 2001.

error: Contenu protégé sous copyright