Angine de la poitrine

Présentation de l’angine de la poitrine

Angine de la poitrine ou angor, pathologie se manifestant par une vive douleur au thorax
Angine de la poitrine ou angor, symptôme se traduisant par une vive douleur au thorax

L’angine de la poitrine est un symptôme qui se manifeste par une vive douleur ressentie au niveau du thorax. Également connue sous le nom d’angor, elle s’explique principalement par une baisse du volume d’oxygène parvenant au myocarde. Elle est caractéristique d’une affection qui peut toucher la circulation sanguine au niveau de l’artère coronaire. En général, ce symptôme se manifeste au moment d’un effort et s’estompe à la fin de celui-ci.

L’angor doit être considéré comme un avertissement annonçant une affection cardiaque plus grave conduisant à une mauvaise oxygénation du cœur. Sa prise en charge devra dès lors être débutée dès la première manifestation. Parmi toutes ses complications, la plus à craindre est notamment un infarctus du myocarde. Celui-ci se caractérise par l’arrêt complet de la circulation du sang parvenant dans le cœur par le biais de l’artère coronaire. Ce qui peut rapidement conduire à la nécrose des cellules du myocarde. Pour ce qui est, en outre, de sa prévalence, il s’agit d’une affection de plus en plus fréquente. Elle touche plus particulièrement les sujets de plus de 60 ans.

Causes de l’angine de la poitrine

L’angor s’explique par un défaut d’oxygénation du myocarde. Elle survient suite à une ischémie c’est-à-dire à une diminution de la quantité du sang qui parvient au cœur.
Ceci peut être dû à différents facteurs.

Artériosclérose. Le vieillissement des parois de l’artère coronaire rendant la circulation sanguine dans ce vaisseau plus difficile ;
Athérosclérose. La présence des plaques d’athérome qui sont des dépôts graisseux peut réduire la lumière de l’artère coronaire. Ce qui peut obstruer l’irrigation du sang ;
– Spasmes touchant les artères du cœur. Ceux-ci peuvent, en effet, rétrécir momentanément et brusquement le diamètre de ces vaisseaux. C’est le cas lors d’un angor de Prinzmetal;
– Cardiomyopathie hypertrophique. Il s’agit d’une affection caractérisée par une augmentation anormale du volume du myocarde. Il s’ensuit que le débit de sang provenant des artères coronaires ne suffit pas à fournir la quantité d’oxygène qui lui est nécessaire ;

Certains facteurs sont, en outre, connus comme pouvant augmenter le risque de survenue de cette affection. Parmi ceux-ci figurent entre autres :

– Âge ;
– Hérédité ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment le tabagisme, l’alcoolisme, la sédentarité ;
Obésité ;
Diabète sucré ;
– Taux élevé de cholestérol dans le sang ;
– Hypertension artérielle ;
– Sexe, les hommes sont davantage concernés par ce symptôme que les femmes ;
– Stress fréquent.

Manifestations de l’angine de la poitrine

Les manifestations de l'angine de la poitrine se diffèrent en fonction de sa forme, stable ou instable
Les manifestations de l’angine de la poitrine se diffèrent en fonction de sa forme, stable ou instable

Deux types d’angors sont à distinguer :

Angor dit stable qui se caractérise par des douleurs identiques et qui ne sont ressenties que dans les mêmes circonstances ;
Angor instable. Il est reconnu par la survenue de nouvelles douleurs dans des conditions où il n’y en avait pas eu avant ou au repos. Il se peut aussi qu’il y ait une augmentation de fréquence, de l’intensité ou de la durée de leur apparition. Ce type d’angor devra faire l’objet d’une urgence médicale.

Dans tous les cas, la douleur ressentie lors d’une crise peut être reconnue par certaines caractéristiques.

– Sensation de constriction, de pression, de brûlure au niveau de la poitrine, notamment derrière le sternum ;
– Douleur pouvant durer une dizaine de minutes. Une douleur plus courte n’est généralement pas une crise d’angor. Une persistance de la douleur peut être le signe d’un infarctus du myocarde. Ce qui nécessite une urgence médicale ;
– Irradiation de la douleur vers d’autres parties du corps dans certains cas. Les plus touchés sont notamment le long du bras gauche, l’abdomen, le dos et le long du cou ;
– Douleur survenant à l’effort ou lors d’une forte émotion. Elle est aussi ressentie en cas de baisse du débit sanguin parvenant au cœur (telle que lors de la digestion). Ou à l’inverse, en cas de hausse subite du volume de sang qui revient au cœur (comme au moment d’aller se coucher sur le dos) ;
– Sensation d’angoisse ;
– Asthénie ;
Nausées ;
Transpirations ;
– Vertiges.

Découvrez dans ce dossier les solutions naturelles contre l’angine de poitrine.