Bromélaïne

Enzyme protéolytique tirée de l’ananas, la Bromélaïne est célèbre pour ses nombreuses propriétés médicales, sans causer le moindre effet secondaire. Quels sont ses bienfaits santé ? À quels dosages la prendre ? Quelles sont les contre-indications à sa consommation ? Où trouver de la Bromélaïne de qualité ?

bromelaine

Tout savoir sur la bromélaïne

Provenant de la tige d’ananas, la bromélaïne, aussi appelée enzyme protéolytique, a longtemps été exploitée pour ses attributs médicaux (1). Autrefois employée pour aider à la digestion et pour remédier aux troubles de la peau, celle-ci appartient désormais à un nombre incalculable de recherches menées en Europe, en Asie et aux États-Unis (2). Bien que ses mécanismes d’action commencent tout juste à être compris, de nombreuses études ont suggéré que sa composante protéolytique est principalement responsable de plusieurs effets thérapeutiques bénéfiques, sans toxicité ni effets secondaires (3).

En particulier, la bromélaïne a des caractères anti-œdémateux, anticoagulants et antistatiques. Elle est également commercialisée comme complément anti-inflammatoire pour plusieurs types d’arthrite. Au cours des dernières années, cette substance est devenue l’un des traitements d’appoint les plus vendus pour contrer l’enflure du nez et des sinus, suite à une blessure ou une intervention chirurgicale. Elle se trouve, en outre, sur la liste des substances généralement reconnues comme sûres (4).

bromelaine tige ananas
La bromélaïne se trouve principalement dans la tige d’ananas

Présentation de la bromélaïne

La bromélaïne comprend une alliance complexe d’enzymes protéolytiques contenant des sulfhydriles, en plus d’un certain nombre de composants non spécifiques (phosphatase acide, glucosidase, peroxydase, cellulase, glycoprotéines et hydrates de carbone). L’extrait de bromélaïne contient également des inhibiteurs de protéinase constitués d’iso-inhibiteurs et un calcium lié organiquement.

Dans une solution aqueuse, la bromélaïne se détériore rapidement par autodigestion. Les préparations commerciales de bromélaïne sont évaluées en fonction de leurs activités protéolytiques. La bromélaïne est en fait préparée à partir du jus de la tige d’ananas refroidi par centrifugation, ultrafiltration et lyophilisation. Le procédé donne une poudre jaunâtre dont l’activité enzymatique est déterminée avec différents substrats tels que la caséine, la gélatine ou les tripeptides chromogènes (5,6,7,8).

Absorption et biodisponibilité

Le corps peut absorber une quantité importante de bromélaïne (environ 12 g/jour) sans effets secondaires majeurs. Les avis sur l’absorption et la biodisponibilité de la bromélaïne sont, cependant, considérés comme controversés parce que les enzymes protéolytiques ont tendance à être inactivées rapidement (par exemple, par α2-macroglobuline (AMG) et α1-antitrypsine). Le premier point de vue qui tend à suggérer qu’elle soit absorbée et biodisponible chez l’homme repose sur le fait que la bromélaïne a une action pharmacologique in vivo.

En fait, la bromélaïne peut être utilisée comme option de rechange à un certain nombre de médicaments, certainement parce qu’elle retient l’activité enzymatique dans le plasma. Le deuxième point de vue qui suggère que la bromélaïne est absorbée et biodisponible est basé sur des expériences animales qui montrent que l’absorption de l’extrait brut de bromélaïne chez les lapins peut atteindre 40%. La preuve suggère que les anti-protéinases plasmatiques diminuent l’activité de la bromélaïne in vivo, mais ne l’éliminent pas complètement. La bromélaïne est, par ailleurs, absorbée par le tractus gastro-intestinal sous une forme intacte. (9)

Mode d’action

La bromélaïne est stable entre pH3 et pH6, avec un potentiel hydrogène optimal compris entre 5 et 7. Une fois que la bromélaïne est combinée avec son substrat, elle n’est plus susceptible de modifier le pH. Elle présente en effet une activité enzymatique maximale à une température de 62 °C, bien que l’activité soit présente entre 45 °C et 75 °C approximativement. La cystéine agit comme un activateur de la bromélaïne et les ions métalliques argent et cuivre sont des inhibiteurs. La bromélaïne brise la structure protéique des protéines les plus répandues, y compris la gélatine, la caséine, le gluten, le collagène, les fibres musculaires et l’albumine.

En supposant que la fraction protéique est absorbée intacte par l’intestin, l’activité protéolytique de la bromélaïne peut avoir des avantages énormes pour la santé humaine. Ses avantages prétendus comprennent l’activité fibrinolytique de dissolution de caillots dans le sang, antithrombotique et anti-inflammatoire, ainsi que l’immunomodulation par stimulation de la libération de diverses cytokines telles que le facteur de nécrose tumorale-α et l’interleukine1, 6 et 8.

Bromélaïne : Les différentes vertus thérapeutiques

Contre le gonflement et la rougeur

Ce principe actif a été accepté en Europe comme traitement efficace contre l’enflure post-chirurgicale. Elle peut en effet réduire les ecchymoses, accélérer le temps de guérison et même éliminer l’inconfort qui suit les opérations chirurgicales.

Une étude en double insu de plus de 150 femmes ayant subi des épisiotomies au cours de l’accouchement a révélé par exemple que les femmes ayant reçu de grandes doses de bromélaïne pendant une période de 3 jours, à partir de 4 heures après l’accouchement, ont connu une énorme diminution de l’enflure et de l’inconfort. 90% des femmes prenant le supplément ont montré une excellente récupération comparativement à 44% des femmes dans le groupe placebo (10).

Pour stimuler la force immunitaire globale

La bromelaine booste le système immunitaire
La bromélaïne booste le système immunitaire

La bromélaïne a aussi prouvé son efficacité dans l’amélioration et surtout dans le renforcement de la réponse immunitaire générale du corps. Ce qui est alors très bénéfique dans les situations où elle pourrait être affaiblie comme dans le cas des patients souffrant d’immunodéficience (11).

Une étude clinique allemande, réalisée auprès de 16 patientes souffrant d’un cancer du sein a prouvé que la supplémentation orale en bromélaïne pourrait par exemple aider à stimuler la fonction immunitaire chez ces femmes. D’autres publications suggèrent, par ailleurs, qu’elle peut également augmenter la quantité de cytokines (hormones du système immunitaire fabriquées dans les globules blancs). Des revues scientifiques ont même avancé qu’elle peut aider à réduire quelques effets secondaires habituels du cancer, liés à une immunité diminuée (12).

La bromélaïne contre le cancer

En plus d’être un adjuvant dans le traitement du cancer du poumon, la bromélaïne affecte aussi le mésothéliome péritonéal malin (MPM), lors de l’atteinte d’un type de cancer rare, induit par l’exposition à l’amiante. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Anticancer Drugs, l’addition de la bromélaïne a augmenté la mort des cellules cancéreuses par le phénomène de cytotoxicité, et ce de manière significative. Elle a donc le potentiel d’être développée comme agent thérapeutique dans le traitement du cancer malin (13).

Des résultats précliniques et pharmacologiques récents appuient l’utilisation de la bromélaïne comme médicament administré par voie orale, pour une thérapie tumorale complémentaire. Elle agit en réalité comme un immunomodulateur en augmentant l’immunocytotoxicité altérée des monocytes contre les cellules tumorales des patients et en induisant la production de cytokines distinctes, telles que le facteur de nécrose tumorale et des interleukines.

Par ailleurs, des rapports sur des expériences animales sont particulièrement prometteurs et revendiquent une efficacité anti-métastatique et une inhibition de l’agrégation plaquettaire associée aux métastases, ainsi que l’inhibition de la croissance et l’invasivité des cellules tumorales (14).

Contre les douleurs articulaires

En raison de ses caractéristiques anti-inflammatoires et analgésiques puissantes, la bromélaïne est fantastique contre les douleurs articulaires aiguës ou chroniques. La revue Alternative Therapies in Health and Medicine a publié un essai qui a évalué 42 patients souffrant d’arthrose avec une colonne vertébrale dégénérative ou des affections douloureuses. Dans cette étude, deux capsules de bromélaïne de 650 mg ont été administrées aux patients 2 à 3 fois par jour à jeun (selon qu’ils souffraient de douleur aiguë ou chronique). On a découvert que la douleur a diminué jusqu’à 60% pour les situations aiguës et de plus de 50 % pour les troubles chroniques (15).

Au cours de cette expérience, des volontaires présentant une douleur au genou ont été divisés aléatoirement en deux groupes. Chaque groupe a reçu une dose journalière de bromélaïne. 200 mg pour le premier et 400 mg pour le deuxième. Dans les deux groupes, la douleur a diminué significativement. Cependant, cette diminution a été plus importante dans le groupe ayant pris la plus forte dose. Les patients ont aussi remarqué une baisse de raideur dans le genou et un perfectionnement de leur fonctionnement physique général (16).

