Traitements naturels de la brûlure

Bon nombre de traitements sont préconisés pour traiter les formes de brûlure et soulager les douleurs occasionnées. Parmi les plus courants, il y a notamment :

Ruissellement d’eau tiède

brûlure
Certains remèdes naturels comme l’aloe vera permettent de soulager la brûlure

Pour une prise en charge immédiate des brûlures, il est communément admis de faire passer de l’eau sur la zone touchée. Cette action va non seulement contribuer à apaiser les douleurs, mais également diminuer les complications. Pour les formes mineures, il s’agit de faire écouler l’eau jusqu’à ce que la douleur s’estompe entièrement. Dans les formes plus importantes, une dizaine de minutes tout au plus suffit.

Pour cette technique, l’eau utilisée doit être tiède, d’environ 15°C, et non froide. Il s’agit également de faire écouler de l’eau sans pression, telle que celle du robinet, sur la zone brûlée. Celle-ci doit, en outre, être propre pour éviter toute infection.

Dans le cas des brûlures chimiques, il est aussi nécessaire de laver abondamment la partie touchée avec de l’eau potable. Toutefois, il faut être certain que le produit ne réagit pas au contact de l’eau avant d’en passer sur la peau lésée.

Aloe vera

Plusieurs études s’accordent sur l’efficacité de l’aloe vera pour la prise en charge des brûlures (1). Ce remède est en fait connu comme pouvant favoriser la guérison, du fait de ses propriétés cicatrisantes. Cette efficacité s’explique surtout par la présence d’aloetine parmi ses composants, qui s’avère être immunostimulant.

Pour profiter des bienfaits que peut apporter l’aloe vera lors de ce type de lésion, il faut appliquer le gel clair contenu dans les feuilles sur la zone lésée. Celui-ci va constituer une couche de protection qui va alors favoriser la guérison.

Il est à préciser que c’est le liquide de couleur clair qui est à utiliser pour le soin de la brûlure. En effet, un autre liquide, mais de couleur jaune est aussi retrouvé dans les feuilles d’aloe vera. Il s’agit du suc de la plante et qui ne doit pas être utilisé sur la peau.

Hamamélis

Diverses publications reconnaissent les bienfaits des feuilles ou d’écorces d’hamamélis en cas de coup de soleil (2). Ceci s’explique par les propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes de la plante qu’elle doit surtout à sa teneur élevée en tanins.

Pour utiliser ce remède, faire une infusion des feuilles d’hamamélis, puis en tamponner sur les coups de soleil à l’aide d’un coton.

Souci de jardin

Une publication suggère l’usage du souci des jardins (Calendula offîcinalis) pour soigner des cas de brûlures (3). En effet, ces fleurs, en particulier, sont réputées pour leur capacité à apaiser les douleurs associées à ce type de lésion. Elle est également connue pour ses actions cicatrisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires. Ce qui peut aider à accélérer la guérison tout en réduisant le risque d’infection. La plante est également avancée comme pouvant être bénéfique en cas de coups de soleil.

Le traitement à base de calendula consiste en l’application locale d’une lotion d’une cuillère à café diluée dans une tasse d’eau. L’usage topique d’un onguent, à raison de trois fois par jour, présente la même action.

Huile essentielle de lavande

Une publication avance l’efficacité de l’huile essentielle de lavande pour le soin des peaux brûlées (4). Cet effet est dû aux propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antiseptiques qu’elle possède.

Le remède consiste à appliquer l’huile essentielle diluée dans de l’huile d’amande douce sur la zone touchée. Une application par jour suffit dans ce cas.

Source de chaleur

Dans le cas de gelure, c’est-à-dire brûlure due au froid, il est conseillé de poser une source de chaleur sur la zone touchée. Ceci suffit, en général, pour apaiser les douleurs causées par la lésion.

À partir du second degré profond, le traitement des brûlures relève uniquement de la compétence médicale. Dans ces cas, une greffe de la peau peut être nécessaire. Dans les cas les plus graves, notamment s’il y a carbonisation, la seule option consiste en une intervention chirurgicale.

Références

(1) « Encyclopédie des plantes médicinales. Identification, préparations, soins.», Larousse/VUEF, 2001.
(2) « La phytothérapie dans le traitement des plaies et brûlures : Quelles plantes pour soulager plaies et brûlures ?», Plaies, Eurêka Santé, Vidal, 2013.
(3) Comité éditorial Giphar, « Comment soigner les petites brûlures par l’homéopathie ? », Homéopathie, Pharmacien Giphar, 2013
(4) « Encyclopédie des plantes médicinales. Identification, préparations, soins.», Larousse/VUEF, 2001.

error: Contenu protégé sous copyright