Anémie

Présentation de l’anémie

L’anémie est le terme utilisé pour désigner une baisse anormale du taux d’hémoglobine contenu dans le sang. Elle a pour conséquence principale la diminution du taux d’oxygène qui parvient au niveau des divers tissus du corps. Le fonctionnement normal des différents organes peut rapidement être entravé. Ce qui peut conduire à de nombreuses affections et aggraver les pathologies existantes.

Suivant la cause, cette anomalie peut être secondaire à une importante perte de sang. Un accroissement anormal de la destruction de globules rouges peut également expliquer la survenue d’une anémie. Dans ces deux cas, il s’agit des formes dites périphériques ou régénératives. Elle peut, en outre, être causée par une diminution de la production de globules rouges. Il s’agit de la forme centrale.

Anémie
Anémie : baisse du taux d’hémoglobine dans le sang

Causes de l’anémie

Une baisse du taux d’hémoglobines contenue dans le sang peut avoir diverses causes. Parmi celles-ci, il y a entre autres :

– Une carence profonde en fer, qui constitue d’ailleurs la cause la plus fréquente ;
– Une malnutrition ou une dénutrition ;
– Une carence en certaines vitamines dont notamment la B12 ou le B9 ;
– Une importante perte de poids telle qu’après une maladie ou lors d’un régime alimentaire drastique ;
– Une perte de sang importante suite à un accident, une coupure, une blessure ;
– Une hémorragie ;
– Une perte de sang occulte. Ce qui survient notamment en cas de cancer du côlon ;
– Une anémie hémolytique acquise qui est une hyper-hémolyse ou une destruction exagérée des globules rouges. Elle peut être due à une réaction immunitaire, à la présence d’une toxine dans le sang ou à une infection ;
– Une anémie hémolytique congénitale. Tel est le cas lors de la maladie de Cooley également appelée thalassémie. Il s’agit d’une maladie génétique entraînant un déficit dans la synthèse d’hémoglobine ;
– Une anémie hémolytique auto-immune. Cette anomalie se caractérise par la destruction des globules rouges par les propres anticorps du sujet ;
– Une splénomégalie. Cette affection se caractérise par une augmentation anormale du volume de la rate, piégeant les globules rouges.
– Une drépanocytose, qui est une pathologie héréditaire détruisant les hémoglobines contenues dans le sang ;
– Une pathologie au niveau de la moelle osseuse. Il en est le cas lors d’une aplasie médullaire, d’un cancer.

Risques et complications de l’anémie

Certains symptômes sont caractéristiques d’une diminution du taux d’hémoglobines contenues dans le sang.

– Une pâleur au niveau de la peau et des muqueuses. Dans certains cas, la pâleur cutanée n’est pas très évidente notamment lorsque la baisse de la quantité d’hémoglobine s’installe progressivement. Elle reste toutefois assez visible au niveau des muqueuses ;
– Une tachycardie ou accélération du pouls. Il s’agit d’une réaction de l’organisme face à la baisse de l’oxygénation des différents tissus. Elle survient au départ uniquement à l’effort puis même au repos. Ce signe s’accompagne d’une dyspnée caractérisée par une difficulté à respirer ;
– Une coloration bleue du blanc des yeux. Il s’agit d’un signe caractéristique des anémies dues à une carence en fer ;
– Des acouphènes et des phosphènes qui sont respectivement des perceptions de son et de lumière par les oreilles et les yeux. Il s’agit des symptômes d’un dysfonctionnement au niveau de l’encéphale secondaire à un manque d’oxygénation de celui-ci ;
– Des vertiges et des maux de tête qui tendent à devenir fréquents ;
– Une asthénie ou une fatigue notamment si le problème est dû à une carence en fer ;
– Une fatigabilité plus importante ;
– Une angine de poitrine, un infarctus voire un coma dans des cas d’anémies brutales et/ou profondes.

La baisse anormale du taux d’hémoglobines sanguin peut, en outre, aggraver des maladies cardiovasculaires préexistantes. C’est notamment le cas d’une insuffisance coronarienne.

Trouvez dans ce dossier les solutions naturelles pour traiter l’anémie.

error: Contenu protégé sous copyright