Plantes médicinales

Sur cette page vous allez découvrir toutes les plantes médicinales classées de A à Z. N’hésitez pas à lire nos dossiers complets correspondants.

 

acerola 2Acérola

Petite cerise originaire d’Amérique Latine, l’acérola est célèbre pour sa teneur en vitamine C naturelle particulièrement élevée, facilement assimilable par l’organisme. Contrairement à la vitamine C de synthèse, cet acide ascorbique peut être pris sans problème à n’importe quel moment de la journée, même en début de soirée. Son administration ne cause aucun trouble de sommeil, au contraire le favorise. Ce n’est pas tout, ce petit fruit est doté d’autres vertus appréciables, telles que des actions tonifiante, antioxydante, anticancéreuse et anti-inflammatoire. Ce billet détaille à travers ses grandes lignes les différentes propriétés médicales de ce fruit, reconnues et prouvées comme vraies par les scientifiques.

>Accédez au dossier Acérola

artichaut
Artichaut

L’artichaut est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des astéracées, apprécié pour ses feuilles tant pour son bouton floral au goût raffiné, considéré comme la partie noble de cette grosse gemme pouvant atteindre 2 mètres de haut. Extrêmement riche en fibres, en minéraux, en vitamine B9 et en oligo-éléments, le cynara scolymus, comme l’appelle les scientifiques, procure de nombreux effets bénéfiques pour la santé. Que vous le consommiez en infusion, en gélules ou en comprimés, ce complément alimentaire au fort pouvoir antioxydant se révèle être le meilleur allié du quotidien pour assurer un fonctionnement optimal à votre organisme et ainsi préserver votre jeunesse.

> Accéder au dossier Artichaut

ashwagandha-3Ashwagandha

Longtemps utilisé dans la médecine ayurvédique, l’ashwagandha, plus connu sous le nom de ginseng indien, figure aujourd’hui dans la liste des médications naturelles majeures en phytothérapie. Ses substances actives puissantes entrent dans la conception de compléments alimentaires, destinés à combattre le stress, la baisse de libido, la perte de mémoire, et différentes maladies dégénératives liées au vieillissement. Il ne faut pas le mélanger avec le panax ginseng. Ce sont deux espèces totalement différentes, bien qu’elles revêtent les mêmes propriétés thérapeutiques. Comme toutes plantes médicinales dites « adaptogènes », c’est à dire capables de s’adapter aux besoins de l’organisme, l’ashwagandha présente un très large spectre d’action. Les scientifiques le confirment par le biais de leurs expériences.

> Accéder au dossier Ashwagandha

baie de gojiBaie de goji

Les baies de goji ont été longtemps considérées comme ayant le pouvoir d’accroitre la longévité. Dans la médecine traditionnelle chinoise, par exemple, les taoïstes, les poètes et les praticiens les ont utilisés en décoction dans l’espoir d’atteindre l’immortalité. Depuis quelques années, ces fruits du Lyciet ont également su conquérir les marchés européens et font aujourd’hui de nombreux adeptes. Leur pouvoir de ralentir le processus de vieillissement s’explique notamment par la présence de plusieurs variétés d’antioxydant dans leur composition, d’après les scientifiques. Ce que le grand public ignore, c’est que ces fruits possèdent d’autres propriétés médicales insoupçonnables. Ce guide en parle plus à ce sujet.

>Accéder au dossier Baie de goji

TheierCamellia sinensis

Les thés, qu’ils soient vert, noir ou blanc, proviennent d’une seule et unique plante, le Camellia sinensis ou le théier. Ce qui les différencie, c’est le procédé de traitement qu’ils subissent après la cueillette. Les feuilles de cet arbuste sont plus que de simples ingrédients utilisés dans la fabrication de ces boissons. Ce sont des sources importantes de polyphénols aux pouvoirs antioxydants. Depuis plus de quatre millénaires, l’Homme s’est intéressé à ses bienfaits thérapeutiques. Nombreux sont les scientifiques qui s’y penchent encore, de nos jours, en menant diverses expériences. La plupart d’entre elles confirment tout ce qu’a dit la médecine traditionnelle chinoise à son sujet. Ses bienfaits santé vous sont dévoilés dans ce billet.

