Glaucome

Présentation du glaucome

Le glaucome est une atteinte du nerf optique qui provoque une altération progressive du champ de vision, allant de la périphérie vers le centre. Cette neuropathie est souvent due à la montée de la pression intra-oculaire, qui conduit à la compression du nerf optique et à la détérioration des fibres nerveuses et rétiniennes. Une mauvaise circulation du sang peut également endommager le nerf optique par nécrose de certaines cellules.

Glaucome,
Glaucome, altération progressive du champ de vision

La perte de vision que cette pathologie oculaire suscite est irréversible et s’étend graduellement vers le centre. Elle peut conduire à la cécité sans prise en charge convenable. Pour ce qui est de sa prévalence, le risque de développer la maladie devient plus élevé à partir de 45 ans. Certaines formes peuvent, cependant, affecter les plus jeunes.

Causes du glaucome

Certains facteurs peuvent expliquer la survenue de cette maladie dégénérative des yeux.

– Prédisposition génétique ;
Diabète ;
– Rétinopathie diabétique ;
– Cataracte ;
– Myopie, facteur de risque des glaucomes à angle ouvert ;
– Hypermétropie, facteur de risque des glaucomes à fermeture d’angle ;
Hypercholestérolémie ;
– Hypertension ;
– Hypothyroïdie ;
– Rétrécissement ou occlusion d’un artère ou d’une veine dont notamment la veine rétinale centrale ;
– Présence d’un tumeur ;
– Intoxication au mercure ;
– Carence en manganèse ;
– Suite à une chirurgie au niveau de la cornée ou de la rétine ;
– Traumatisme de l’œil ;
– Âge ;
– Tabagisme ;
– Certains corticostéroïdes ;
– Collyres mydriatiques.

Dans certains cas, l’atteinte oculaire reste sans cause connue.

Manifestation du glaucome

Manifestation du glaucome :
Manifestation du glaucome : douleurs, gêne, yeux rouges, céphalées, …

Suivant la manifestation et les symptômes, les glaucomes peuvent être classés en trois grandes catégories.

Glaucomes chroniques à angle ouvert :

Il s’agit du type le plus fréquent, reconnaissable sous certains signes.

– Asymptomatique, l’altération des fibres du nerf optique est insidieuse et progressive ;
– Premiers symptômes après 10 ou 20 ans. Les lésions nerveuses peuvent alors déjà être importantes à ce stade ;
– Gêne visuel débutant sur les périphéries et progressant graduellement vers le milieu ;
– Douleurs oculaires accompagnées de céphalées ;
– Cécité si aucun traitement n’est pris à temps.

Le traitement doit, de ce fait, être entrepris aussitôt que possible pour stopper la progression de la perte visuelle qui est irréversible.

Glaucomes aigus par fermeture d’angle :

Il s’agit d’une urgence ophtalmologique qui se manifeste par :

– Hypertonie oculaire brutale. La pression intra-oculaire augmente brusquement due à la fermeture de l’angle entre la cornée et l’iris. Le nerf optique peut en être rapidement et définitivement endommagé si aucun traitement n’est entrepris dans les 6 heures qui suivent les premiers signes ;
– Douleurs orbitaires pouvant n’affecter qu’un œil ;
– Céphalées ;
– Yeux rouges ;
– Nausées et vomissements ;
– Vision soudainement brouillée ;
– Perception de halos ou de brouillard autour des lumières ;

Glaucome congénital :

Une anomalie d’origine génétique conduit à une augmentation de la pression intra-oculaire et à un risque de glaucome. Certains signes peuvent se présenter chez le nouveau né évoquant l’affection.

– Photophobie ;
– Augmentation de la taille de la cornée ;
– Larmoiement clair ;
– Buphtalmie, l’hypertonie oculaire entraine une déformation de l’œil du bébé qui prend l’aspect d’un œil de bœuf ;
– Affection souvent bilatérale et peut être asymétrique.

A un stade plus avancé de cette pathologie dégénérative des yeux, la personne peut ressentir une fatigue oculaire et manifester des maladresses dues à l’altération de sa vue.

Traitements du glaucome

Le traitement des glaucomes relève de la compétence médicale et doit être effectué aussitôt que les premiers signes suspects se manifestent. Plus tôt les soins sont entrepris, moins l’altération visuelle est grave.

Certains études ont, par ailleurs, avancé l’efficacité de certains soins pour réduire la pression intra-oculaire.
– Selon une observation clinique, la forskoline, une substance contenue dans la racine du coleus, peut faire baisser cette tension et réduire le risque de compression du nerf optique (1) ;
– Une étude suggère des suppléments de vitamine C pour apaiser les symptômes de la pathologie (2). L’acérola en est une excellente source ;
– Quelques études menées sur le ginkgo biloba ont, par ailleurs, avancé l’efficacité de cette plante sur les symptômes des glaucomes (3) ;
– Une étude affirme, en outre, que l’acide alpha-lipoïque peut être utilisé pour le traitement des glaucomes à angle ouvert (4).

Références

(1) Natural Standard (Ed), « Herbs & Supplements – Coleus.», Nature Medicine Quality Standards.
(2) Pizzorno Joseph E. Jr, Murray M.T., « Textbook of Natural Medicine.», Churchill Livingstone, New York, USA, 2006,
(3) Chung HS, Harris A, et al., « Ginkgo biloba extract increases ocular blood flow velocity.», J Ocul Pharmacol Ther, 1999 Jun;15(3):223-40.
(4) Filina A.A., Davydova N.G,et al., « Lipoic acid as a means of metabolic therapy of open-angle glaucoma.», Vestn Oftalmol, 1995 Oct-Dec;111(4):6-8.