Chlamydia

Présentation de la chlamydia

Chlamydia,
Chlamydia, infection sexuellement transmissible causée par la Chlamydia trachomatis

La chlamydia est le nom couramment utilisé pour désigner la chlamydiose, une infection contagieuse touchant les appareils reproducteurs provoquée par la Chlamydia trachomatis. Il s’agit d’une bactérie intracellulaire de la famille des Chlamydiaceae qui est également connue comme pouvant être à l’origine d’autres affections dont le trachome, une infection oculaire pouvant conduire à des atteintes cornéennes voire à la cécité en l’absence de traitements, et la pathologie de Durand Nicolas Favre, une autre affection qui se transmet aussi par voie sexuelle.

C’est l’infection génitale la plus fréquemment rencontrée. L’une de ses particularités est de pouvoir évoluer insidieusement dans la plupart des cas sans laisser paraître le moindre signe extérieur. Elle peut cependant conduire à de graves complications dont une infertilité en l’absence de prise en charge appropriée. Elle est, par ailleurs, souvent associée à la blennorragie, une autre maladie sexuelle causée par la gonocoque.

Pour ce qui est de sa prévalence, cette infection semble affecter plus particulièrement la tranche d’âge de 14 à 25 ans soit plus de 5% des sujets âgés de 20 à 25 ans dans certains pays. Les femmes sont, en outre, plus touchées par cette infection que les hommes.

Causes de la chlamydia

La chlamydiose et due à une bactérie de la famille des Chlamydiaceae, le C.trachomatis qui se transmet par voie sexuelle et lors d’un échange de liquide physiologique. Différents facteurs peuvent donc être à l’origine d’une contamination par cet agent pathogène dont entre autres :

– Travail de sexe tel que la pornographie, la prostitution ;
– Sujets qui changent fréquemment de partenaire ;
– Sujets ayant de nombreux partenaires sexuels ;
– Relation sexuelle avec une personne infectée par la Chlamydiose ;
– Relations sexuelles non protégées avec une personne à risque telle qu’un travailleur de sexe, une personne qui a eu de nombreux partenaires sexuels, une personne âgée de 14 à 25 ans ;
– Abus sexuel ou viol ;
– Infection du nouveau né par sa mère lors d’un accouchement normal. La contamination se fait au moment où l’enfant passe dans le vagin.

Symptômes de la chlamydia

Les symptômes de la chlamydia se diffèrent chez l'homme et la femme
Les symptômes de la chlamydia se diffèrent chez l’homme et la femme

Une infection par des chlamydies est asymptomatique dans la plupart des cas. Dans les autres cas, les premiers symptômes peuvent n’apparaître que 15 à 20 jours après la contraction des bactéries. Elle peut, en outre, se manifester différemment chez l’homme et chez la femme.

Manifestation de la chlamydiose chez la gent masculine

– Miction douloureuse et brûlante ;
– Écoulements purulents du pénis de couleur blanche ou jaune ;
Prurit au niveau du pénis ;
– Inflammation et rougeur du gland. Il peut même y avoir tuméfaction dans certains cas ;
Inflammation de la prostate et douleur du scrotum (l’enveloppe des testicules) ;
– Risque de stérilité en cas d’infection des testicules.

Manifestation de la chlamydiose chez la gent féminine

– Douleur ressentie au niveau du bas-ventre ;
– Miction douloureuse et brûlante ;
Douleurs au moment des relations sexuelles ;
– Saignement après les rapports sexuels ;
Écoulement vaginal anormal de couleur jaune pouvant être sanguinolent et nauséabond ;
– En cas de grossesse, l’infection peut conduire à un accouchement prématuré, à une fausse couche ou à la mort du nouveau né. Elle peut également être à l’origine d’important saignement avant l’accouchement. Dans certains cas, la grossesse peut être extra utérine ;
– Risque de stérilité en cas d’atteinte des ovaires. L’utérus et les trompes de fallope peuvent, par ailleurs, être endommagés. Une inflammation du foie peut aussi être observée.

En cas d’atteinte du rectum, une sensation de picotement et une douleur peuvent être ressenties au moment de la défécation. Il peut aussi y avoir des saignements.

La chlamydiose peut, en outre, conduire à des atteintes articulaires dont de l’arthrite.

Chez l’enfant infecté par la mère, la contamination peut conduire à une infection oculaire qui peut se manifester 15 jours après l’accouchement. Il peut également souffrir de pneumonie dont les symptômes peuvent se présenter 3 mois après sa naissance. L’absence de traitement peut entrainer diverses complications et l’enfant reste porteur même s’il y a disparition des symptômes.

Traitement de la chlamydia

Certains traitements sont souvent conseillés pour la prise en charge de la chlamydiose :

– Pour prévenir toute contamination, il est conseillé d’avoir un partenaire sexuel fixe et d’utiliser des préservatifs en cas de relations sexuelles à risque. La meilleure prévention reste toutefois l’abstinence ;
– Un bon nombre d’essais cliniques mettent en évidence l’efficacité de la berbérine contre la C. trachomatis. Ceci s’explique par les nombreuses propriétés thérapeutiques dont l’action antibiotique à même de lutter contre un bon nombre de bactéries que possède cet alcaloïde (1) ;
– L’usage du thym commun (Thymus vulgaris de chémotype thuyanol-4) et notamment de son huile essentielle est avancé dans une publication comme pouvant traiter des cas de chlamydiose (2) ;
– Selon en outre une étude, le miel mélangé à de la bringelle marron (Solanum torvum) et de l’écorce du manguier (Mangifera indica) est un remède qui peut soigner la chlamydia (3).

Références

(1) Pizzorno JE Jr, Murray MT (Ed). Textbook of Natural Medicine, Churchill Livingstone, USA, 2006. Berberis Bark and Hydrastis Root.
(2) He MM., « Medical Aromatherapy.», 1998, Academia.edu.
(3) Nnomo RD., et al., « Apiphytothérapie à base du miel au Cameroun.», Ethnopharmacologia, dec 2009.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright