Artériosclérose

Présentation de l’artériosclérose

L’artériosclérose désigne le durcissement des artères lié au vieillissement. Il s’agit dès lors d’un phénomène naturel de dégénérescence des tuniques de la paroi artérielle. Cette affection touche en particulier la média. Celle-ci n’est autre que la tunique centrale de ces vaisseaux sanguins localisée entre l’intima, à l’intérieur, et l’adventice, à l’extérieure. Les premiers symptômes commencent à se manifester, en général, vers la quarantaine. Cependant, il n’y a pas que le vieillissement normal qui peut favoriser cette perte d’élasticité des artères. D’autres facteurs peuvent également en être à l’origine, accélérant alors leur dégénérescence.

L'artériosclérose désigne le durcissement des artères dû au vieillissement
L’artériosclérose désigne le durcissement des artères dû au vieillissement

Cette affection est à distinguer de l’athérosclérose. Il s’agit également d’une affection artérielle. On la considère même, parfois, comme étant une forme de l’artériosclérose. Celle-ci se caractérise particulièrement par un épaississement de la paroi artérielle suite à la formation de plaques d’athérome. Ces dernières sont constituées essentiellement de graisses auxquelles peuvent se joindre des minéraux et autres éléments contenus dans le sang.

Causes de l’artériosclérose

À part le temps, certains facteurs sont aussi connus comme pouvant favoriser le vieillissement des parois artérielles. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

– Une mauvaise hygiène de vie dont particulièrement un tabagisme allant au-delà de 10 cigarettes par jour. L’alcoolisme est également recensé parmi les plus grands facteurs de risques ;
– Un stress fréquent favorisant le vieillissement des artères dû à l’action de l’adrénaline libérée ;
– Une hypertension artérielle fréquente souvent secondaire à une autre pathologie ;
– Des contraceptifs oraux conduisant à des variations hormonales ;
– Une sédentarité ou pratique insuffisante d’activités physiques ;
– Un surpoids ou une obésité ;
– Un diabète ;
– Une hypercholestérolémie caractérisée par un taux élevé de cholestérol dans le sang ;
– Un facteur d’origine héréditaire ;
– Un faible taux d’œstrogènes. Il en est le cas chez les hommes que les femmes ménopausées. Ces hormones féminines constituent, en effet, un facteur protecteur naturel chez la femme ;
– Une mauvaise habitude alimentaire. Une alimentation riche en sucre, en graisse ainsi qu’une consommation fréquente d’épices sont notamment les plus en cause. Un régime fortement carné est aussi admis comme favorisant le vieillissement des parois artérielles. Il en va de même d’une quantité souvent trop importante de sel dans les plats.

Manifestations de l’artériosclérose

Manifestations de l'artériosclérose : angine de la poitrine, hypertension artérielle, essoufflement, céphalées, ...
Manifestations de l’artériosclérose : angine de la poitrine, hypertension artérielle, essoufflement, céphalées, …

Cette dégénérescence des artères liée au vieillissement conduit à une baisse du volume du sang qui circule dans ces vaisseaux. Une diminution de la quantité d’oxygène parvenant au niveau des différents tissus de l’organisme va alors s’ensuivre. Ce qui peut être à l’origine de nombreux dysfonctionnements des organes voire des affections.

Parmi ses symptômes, il y a entre autres :

– Une angine de la poitrine ou angor caractérisée par la survenue d’une douleur intense ressentie au niveau du thorax ;
– Des perturbations du rythme cardiaque ;
– Une hypertension artérielle qui peut, cependant, aggraver le durcissement des parois artérielles ;
– Des essoufflements survenant facilement lors de simples efforts ;
– Des sensations de douleur, d’engourdissement ou une perte de sensibilité au niveau des membres. Ceux-ci sont dû à la baisse de la quantité de sang qui parviennent aux extrémités ;
– Un gêne lors des mouvements des membres avec parfois boitement lors de la marche ;
– Une nécrose des extrémités à un stade plus avancé ;
– Une apparition d’ulcère au niveau des membres chez les personnes qui présentent une sécrétion anormalement élevée d’hormone parathyroïdienne ;
– Des céphalées fréquentes ;
– Une perception de bourdonnement et d’acouphène aux oreilles ;
– Une perturbation du fonctionnement cognitif et de la mémoire ;
– Des convulsions ;
– Des vertiges ;
– Une insuffisance rénale qui est également favorisée et aggravée par l’hypertension artérielle.

Trouvez ici les solutions naturelles pour traiter l’artériosclérose.

error: Contenu protégé sous copyright