Pâleur

Présentation de la pâleur

Pâleur, coloration plus claire et plus terne de la peau et ou des muqueuses
Pâleur, coloration plus claire et plus terne de la peau et ou des muqueuses

La pâleur est une coloration plus claire et plus terne de la peau ou des muqueuses par rapport au teint normal. Il ne s’agit pas d’une pathologie en soi et peut même être sans gravité. Elle peut, cependant, être le signe d’une affection parfois dangereuse, nécessitant alors une prise charge. Suivant, en outre, chaque cas, elle va se manifester différemment et s’accompagner d’autres signes.

Cet état peut arriver à tout le monde, aussi bien chez des jeunes enfants que chez des adultes. Certains sujets peuvent, par ailleurs, avoir naturellement le teint pâle sans qu’il n’y ait une quelconque anomalie.

Causes de la pâleur

Un bon nombre de facteurs peuvent rendre une personne pâle.

Anémie suite à une importante perte de sang telle qu’en cas d’hémorragie ou due à certaines maladies comme le cancer du côlon, maladie de Crohn, insuffisance rénale ;
– Hémopathies dont notamment la leucémie ;
– Pathologies cardiovasculaires empêchant une circulation normale du sang ;
– Pathologies pulmonaires dont tuberculose ;
– Oxygénation insuffisante ;
– Confinement ;
– Certaines néoplasies malignes dont le phéochromocytome qui cause des vasoconstrictions rendant le sujet pâle ;
– Troubles de la thyroïde ;
– Perturbations endocriniennes ;
– Hypothermie telle qu’en cas de gelure ;
– Importante chaleur ;
Malaise ;
Céphalées ;
– Migraine ;
Fatigue ;
– Insomnie voire agrypnie qui se caractérise par l’absence de sommeil pendant une période assez longue ;
– Hypoglycémie ;
– Dénutrition ;
Ostéoporose ;
Ostéomalacie ;
– Carence en fer ;
– Carence en vitamines B9, B12 ;
– Carence en vitamine D ;
– Carence importante en vitamine C qui empêche l’oxydation des ions ferreux ;
– Amaigrissement ;
– Choc émotionnel tel qu’après stupeur, peur, tristesse, embarras ;
– Bronzage insuffisant ;
Intoxication par des métaux lourds dont plomb ;
– Surdosage d’amphétamines ;
– Prise de stupéfiants.

Manifestations de la pâleur

Manifestations de la pâleur accompagnées d'autres signes, sueurs froides, nausées, troubles oculaires, auditifs, ...
Manifestations de la pâleur accompagnées d’autres signes, sueurs froides, nausées, troubles oculaires, auditifs, …

La pâleur peut se présenter différemment et être accompagnée d’autres symptômes suivant sa cause.

– Limitée au niveau de certaines parties du corps telles que visage, lèvres, mains ou généralisée ;
– D’apparition brusque ou progressive ;
– Temporaire ou chronique ;
– Sueurs froides, nausées, troubles oculaires et auditifs, voire évanouissement en cas de malaise ;
– Bâillements en cas d’oxygénation insuffisante ;
– Asthénie, essoufflement, tachycardies, extrémités froides, céphalées en cas d’anémie ;
– Goût de métaux dans la bouche, troubles digestifs, surdité, liseré sombre sur les gencives s’il y a intoxication au plomb ;
– En cas de scorbut dû à une avitaminose C, outre la peau qui devient pâle, il y a perte de poids, fatigue et gingivite avec risque de chute des dents.

Traitements de la pâleur

Les traitements à adopter devant cet état varie selon la cause elle-même.

– Selon une étude, prendre des suppléments de vitamines dont la vitamine C ainsi que ceux du groupe B, et de minéraux notamment le magnésium et le zinc peut aider à apaiser les symptômes d’une hypoglycémie (1) ;
En cas de carence en fer, il est conseillé de privilégier certains aliments riches en ce minéral, notamment en fer non héminique qui est plus difficile à absorber que le fer héminique. Parmi les plus grandes sources, il y a surtout les graines de citrouilles, lentilles, haricots (2) ;
– Diverses observations ont mis en évidence l’efficacité de certains aliments pour aider à avoir un teint plus hâlé et un bronzage plus durable. Parmi ceux-ci, il y a entre autres les carottes, tomates, petits pois, melon et l’abricot. Une autre étude suggère également l’urucum, une fleur qui peut à la fois activer le bronzage, le rendre durable tout en protégeant des effets néfastes du soleil (3) ;
En cas de malaise vagal, il faut favoriser le retour veineux afin d’éviter une perte de connaissance. Une étude suggère, pour cela, de croiser les jambes et de resserrer les muscles des extrémités (4) ;
– Si la peau devient pâle de manière généralisée, il peut s’agir du signe d’une maladie grave qui peut nécessiter une prise en charge médicale urgente.

Références

(1) Roberts AJ, « Nutraceuticals – The complete encyclopedia of Supplements, Herbs, Vitamins and Healing Foods.», Perigee Books, États-Unis, 2001.
(2) « Valeur nutritive de quelques aliments usuels.», Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada, 1999.
(3) Whitehead RD, Re D, Xiao D, Ozakinci G, Perrett DI., « You are what you eat: within-subject increases in fruit and vegetable consumption confer beneficial skin-color changes.» PLoS One. 7 mars 2012.
(4) Krediet CT, van Dijk N, Linzer M. et al. « Management of vasovagal syncope: controlling or aborting faints by leg crossing and muscle tensing » Circulation 2002:106;1684–9. PMID 12270863.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright