Harpagophytum bio : Guide d’achat

Prendre de l’harpagophytum bio pour soulager les douleurs articulaires, liées à l’arthrose, est devenu très courant. Ce complément alimentaire est réellement efficace, mais à condition de faire le bon choix ! Ce n’est pas, en effet, tous les produits commercialisés sur le marché qui peuvent fournir l’effet escompté. Certains sont moins opérants que d’autres, voire inutiles. Ne gaspillez plus votre argent pour rien. Apprenez à bien choisir votre supplément d’harpagophytum procumbens à travers ce guide.

1- Son origine

harpagophytum bio
Seuls les extraits obtenus à partir d’harpagophytum bio d’Afrique sont efficaces !

Un des premiers critères à prendre en compte est le pays d’origine de la plante. C’est très important car les méthodes de culture influent considérablement sur les taux de concentration des principes actifs. L’harpagophytum procumbens croît, en fait, dans des zones très restreintes du globe ; seulement dans quelques régions africaines. Namibie, Angola et Botswana en font partie. Il lui est difficile de s’adapter aux conditions climatiques et géologiques de l’Europe. Or, cette plante est menacée d’extinction et les productions n’arrivent pas toujours à combler les demandes à l’échelle internationale. Pour satisfaire les besoins, certains fabricants se tournent vers des variétés domestiquées ne présentant bien évidemment pas les mêmes qualités.

Pour profiter des bienfaits santé de la griffe du diable, celle-ci doit être cultivée et récoltée selon les méthodes ancestrales. Les techniques modernes, et surtout non bio, détruisent en effet les molécules. Ce qui affaiblit considérablement l’efficacité du produit fini. Donc, privilégiez uniquement les marques qui proposent des extraits isolés des plantes en provenance d’Afrique.

2- Harpagophytum bio uniquement

S’assurer également qu’il s’agit d’extraits d’harpagophytum bio. Les produits fabriqués selon les normes de l’Agriculture biologique sont exempts de substances chimiques et de pesticides. Il s’agit aussi d’une garantie prouvant l’absence de solvants et donc la pureté du produit. Certains fabricants, en effet, pour extraire les molécules actives ont recours à ces composés chimiques. Or, ceux-ci sont dangereux pour la santé, et ce, même à l’état de trace.

Les procédures de fabrication respectueuses des normes biologiques permettent, en outre, de bien conserver l’intégralité des principes actifs de l’harpagophytum. Déjà la plante est plus riche en nutriments et harpagosides lorsqu’elle est cultivée selon les méthodes ancestrales. Mais en plus, les principes d’extraction biologiques ne les détruisent pas ni les affaiblissent.

Ces compléments alimentaires labellisés bio portent les logos AB et Euro Bio Label sur leurs emballages. Donc, attention à ne pas vous faire avoir par les publicités mensongères.

3- Des extraits et non de la simple poudre

Vous pourrez trouver sur le marché des extraits d’harpagophytum et de la simple poudre. Cette dernière, bien qu’elle soit certifiée bio, ne présente aucun intérêt pour la santé. C’est de la racine séchée et broyée de cette plante. Donc, à éviter. Tous les pouvoirs thérapeutiques de l’harpagophytum procumbens sont, en effet, dus à ses principaux principes actifs. Il s’agit des « harpagosides ». Les racines de la griffe du diable renferment aussi d’autres composants chimiques, dont les iridoïdes. Mais ceux-ci sont cependant biologiquement inactifs, autrement dit n’ont aucune propriété médicinale.

Plus le produit est concentré en harpagosides, plus il est efficace. À titre de rappel, cette molécule est présente à une teneur trop infime dans les tubercules. Soit 3 % environ du poids total de la racine en poudre. Ce qui ne permet pas d’atteindre les dosages indiqués par les scientifiques pour les traitements. D’où l’intérêt de se tourner vers les extraits uniquement !

4- Titrage élevé en harpagosides

Les harpagosides, comme il a été mentionné précédemment, sont les principaux responsables des bienfaits médicaux de l’harpagophytum procumbens. Il faut alors s’assurer que l’extrait en contient à une concentration suffisamment élevée. Attention, vous pourrez trouver sur le marché de la phytothérapie des produits portant le nom d’harpagophytum, mais ne contiennent cependant que des iridoïdes. Certes, les harpagosides appartiennent à cette classe de molécules, mais ces composés ne sont réellement efficaces que lorsqu’ils sont concentrés.

Il est alors conseillé de bien vérifier le titrage du produit en harpagosides avant de se lancer dans l’achat. Celui-ci est exprimé en pourcentage. C’est simple : plus il est élevé, plus le complément d’harpagophytum bio est efficace.

Harpagophytum bio : Notre choix

Après avoir fait une petite étude comparative des différentes marques sur le marché, notre équipe a conclu que le produit de Dynveo répond à tous ces critères. Ses extraits d’harpagophytum bio sont (1) :

  • Isolés de plantes originaires de Namibie. Ces dernières sont cultivées et cueillies selon les méthodes ancestrales pour une préservation optimale de leur qualité.
  • Certifiés 100 % bio et fournis dans des gélules végétales également bio.
  • Totalement dépourvus de solvants, d’excipients, d’additifs chimiques, de conservateurs, de colorants et d’OGM.
  • Titrés à plus de 40 % d’harpagosides. C’est le titrage actuellement le plus élevé du marché. Une seule gélule de 200 mg offre les doses efficaces recommandées par les scientifiques, soit 80 mg/j.
  • 100 % Vegan. Ce produit convient bien aux végétariens et végétaliens.

Harpagophytum bio Dynveo

error: Contenu protégé sous copyright