Santé Science
Santé Science » Plantes médicinales » Aloe vera

Aloe vera

L’aloe vera figure parmi les plantes médicinales les plus connues et les plus utilisées au monde. Nombreux et diversifiés, ses bienfaits sur la santé ont été reconnus depuis bien longtemps dans les médecines traditionnelles. La plante reste, toutefois, réputée pour sa capacité à prendre en charge diverses atteintes de la peau. Ce qui explique pourquoi elle est aujourd’hui largement employée en cosmétologie.

Présentation de l’aloe vera

aloe vera
L’aloe vera est réputé pour les vertus thérapeutiques de sa pulpe sur la peau

L’aloe vera est une espèce d’Aloes retrouvée en culture dans presque toutes les régions chaudes et tropicales du globe. Son premier usage en tant que plante médicinale remonte à plus de 4000 ans. Il servait déjà, en effet, de remède contre diverses affections dans d’anciennes civilisations comme la Grèce antique et l’Égypte ancienne. C’est, entre autres, le cas des affections du foie, de la rate et de la peau. Il était aussi prescrit contre les toux, les céphalées, les ulcères, les brûlures ainsi que les vers intestinaux.

L’aloe vera tient surtout ses vertus thérapeutiques de sa pulpe qui est un gel mucilagineux contenu dans ses feuilles. Constituée principalement d’eau, celle-ci renferme de nombreux principes actifs dont des vitamines, des minéraux ainsi que des acides aminés. Il contient aussi des composés phénoliques et des polysaccharides. La plante produit, en outre, dans ses écorces le latex qui est son suc de couleur jaune. Celui-ci présente aussi certaines propriétés médicinales, mais son usage demande des précautions. Il peut, en effet, provoquer d’importantes complications et causer des irritations au contact de la peau et des muqueuses.

Propriétés médicinales de l’aloe vera

L’aloe vera est avancé comme pouvant servir de remède à un bon nombre d’atteintes et d’affections. Parmi celles-ci, il y a notamment :

Brûlures et lésions cutanées

Des études cliniques ont montré l’efficacité du gel d’aloe pour accélérer la guérison d’une brûlure du premier ou second degré (1). Son usage a même été plus efficace que les médicaments de synthèse habituellement utilisés à cet effet. Ceci s’explique surtout par la fraîcheur et la capacité de cette substance à accélérer le renouvellement cellulaire. Cependant, elle n’a pas été efficace pour traiter des coups de soleil, ni pour prévenir les lésions secondaires aux radiothérapies.

À part les brûlures, ce gel favorise également la cicatrisation des blessures, des coupures et des abrasions. Additionnée, en outre, à de l’huile de l’olive, son usage aide à réduire des symptômes de lésions cutanées dont notamment les démangeaisons.

Infections et pathologies cutanées

L’application topique de la pulpe d’aloe vera est réputée comme pouvant prévenir ou traiter des affections cutanées. Il en est le cas des acnés, des furoncles, des eczémas, des urticaires ainsi que des infections comme le psoriasis. Il est aussi efficace lors des lésions dues à une maladie auto-immune telle que le lichen plan. Ce produit de cette plante présente, en effet, des propriétés antibactériennes et antiseptiques. Il est, par ailleurs, réputé pour ses effets anti-inflammatoires et cicatrisants.

Outre les atteintes cutanées, des observations concluent sur sa capacité à favoriser la guérison des lésions causées par l’herpès génital.

Hyperglycémie et hypercholestérolémie

L’aloes figure parmi les plantes avancées comme pouvant réduire le taux de sucre contenu dans le sang. Une capacité à baisser le niveau de cholestérol lui a aussi été attribuée. Il peut de ce fait aider à prévenir ou à traiter des troubles métaboliques comme le diabète et l’hypercholestérolémie. Il peut aussi contribuer dans la réduction des tissus graisseux en cas de surpoids et d’obésité.

Rides

Le gel d’aloe vera est réputé comme pouvant aider à estomper les rides. Il possède, en effet, la capacité d’hydrater les tissus cutanés sans pour autant rendre la peau grasse. Ce qui va améliorer visiblement les dommages causés par le dessèchement. Il stimule également la sécrétion locale de collagène assurant ainsi la souplesse et l’élasticité de la peau. Par ailleurs, grâce à sa faculté d’accélérer la régénération cellulaire, il permet de ralentir l’apparition des signes du vieillissement.

Affections des voies digestives

Certaines capacités de la pulpe de l’aloe sont connues comme pouvant favoriser la guérison de diverses affections des voies digestives. Il en est, entre autres, du cas du syndrome de côlon irritable, de la colite ulcéreuse ou encore d’un ulcère gastrique. Cette substance présente, en effet, des actions cicatrisantes et apaisantes. À cela s’ajoute un effet anti-inflammatoire qui va aider à calmer les inflammations caractéristiques de ce type de pathologie. Sa prise va, par ailleurs, contribuer tout au long du traitement à apaiser les éventuels symptômes. Les plus courants sont notamment les diarrhées, la flatulence et les maux de ventre.

Constipation

L’aloe vera est reconnu par la communauté scientifique comme étant un laxatif puissant efficace pour le traitement des constipations occasionnelles. Le latex contenu dans ses écorces renferme, en effet, de l’aloïne, une molécule qui présente un effet laxatif. Celle-ci entre même dans la composition d’un bon nombre de produits anti-constipations.

Précautions d’emploi et dosage de l’aloe vera

Le gel de cette plante ne présente aucun danger pour le corps pour peu qu’il soit bio et bien purifié. Pour un usage interne, la dose fréquemment prescrite est de 200 ml par jour. Il est conseillé de prendre l’avis d’un médecin avant de recourir à ce remède comme antidiabétique.

Le latex à l’inverse peut entrainer de graves complications rénales et hépatiques en cas de forte dose et d’utilisation prolongée. Il peut aussi causer des irritations sur la peau et les muqueuses. 50 mg est le dosage recommandé par jour.

Pour acheter :

Références

(1) Maenthaisong R et al. « The efficacy of Aloe vera used for Burn Wound Healing : A Systematic Review.» Burns. 2007.