Artériosclérose

Présentation de l’artériosclérose

L'artériosclérose désigne le durcissement des artères dû au vieillissement
L’artériosclérose désigne le durcissement des artères dû au vieillissement

L’artériosclérose est le terme utilisé pour désigner le durcissement des artères lié au vieillissement. Il s’agit dès lors d’un phénomène naturel de dégénérescence des tuniques de la paroi artérielle dont les premiers symptômes commencent à se manifester, en général, vers la quarantaine. Cette affection touche en particulier la média, qui est la tunique centrale localisée entre l’intima, à l’intérieur, et l’adventice, à l’extérieure. Cependant, à part le vieillissement normal, d’autres facteurs sont connus comme pouvant favoriser cette perte d’élasticité des artères et donc accélérer leur dégénérescence.

Cette affection est à distinguer de l’athérosclérose. Il s’agit également d’une affection artérielle parfois même considérée comme étant une forme de l’artériosclérose. Elle se caractérise particulièrement par un épaississement de la paroi artérielle suite à la formation de plaques d’athérome constituées de graisses auxquelles peuvent se joindre des minéraux et autres éléments contenus dans le sang.

Causes de l’artériosclérose

À part le temps, certains facteurs sont connus comme pouvant favoriser le vieillissement des parois artérielles. Parmi ceux-ci, il y a notamment :

– Mauvaise hygiène de vie dont particulièrement un tabagisme allant au-delà de 10 cigarettes par jour. L’alcoolisme est également recensé parmi les plus grands facteurs de risques ;
– Stress fréquent favorisant le vieillissement des artères dû à l’action de l’adrénaline libérée ;
Hypertension artérielle fréquente ;
– Prise de contraceptifs oraux ;
– Sédentarité ;
– Surpoids et obésité ;
Diabète ;
– Hypercholestérolémie ou taux élevé de cholestérol dans le sang ;
– Hérédité ;
– Sexe, l’œstrogène constitue un facteur protecteur chez la femme ;
– Baisse du taux d’œstrogènes chez la femme après la ménopause ;
– Habitude alimentaire riche en sucre, en graisse et en viande ;
– Consommation d’épices ;
– Consommation importante de sel.

Manifestations de l’artériosclérose

Manifestations de l'artériosclérose : angine de la poitrine, hypertension artérielle, essoufflement, céphalées, ...
Manifestations de l’artériosclérose : angine de la poitrine, hypertension artérielle, essoufflement, céphalées, …

Cette dégénérescence naturelle des artères liée au vieillissement peut conduire à une baisse du volume du sang qui circule dans ces vaisseaux. Ce qui peut conduire à des dysfonctionnements et affections au niveau des tissus qu’ils irriguent. Parmi les symptômes qui peuvent être rencontrés, il y a entre autres :

– Angine de la poitrine ;
– Perturbation du rythme cardiaque ;
– Hypertension artérielle ;
Essoufflement ;
– Sensation de douleur, d’engourdissement ou perte de sensibilité au niveau des membres ;
– Gêne lors des mouvements des membres avec parfois boitement lors de la marche ;
Nécroses des extrémités à un stade plus avancé ;
– Apparition d’ulcère au niveau des extrémités chez les personnes qui présentent une sécrétion anormalement élevée d’hormone parathyroïdienne ;
Céphalées ;
– Bourdonnement et acouphène à l’oreille ;
– Perturbation du fonctionnement cognitif et de la mémoire ;
Convulsion ;
– Vertiges ;
Insuffisance rénale.

Traitements de l’artériosclérose

Certains traitements peuvent aider à retarder la survenue de ce phénomène de vieillissement des artères.

– Le tabac étant l’un des facteurs de risque les plus importants reconnus comme pouvant favoriser le vieillissement des artères et la survenue de diverses affections cardiovasculaires, il est dès lors fortement recommandé d’adopter un sevrage tabagique, en particulier chez les sujets de plus de 50 ans ;
– La prise en charge de l’hypertension artérielle est également conseillée pour éviter d’aggraver cette pathologie des artères. À cet effet, des études reconnaissent l’efficacité de la quercétine. Ceci s’explique notamment par les propriétés antioxydantes que possède cette molécule (1) ;
– Lors d’une étude scientifique menée sur des sujets hypertendus, il a pu être conclu que des suppléments de chlorella, pris sur une durée de 60 jours, présentent un effet hypotenseur (2) ;
– Une alimentation saine et équilibrée est souvent avancée comme étant un excellent traitement pour retarder la survenue de diverses pathologies liées à l’âge. Une publication suggère notamment le végétarisme qui est non seulement excellent pour la santé cardiovasculaire mais également pour tout le corps en général (3) ;
– Selon une observation, prendre des noix fréquemment est corrélé positivement à une baisse du risque de décès engendré par une pathologie d’une artère coronaire. Certains des nutriments qu’elles contiennent confèrent, par ailleurs, aux noix une action cardioprotectrice (4) ;
– Un bon nombre d’études recommandent, en outre, la consommation de céréales complètes pour réduire le risque de survenue d’une pathologie coronaire (5).

Références

(1) Bureau L., « Actualités en phytothérapie.», Phytothérapie, Springer, 2010.
(2) Merchant, R. et al., « Nutritional Supplementation with Chlorella Pyrenoidosa for Mild to Moderate Hypertension. J.Med. Food 2002.
(3) « Diet and cardiovascular disease.», World Heart Federation, 2017.
(4) Sabaté J, et al., « Nuts, Blood Lipids and Cardiovascular Disease.», Asia Pac J Clin Nutr. 2010.
(5) Simil L., et al., « Whole-grain Consumption and Risk of Coronary Heart Disease : Results from the Nurses’ Health Study.» American J Clin Nutr , Sept1999.

error: Contenu protégé sous copyright