Traitements naturels de l’astigmatisme

Les formes d’astigmatisme faibles, c’est-à-dire entre 0.50 et 0.75 dioptries, ne perturbent pas en général la vision. Il n’est donc pas nécessaire d’adopter un quelconque traitement. Ce sont plutôt les astigmatismes moyens et forts qui nécessitent une correction. Ils sont respectivement de 1 à 2 dioptries et au-dessus de 2 dioptries.

Certains traitements, naturels et classiques, sont connus comme pouvant aider à corriger ce trouble visuel.

Lunettes ou lentilles de contact toriques

astigmatisme
L’astigmatisme et les gênes occasionnés peut être corrigés avec un remède naturel comme le cassis

Le traitement le plus préconisé pour corriger la vue chez l’astigmate est le port de lunettes ou de lentilles de contact dites toriques. Celles-ci présentent alors des puissances différentes suivant les méridiens afin que l’image transmise à la rétine puisse être correcte (1). Les verres sont alors d’autant plus difficiles à réaliser que le trouble visuel est irrégulier. Chez les sujets ne présentant qu’un astigmatisme léger, les lunettes peuvent n’être portées que pour effectuer certaines tâches. Il en est le cas d’un travail sur ordinateur ou tablette, de la lecture d’un livre, de l’écriture.

Opération chirurgicale

La chirurgie classique ou au laser est également pratiquée dans des cas particuliers, mais présente certains risques. Elle consiste à donner à la cornée une courbure bien arrondie en réduisant les irrégularités à sa surface. Les résultats peuvent, cependant, être moins satisfaisants que le port de lunettes ou de lentilles dans les formes régulières. Dans les formes irrégulières, en outre, seule la chirurgie au laser personnalisée peut corriger le trouble visuel selon une publication. (2)

Implant de cristallin torique

Selon une étude, après une opération de cataracte, environ 40 % des yeux deviennent astigmates de plus de 1 dioptrie. D’où la nécessité d’un implant d’un cristallin torique pour compenser l’astigmatisme provoqué par la cornée (3).

Cassis

Certaines publications avancent les bienfaits du cassis pour la santé oculaire (4). L’usage des feuilles notamment peut améliorer l’acuité visuelle selon les auteurs. Le remède consiste à infuser 5 minutes 5 g de feuilles séchées dans 1 litre d’eau bouillante. Le dosage journalier prescrit pour un sujet adulte est de 3 tasses. Chez l’enfant, une seule tasse suffit. Le recours à ce traitement doit, toutefois, être effectué sous la supervision d’un spécialiste. Les feuilles de cassis sont, en effet, également connues pour leurs effets hypotenseurs.

Prévention contre toute éventuelle blessure de la cornée

Aucune technique pour prévenir la survenue d’un astigmatisme congénital n’est encore connue jusqu’à ce jour. Les blessures cornéennes pouvant conduire à ce trouble visuel peuvent, par contre, être évitées par la prise de certaines précautions. Parmi celles-ci, il est entre autres conseillé de porter des lunettes de protection lors de la pratique de certaines activités. Il en est le cas des travaux de soudure, de bricolage, de sciage. Telle précaution peut protéger les yeux d’une éventuelle projection d’un objet qui pourrait blesser la cornée ou provoquer un traumatisme. Le port de casque est aussi utile tel qu’au cours de la pratique d’un sport de contact. En outre, le respect des diverses règles de la circulation peut réduire le risque de survenue d’un accident de route.

Références

(1) Timsit M., « Astigmatisme : Correction de l’astigmatisme. », Ophtalmologie.
(2) Gatinel D., « Astigmatisme régulier et irrégulier.», Recherche et Éducation, Gatinel, Juillet 2016.
(3) Gatinel D., « Implant torique.», Chirurgie de la cataracte, Gatinel, Septembre 2013.
(4) « Phytothérapie, la Santé par les Plantes.» Éditions Vidal, 2007.

error: Contenu protégé sous copyright