> Accédez au dossier Camellia sinensis

 

chardon marieChardon-Marie

Le chardon-marie est une plante bisannuelle d’environ 1,50 mètre de haut appartenant à la famille des Astéracées, facile à identifier grâce à son feuillage vert pâle brillant, tacheté de blanc. Ses nervures blanches seraient les quelques gouttes de lait de la vierge Marie qui tombèrent sur les feuilles, pendant qu’elle allaitait l’enfant Jésus sous un bosquet de chardon, selon les croyances populaires. C’est pourquoi, on l’appelle le « Lait de Notre-Dame ». Cette plante médicinale, célèbre pour sa capacité de traiter différentes pathologies hépatiques, entre aujourd’hui dans la conception de nombreux produits pharmaceutiques et compléments alimentaires. Le chardon-marie puise son pouvoir dans ses fruits, des akènes noirs luisants, enrichis en flavonolignanes et flavonoïdes, qui sont des puissants antioxydants.

> Accéder au dossier chardon-Marie

 

chlorella (2)Chlorella

Micro-algue verte d’eau douce, la chlorella est un superaliment célèbre pour son pouvoir détoxifiant. Prise au quotidien comme complément alimentaire, celle-ci apporte tous les nutriments dont l’organisme a besoin, tout en éliminant les toxines et les métaux lourds cumulés par le corps. C’est la raison pour laquelle, on le nomme « agent détoxifiant ». Sa capacité à nettoyer l’organisme s’explique notamment par la présence de fibres et de chlorophylle en quantité impressionnante dans sa composition. Les bienfaits apportés par la chlorella sont perceptibles dès quelques jours de traitement, grâce à ce pouvoir détoxifiant et à sa faculté de stimuler les défenses naturelles.

> Accéder au dossier Chlorella

panax ginsengGinseng

Le ginseng est un alicament, célèbre depuis des siècles pour ses racines aux propriétés toniques et aphrodisiaques. Cette médication naturelle se pose comme la base essentielle de la pharmacopée asiatique. C’est aussi un ingrédient de base pour grand nombre de boissons énergisantes de par son effet stimulant. Ce qu’il faut savoir cependant, c’est qu’il y a plus d’une dizaine d’espèces de ginseng qui sont cultivées à travers le monde, mais seulement quatre d’entre elles sont réellement utilisées en phytothérapie. Il convient de les connaitre car chacune d’elle revêt de ses propres qualités. Les grandes lignes de ce billet offrent plus de détails à ce sujet.

>Accéder au dossier Ginseng

harpagophytumHarpagophytum

Soulager les douleurs articulaires, assurer le bon fonctionnement des articulations, maintenir la flexibilité et mobilité des articulations, ce sont autant de bienfaits apportés par l’harpagophytum, appelé aussi araignée des bois, ou griffe du diable. Mises à part ses propriétés anti-inflammatoires et antidouleurs, c’est aussi un remède efficace pour soigner divers maux, tels que les douleurs lombaires et les troubles digestifs. Nombreux sont les essais cliniques qui ont mis en évidence ses propriétés médicales. Quelques-unes d’entre elles sont détaillées dans ce dossier. Il ne faut pas, cependant, se tromper ; ce ne sont ni ses feuilles, ni ses tiges rampantes, et encore moins ses fruits munis de grappins qui sont utilisés comme médications, mais ses racines bulbeuses, qui sont des sources importantes de nutriments. Leur teneur en principes actifs, une fois sous forme de gélule ou de poudre, variera toutefois en fonction des conditions de culture et des procédés de production, d’où l’intérêt de bien faire son choix lors de l’achat.

>Accédez au dossier Harpagophytum

Graines de bourracheHuile de bourrache

L’huile de bourrache, comme son nom laisse entendre, est extraite des graines de bourrache, une prodigieuse plante aux bienfaits thérapeutiques multiples. Ses qualités ont été mentionnées pour la première fois dans les revues scientifiques en 1597 par l’herboriste anglais John Gerard, qui s’est vanté de sa capacité à réconforter le cœur et chasser la mélancolie chez les sujets lunatiques et dépressifs. En phytothérapie traditionnelle, on la conseille pour soulager les affections cutanées. Son pouvoir surpasse celui de l’huile d’onagre, selon de nombreux scientifiques qui l’ont étudié de près. La présence de certains alcaloïdes puissants dans sa composition rend néanmoins délicate son utilisation. Les détails dans cet article.

> Accédez au dossier Huile de bourrache

huile de chanvreHuile de chanvre

Complément alimentaire précieux pour la santé cardiovasculaire, l’huile de chanvre se distingue des autres huiles végétales pour sa teneur appréciable et équilibrée en acides gras polyinsaturés. Ce produit est obtenu à partir du pressage à froid de chènevis matures –les graines de chanvre cultivé ou industriel– une variété de cannabis sativa au même titre que la marijuana mais dont la teneur en THC est relativement nul. Cultivée en masse depuis des millénaires, le chanvre cultivé est non seulement une plante médicinale aux propriétés multiples, mais également une plante polyvalente qui intervient dans divers domaines, notamment industriels. Ce dossier révèle tout ce qu’il faut savoir sur cette petite merveille de la nature, souvent mise de côté pour son effet stupéfiant qui lui est attribué à tort.

> Accédez au dossier Huile de chanvre

 

huile de krillHuile de krill

Le krill, signifiant littéralement nourriture de baleines, est le nom générique de minuscules crevettes des eaux froides originaires de Norvège. Ce zooplancton situé à la base de la chaîne alimentaire marine constitue une ressource primaire de valeur inestimable pour la santé humaine : l’huile de krill. En effet, il contient une quantité interminable de nutriments vitaux, ainsi que des substances bio-actives qui révèlent tous leurs bienfaits en parfaite synergie avec l’ensemble de ses composés. Étant donné que le krill est l’un des groupes animaux les plus abondants de la planète, il serait dommage de s’en priver! Chaque jour, profiter de ses innombrables vertus en consommant le krill sous forme d’huile.

> Accéder au dossier Huile de krill

klamathKlamath

La klamath est une de ces rares algues bleu-vert, ou cyanobactéries, qui sont inoffensives pour l’organisme et qui revêtent des propriétés médicales appréciables. Ses vertus sont très proches de son homologue, la spiruline, en raison de sa forte concentration en éléments nutritifs. Pas moins de 115 nutriments la composent, dont des vitamines, des acides aminés, des oligoéléments, et d’innombrables flavonoïdes au pouvoir antioxydant. Bien que ses premières utilisations en tant que médication naturelle remontent il y a quelques années, cette micro-algue entre de plus en plus dans la fabrication de compléments alimentaires dédiés à corriger les carences nutritionnelles, tonifier l’organisme et à stimuler les défenses immunitaires.

>Accéder au dossier Klamath

MacaMaca

Stimulant physique par excellence, la maca a été utilisée depuis l’âge néolithique pour revigorer et tonifier l’organisme, gérer le stress, combattre les différentes maladies, fortifier les muscles ; mais surtout pour augmenter la libido et favoriser la fertilité. Ce n’est donc pas étonnant si on l’appelle également « ginseng péruvien » ou « viagra péruvien ». Son pouvoir s’explique par la présence d’éléments nutritifs à forte quantité dans ses tubercules. Pas moins de 10 à 15 % de sa teneur totale en nutriments sont composés de protéines. Près de 16 minéraux, 19 acides et 7 vitamines y sont aussi disponibles. Les études scientifiques, qui visent à prouver ses qualités et déterminer les molécules responsables de ses bienfaits, ne cessent de multiplier. Si certaines d’entre elles ont avancé que ce sont les molécules actives aux propriétés aphrodisiaques qui surtout responsables des effets de cette plante, d’autres ont conclu que c’est la synergie positive de l’ensemble de ses composés qui en est la principale cause.

>Accédez au dossier Maca

Moringa poudreMoringa

Le moringa fait partie des plantes comestibles les plus nutritives au monde. Tous ses organes –à part les racines qui à forte dose peuvent devenir toxiques– sont utiles et apportent de nombreux bienfaits à la santé. D’après les praticiens de l’Ayurvéda et de la médecine traditionnelle africaine, les feuilles de cette plante médicinale et ses graines matures sont capables de traiter plus de 300 maladies, dont le cancer, l’hypertension artérielle, les troubles hépatiques, le diabète et même l’infection au VIH. Bien évidemment, sur Santescience.fr, nous ne fournissons que des preuves solides basées sur les expériences scientifiques. Ce dossier présente donc les véritables propriétés médicales de cet « arbre miracle », mises en avant par les études scientifiques les plus récentes.

> Accédez au dossier Moringa

Pepins de courgePépins de courge

Issus d’une plante potagère originaire du continent américain, les pépins de courge figurent parmi les plus anciens remèdes naturels que le monde ait connu. Selon l’histoire, leurs premières utilisations en tant que soin remontent il y a environ 8 000 ans. Les civilisations d’antan les ont utilisé surtout pour leurs propriétés vermifuges et diurétiques. À l’époque, ces graines oléagineuses sont séchées et réduites en poudre, puis mélangées à des boissons, telles que du lait ou de l’eau, ou consommées crues tout simplement. Leur huile ne verra, cependant, le jour qu’en 18ème siècle et son utilisation ne sera répandue que 200 ans plus tard. C’est une source importante d’acides gras essentiels, bénéfiques pour la santé. Ce dossier dévoile tous les bienfaits que peuvent apporter les graines de courge à la santé, d’après les scientifiques.

> Accédez au dossier Pépins de courge

PourpierPourpier

Le pourpier est une plante-légume gorgée d’éléments nutritifs, appréciée autant en cuisine qu’en phytothérapie pour son goût légèrement acidulé. Il entre dans la concoction de plats de salade. En médecine traditionnelle, ses feuilles comme ses graines ou bien ses fleurs sont utilisées pour venir à bout des infections microbiennes et traiter certaines maladies, comme la diarrhée et la dysenterie par exemple. Cet aliment nutritif peu calorique est aussi un allié pendant les régimes, pour faire le plein de vitamines et de minéraux sans prendre le moindre kilo. Les qualités de cette plante ne se limitent pas là. Les recherches menées par les scientifiques ont permis de découvrir d’autres propriétés médicales insoupçonnables, telles que sa faculté à bloquer la prolifération des cellules cancéreuses. Ce dossier traite sur les qualités thérapeutiques de cette plante vivace qui pousse partout.

> Accédez au dossier Pourpier

Racine ortieRacine d’ortie

La racine d’ortie était bien connue des anciennes civilisations dans le traitement de différentes maladies, pour ne citer que la rhinite allergique ou le rhume des foins, les douleurs rhumatismales, l’hypertension artérielle et l’arthrose. Ses deux qualités les plus connues et prouvées scientifiquement exactes demeurent toutefois sa capacité de soulager les problèmes de miction liés à une hypertrophie bénigne de la prostate et son pouvoir de lutter contre la calvitie. C’est juste un aperçu des bienfaits médicaux de cette plante herbacée cosmopolite et sauvage. Ce billet parle davantage de ses vertus, des diverses expériences menées par les chercheurs, et de la manière dont il faut la prendre en supplément pour mieux profiter de ses bienfaits.

> Accédez au dossier Racine d’ortie

 

spirulineSpiruline

Encore appelée « algue bleu-vert », la spiruline est un complément alimentaire très riche en protéine. On l’a retrouve généralement dans l’Arthropira, un genre de cyanobactéries. Considérée comme un aliment bactérien, elle est utilisée depuis environ trois milliards d’années. Plus de 1500 espèces sont répertoriées, mais 36 sont comestibles. La « Spirulina platensis » est l’espèce la plus connue sur le marché, où il se présente généralement en capsules, en vrac ou sous la forme d’une poudre bleu-vert. Certes, sa composition nutritionnelle varie selon son origine (), mais elle contient 55 à 70 % de protéines, des caroténoïdes (bêta-carotène, zéaxanthine, lutéine, etc.), du fer, d’acide gamma-linolénique et de phycocyanine (un pigment bleu qui lui attribut une forte activité antioxydante. Bref, la spiruline est un « superaliment » recommandé dans le traitement du diabète, de l’hypercholestérolémie, de la rhinite allergique et du renforcement du système immunitaire.

> Accéder au dossier Spiruline