Salmonellose

Définition de la salmonellose

Salmonello, une toxi-infection alimentaire due à des entérobactéries du genre salmonella
Salmonello, une toxi-infection alimentaire due à des entérobactéries du genre salmonella

La salmonellose est une toxi-infection alimentaire causée par des entérobactéries du genre salmonella. Se logeant pour la plupart dans les intestins des animaux contaminés, ces bactéries se transmettent principalement à l’Homme suite à la consommation de viandes infectées. Chez un adulte sain, l’infection n’engendre en général aucune conséquence grave sauf en cas d’ingestion d’une très forte quantité de germes. Dans tel cas, elle se manifeste surtout par la survenue d’importantes diarrhées accompagnées de crampes abdominales et de fièvre. Chez les personnes vulnérables à l’inverse, dont notamment les enfants, les sujets âgées et les immunodéprimés, l’affection peut être très sévère voire fatale.

Un bon nombre de cas d’épidémies de salmonelloses ont déjà été répertoriés dont l’une des plus importantes a touché plus de 220.000 personnes au États Unis en 1994. Environ 15.000 cas isolés sont, en outre, déclarés et recensés tous les ans dans les pays occidentaux dont la France et le Canada. Par ailleurs, à part les salmonelloses, quelques espèces de salmonelle sont également connues comme étant à l’origine de fièvres typhoïdes et paratyphoïdes.

Causes de la salmonellose

Se transmettant essentiellement par voie orale, les salmonelles peuvent infecter l’Homme suite à diverses circonstances dont :

– Consommation de viande infectée insuffisamment cuite qui constitue l’une des principales causes de l’infection ;
– Ingestion d’autres produits d’origine animale infectés tels que les produits carnés, les coquillages et les fruits de mer, lait et produits laitiers non ou mal pasteurisés. Il arrive, par ailleurs, que la bactérie parvient à traverser la barrière protectrice de la coquille des oeufs notamment en cas de lavage. L’utilisation crue de ceux-ci telle que dans les crèmes et les sauces mayonnaises peut dès lors être à l’origine d’une infection ;
– Contamination liée à la prise d’aliments souillés après la cuisson ;
– Mauvais lavage des fruits ou légumes qui sont consommés avec la peau ;
– Contact avec des animaux domestiques ou non, infectés par la bactérie y compris les reptiles et les oiseaux qui sont d’ailleurs de fréquents vecteurs de ces bactéries ;
– Hygiène défectueuse dans la préparation des plats ;
– Utilisation d’eau contaminée pour la préparation des repas, le lavage des aliments et de la vaisselle ;
– Préparation des plats par un sujet infecté ;
– Séjour dans un pays où les infrastructures et les conditions sanitaires sont défaillants.

Symptômes de la salmonellose

La salmonellose se transmet surtout à l'Homme à partir d'aliments infectés
La salmonellose se transmet surtout à l’Homme à partir d’aliments infectés

Une infection à la salmonelle peut être reconnue par certains signes :

– Diarrhées et crampes abdominales. Les selles peuvent être sanguinolentes et muco-purulentes ;
Nausées et vomissements notamment au début de la manifestation de la maladie ;
Déshydratation suite à une importante perte de liquide pouvant se manifester par une raréfaction des mictions, d’urines plus foncées, sécheresse de la bouche, peau moins élastique ;
– Forte fièvre accompagnée de céphalées et de fatigue ;
– Vision floue et yeux creux.

Ces signes commencent à se présenter en général dans les 24 à 48 heures qui suivent la contamination et régressent progressivement au bout d’une semaine tout au plus même en l’absence de prise en charge spécifique.

Chez certains sujets, cependant, ces symptômes peuvent être très sévères pouvant nécessiter une hospitalisation. Parmi ceux-ci, il y a notamment les nourrissons et les jeunes enfants, les femmes enceintes, les immunodéprimés, les sujets âgés et ceux sous antibiothérapie, ou soumis à des traitements antiacidités gastriques. L’acide gastrique constitue, en effet, une barrière naturelle contre ce type de bactéries chez les personnes saines et est rarement franchi qu’en cas de forte ingestion de ces germes. La déshydratation peut, en outre, aggraver la manifestation de la maladie dans tels cas. Par ailleurs, il se peut que l’infection arrive à atteindre d’autres parties du corps comme les reins, les os et les articulations. Dans les cas plus graves, elle peut causer une septicémie.

Traitements naturels de la salmonellose

À part le recours aux antibiotiques, aucun remède n’est encore approuvé scientifiquement comme pouvant avoir des effets notables sur les salmonelles. Certaines techniques peuvent toutefois être utilisées pour prévenir et apaiser les symptômes.

– Bonne hygiène dans la préparation des repas : Pour réduire tout risque de contamination à la salmonelle, il est recommandé, lors de la préparation des repas, d’avoir une bonne hygiène des mains, des surfaces et des divers ustensiles. En cas de préparation de viande, il est conseillé de le faire sur une surface séparée. Les aliments consommés crus doivent, par ailleurs, être soigneusement lavés à l’eau courante ;
Lavage des mains après un contact avec un animal : Pour réduire le risque d’infection, il est crucial de toujours bien se laver les mains surtout en cas de cohabitation ou de contact avec un animal, ses excréments ou sa litière. Chez les sujets présentant une faible immunité, il est par ailleurs conseillé d’éviter d’avoir des animaux de compagnie, surtout pas des reptiles ;
– Bien cuire les aliments à risque : Certaines publications suggèrent l’importance d’assurer une bonne cuisson des aliments à risque, notamment des produits d’origine animale. En effet, cette espèce de bactérie ne résiste pas à une température supérieure à 65°C pendant plus de 5 mn (1) ;
– Solution de réhydratation : La diarrhée, la fièvre et les vomissements causés par l’infection peuvent rapidement entrainer une déshydratation. Il est dès lors nécessaire de compenser cette perte par une réhydratation suffisante. Une solution avancée par certaines observations comme pouvant être utilisée pour compenser cette perte en liquide et également en minéraux est le mélange de 6 cuillères à thé de sucre et 1 cuillère à thé de sel dans 1 l d’eau bouillie et stérilisée (2) ;
– Probiotiques : En cas de diarrhée infectieuse, une étude met en évidence les bienfaits de la prise de probiotiques durant toute la durée de l’affection en complément de la solution de réhydratation (3). Les bactéries E. Coli nissle sont en particulier avancées par des chercheurs américains comme pouvant entraver la prolifération des salmonelles dans l’intestin en captant le fer qui s’y trouve et qui est pourtant nécessaire à leur multiplication (4).

Références

(1) Dossier : «Salmonellose.», Fiches maladies, Institut Pasteur, Mai 2013.
(2) Organisation Mondiale de la Santé, « La diarrhée. », Centre des médias, OMS.
(3) Allen S.J., Okoko B.,et al., « Probiotics for treating infectious diarrhoea.», Cochrane Database Syst Rev., 2004.
(4) Raffatellu M. et al., Cell Host and Microbe

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright