Reconnaître le vrai Ginseng coréen du faux

Le ginseng occupe une place prépondérante dans la liste des produits naturels les plus vendus au monde. Alors que les demandes du marché mondial pour le ginseng augmentent, le contrôle de la qualité est devenu important. Contrairement aux médicaments chimiques avec une seule entité, le ginseng, comme les fruits et légumes, a de nombreux constituants. Les variations naturelles du sol et du climat ainsi que les procédures de préparation affectent la sécurité et l’uniformité d’un lot à l’autre des produits à base de ginseng.

Vous pouvez acheter du ginseng dans une pharmacie, un supermarché, un magasin d’aliments naturels ou même en ligne, souvent à des prix fortement réduits. Mais vous devez vous demander: économisez-vous vraiment de l’argent? Ces suppléments bon marché sont-ils bons pour votre santé? Avec autant de choix disponibles, comment faites-vous un choix intelligent? Surtout lorsque l’industrie des suppléments n’est pas réglementée de la même manière. Parce qu’il peut être difficile de savoir l’origine du ginseng avec certitude et s’il est fabriqué avec des ingrédients de la plus haute qualité – et avec les procédés de fabrication les plus avancés- nous avons compilé des informations «à connaître» pour vous aider à reconnaitre le vrai Ginseng coréen.

Où acheter le vrai ginseng coréen?

Évidemment, la Corée est un bon endroit pour commencer, mais l’authentification peut toujours être un gros problème même dans le pays d’accueil. Le problème fondamental est que le ginseng est parfois cultivé en Chine, puis introduit en contrebande au Japon ou en Corée pour être transformé et emballé de manière à ce qu’il soit plus cher. Par conséquent, même en Corée et au Japon, l’authenticité ne peut être assumée.

La Chine continentale est le pire endroit pour acheter du ginseng coréen et japonais, car il est presque tout faux (cultivé en Chine, pas en Corée ou au Japon). La seule exception est que la Chine est probablement un bon endroit pour acheter le ginseng nord-coréen, mais il est produit en petites quantités et il est difficile d’acheter en Chine à moins d’avoir une relation avec un fournisseur de confiance.

Lorsque vous quittez le cercle de confiance et que vous vous éloignez du produit coréen authentifié parrainé par le gouvernement, le prix commence à chuter de façon spectaculaire.

Pire, certaines marques n’hésitent pas à user de publicités mensongères pour faire croire au consommateur que le ginseng vient de Corée. Ils indiquent sur l’emballage que c’est un ginseng coréen provenant du Mont Paektu ou de Mandchourie.

carte ginseng
Le ginseng du Mont Paektu vendu à l’international est chinois

Le Mont Paektu a une partie en Chine sur le territoire de Mandchourie et une partie sous l’autorité Nord Coréenne. Inutile de faire un court de géopolitique pour comprendre que la Corée du Nord ne traite que très peu à l’international et presque exclusivement avec la Chine (83% de son exportation) d’après une étude de 2015 de l’Observatoire de la Complexité Economique (OEC). Donc, nous pouvons faire une conclusion très simple qui est que tous les ginsengs sur le marché que vous trouverez provenant du Mont Paektu sont en réalité des ginsengs chinois de Mandchourie.

La plupart des marques jouent sur le fait que le Mont Paektu est une frontière sino-coreenne pour « marketer » leurs produits comme un Ginseng de Corée.

Ignorant (ou plutôt en cachant volontairement) que ces régions se trouvent en réalité en Chine et pas en Corée, le consommateur achète du faux Ginseng Panax, qui n’est probablement pas cueillis et traité de la meilleure façon qui soit !

Attention au faux Ginseng hautement contaminé

Les extraits de ginseng sont disponibles comme ingrédients pour améliorer l’énergie et la vitalité et peuvent être utilisés dans les aliments fonctionnels et comme ingrédients aromatisants. Une enquête a été réalisée pour déterminer la teneur en pesticides et métaux toxiques dans les extraits de ginseng. Quarante-sept échantillons provenant de 20 fournisseurs, incluant les espèces Panax ginseng CA Meyer (ginseng asiatique) et P. quinquefolius (ginseng américain), ont été analysés pour la teneur en arsenic et pour les métaux suivants: aluminium, molybdène, chrome, cuivre, magnésium, zinc , le cadmium, le mercure et le plomb, tandis que les résidus de pesticides ont été analysés dans 30 échantillons provenant de 17 fournisseurs. Les résultats ont montré que 24 échantillons (80%) contenaient des pesticides dépassant la limite de détection et 13 échantillons (43%) ne respectaient pas les limites maximales de résidus pour le quintozène total, hexachlorobenzène, hexachlorocyclohexane total, lindane, heptachlore total, e- chlorpyrifos et folpet, imposé pour les extraits botaniques.

Consumer Lab, une organisation indépendante de tests de supplémentation, a trouvé également que 45% des suppléments de ginseng sélectionnés pour un test contenaient moins de ginseng que prévu d’après les allégations de l’étiquette – ou étaient contaminés par du plomb et / ou des pesticides. Ceci étant malheureusement due à des contrôles pas assez rigoureux notamment en chine.

Dès lors, il nous apparait comme capital de bien faire attention au ginseng que vous consommez et de faire attention à bien choisir un VRAI ginseng de Corée.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright