Santé Science
Santé Science » Plantes médicinales » Iode de kelp

Iode de kelp

Le recours à de l’iode de kelp est, aujourd’hui, de plus en plus recommandé lors d’une déficience en iode. Cet état peut, en effet, conduire à divers troubles qui, en l’absence de traitement, peuvent nuire à la santé. Le choix d’un produit de qualité reste toutefois crucial, pour éviter la survenue d’autres pathologies ou d’une intoxication.

Présentation de l’iode de kelp et ses principes actifs

iode de kelp
L’iode de kelp est essentiel pour de nombreuses fonctions de l’organisme

L’iode de kelp n’est autre que de l’iode organique provenant d’une espèce d’algue, connue sous le nom de Kelp. Aussi appelé varech ou fucus, celui-ci regroupe des macro-algues brunes d’origine marine. Il pousse surtout dans l’océan Atlantique et dans le nord de l’océan Pacifique, formant de véritables forêts sous-marines dans certaines zones.

Les premières utilisations du kelp par l’homme remontent à des siècles. Il est utilisé tant dans les recettes culinaires que comme remède à certaines affections. La santé des Japonais est même attribuée, en partie, aux vertus de cette algue. Ce qui n’a pas longtemps laissé indifférents les Occidentaux, qui l’utilisent aujourd’hui sous forme de comprimés ou de poudre.

Apprécié pour sa richesse nutritionnelle, le kelp renferme des minéraux, des vitamines et des acides aminés. Il s’agit aussi d’une bonne source de polysaccharides et de polyphénols. L’algue reste, toutefois, réputée pour sa très grande teneur en iode. Cette teneur serait même de loin plus importante que celle retrouvée dans les autres sources connues de cet oligo-élément. C’est, en outre, à cette dernière, que le kelp doit certains de ses effets sur la santé.

Bienfaits santé de l’iode de kelp

L’iode de kelp peut apporter divers bienfaits sur la santé et prévenir la survenue de certaines atteintes et/ou dysfonctionnements.

Assurer le bon fonctionnement de la thyroïde

L’iode peut avoir un impact sur la fonction de la thyroïde. Celle-ci n’est autre qu’une glande endocrine de la partie antérieure du cou. Elle assure principalement la sécrétion d’hormones essentielles au bon fonctionnement des systèmes hormonaux de l’organisme. En cas de carence en cet oligo-élément, les taux de ces hormones se retrouvent alors en quantité insuffisante dans le corps. Ce qui va conduire à de nombreuses répercussions sur le fonctionnement de divers organes.

Cet état pathologique, dit d’hypothyroïdie, s’accompagne de l’apparition d’un goitre, d’une turgescence de la glande. Le gonflement occasionne des gênes et peut même comprimer les organes adjacents comme l’œsophage, la trachée-artère ou les cordes vocales.

Garantir le fonctionnement normal du métabolisme

Une variation de l’apport en iode peut rapidement perturber le fonctionnement normal du métabolisme. En effet, celui-ci dépend en grande partie de l’action des hormones thyroïdiennes, dont la sécrétion nécessite une certaine quantité d’oligo-éléments. Lors d’un cas d’hypothyroïdie, secondaire à une carence en iode, se produit un ralentissement général du métabolisme.

Cet état peut entraîner des perturbations cognitives et mentales, allant d’une baisse de la concentration et de la mémoire à des troubles dépressifs. Une asthénie peut également survenir, associée à des crampes, des fourmillements et une sensibilité accrue au froid. Il arrive aussi que la peau devienne plus sèche et les cheveux cassants. À ceci s’ajoutent souvent des troubles de l’endormissement, des problèmes de constipation, un manque d’appétit et une prise de poids.

Contribuer au développement physique et cérébral

L’iode est l’un des oligo-éléments essentiels, il contribue à une croissance physique normale et à un bon développement cérébral. Toute carence peut conduire à des perturbations irréversibles. Chez l’adulte, celle-ci peut causer des troubles mentaux plus ou moins importants. Notamment, ces derniers sont associés à un retard de croissance staturo-pondérale chez l’enfant. Une prématurité, une perturbation dans la maturation du système cérébral, voire une mortalité néo-natale, peuvent survenir chez le fœtus. (1)

Ce qui explique pourquoi certaines personnes, connaissant d’importantes carences en iode, sont sujettes à des pathologies. On pourra notamment constater des dégénérescences physiques et même des cas de nanisme, une arriération mentale et intellectuelle. 

Dosage et précautions d’utilisation de l’iode de kelp

L’organisme ne peut mettre de l’iode en réserve de façon prolongée. Ce qui explique pourquoi il est important d’en avoir un apport journalier suffisant. L’iode de kelp constitue un très bon complément naturel, capable de satisfaire ce besoin.

La dose prescrite en format gélule est de 200 mg d’algue de kelp bio par jour. Si les produits sont de bonne qualité, ce dosage est capable de satisfaire les 150 μg d’iode nécessaire à l’organisme.

Par ailleurs, il faut s’assurer que le kelp soit pur, naturel et dépourvu de toutes formes d’additifs quant à sa fabrication. Le produit doit aussi avoir été récolté au sein d’une région maritime présentant un niveau très faible de pollution. Ceci est, en effet, crucial pour limiter au maximum le risque d’intoxication (métaux lourds). Choisissez notamment un complément alimentaire labellisé bio, gage de qualité. Il est conseillé de suivre les avis sur les produits avant l’achat et de vérifier leur composition. 

L’iode de kelp bio Dynveo remplit tous ces critères : 

Iode d'algue de kelp bio Dynveo

Références

(1) Velasco I et al. « Effect of Iodine Prophylaxis during Pregnancy on Neurocognitive Development of Children during the First Two Years of life.» J Clin Endocrinol Metab. 2009.

error: Contenu protégé sous copyright