Pour favoriser la digestion

Soulager les troubles digestifs

Ce principe actif de l’ananas peut soulager les maux d’estomac et la diarrhée, note le Centre médical de l’Université du Maryland. Il s’agit en effet d’une enzyme qui digère spécifiquement les protéines. Cette substance aide à absorber les nutriments de manière plus efficace, tout en étant extrêmement opérante pour prévenir et guérir les maladies liées au tractus gastro-intestinal (colite, ulcère, dyspepsie, cancer du côlon, constipation, la maladie de Crohn…). La bromélaïne a même servi comme enzyme digestive après une pancréatectomie, dans plusieurs cas d’insuffisance pancréatique exocrine.

Cette substance est aussi capable de remplacer quelques enzymes protéolytiques comme la pepsine et la trypsine, dans le cas où celles-ci ne seraient pas sécrétées en quantité adéquate, ou lorsque le pancréas présente une faible activité. Il a été démontré également qu’elle augmentait de moitié le pourcentage d’assimilation de soufre radioactif et de 30 à 90 % celui de la glucosamine. Ce qui permet alors un rétablissement plus rapide de la muqueuse gastrique qui recouvre l’estomac (17).

La bromélaïne pour renforcer l’action des antibiotiques

Cette substance a aussi montré son efficacité pour améliorer l’action des antibiotiques, en augmentant la perméabilité tissulaire aux antibiotes. Elle s’est révélée efficace pour améliorer l’activité des antibiotiques chez les enfants atteints de septicémie (18).
La bromélaïne peut en effet transformer l’accessibilité de certains organes et tissus à quelques médicaments. Le traitement de 18 femmes avec 80 mg de bromélaïne et de l’amoxicilline ou de la tétracycline (prises conjointement) a engendré une élévation sérique des concentrations des deux antibiotiques dans l’utérus et les ovaires, comparativement au groupe témoin. Ce qui indique que la bromélaïne a une activité qui stimule l’absorption et la distribution des antibiotiques dans les tissus (19).

Bromélaïne : dosage et posologie

Quels dosage et posologie ?

Augmenter progressivement les doses de bromelaine
Augmenter progressivement les doses de bromélaïne

Il convient de savoir que la bromélaïne n’est aucunement un traitement alternatif aux traitements usuels. Elle est complémentaire et augmente les chances de guérison des personnes malades.
On recommande 500 mg, trois fois par jour à jeun (au moins 90 minutes avant ou trois heures après l’alimentation). Pour les enfants de 6 à 12 ans, prendre la moitié de la dose citée.

Il est préférable de commencer par une petite posologie (1 à 2 gélules/j) et d’augmenter progressivement la dose jusqu’à 3 ou 4 gr/j afin de vérifier la bonne tolérance du traitement. On conseille également d’opter pour un complément conçu avec des gélules gastro-résistantes.

C’est mieux de l’associer avec une à deux prises de Vitamine C (500 à 750 mg) par jour, en comprimé. En fait, ceci augmente également son action lors de son association avec la Vitamine D, à condition d’avoir fait une prise de sang vérifiant qu’il n’y a pas d’excès de vitamine D dans le sang.

Contre-indications et effets secondaires

Les personnes qui prennent des antibiotiques, des médicaments, des herbes ou des suppléments qui ralentissent la coagulation du sang devraient consulter leur médecin avant de prendre ce supplément pour éviter quelques effets indésirables.

Certains sujets présentent une sensibilité à la bromélaïne et peuvent développer des réactions allergiques ou des démangeaisons. Si c’est le cas après administration d’une supplémentation, il faut arrêter son utilisation. De même pour les personnes programmées à subir une intervention chirurgicale. Ces derniers devraient alors interrompre son utilisation deux semaines avant la procédure pour réduire le risque de saignement. Il est toutefois possible, après avis médical, de l’utiliser de quelques jours après la chirurgie, pour réduire le gonflement et l’inconfort (20).

Bromélaïne bio ?

Comme pour la plupart des molécules vues sur ce site, la bromélaïne bio n’existe pas ! En effet, s’agissant d’un complexe de protéines, on ne peut avoir de la bromélaïne bio. Pour rappel la certification biologique concerne uniquement les plantes issues d’une agriculture biologique. Par conséquent, elle ne concerne pas les molécules qui ont été isolées ou purifiées.

Comment obtenir de la « bromélaïne bio » ou la plus bio possible ?

Il faut prêter dans ce cas une attention particulière aux critères que nous pouvons considérer comme étant bio :

  • Premièrement, la « bromélaïne bio » a-t-elle était extraite à partir d’un ananas issu d’une agriculture biologique ?
  • Deuxièmement, le produit contient-il des métaux lourds et des OGMs ?
  • Enfin, comment a-t-elle était extraite ?

La marque Dynveo propose une bromélaïne extraite à l’eau à partir d’ananas biologique et peut donc être considérée comme une « bromélaïne bio »

Où acheter de la bromélaïne bio et pure ?

BROMELAINE
La Bromélaïne pure Dynveo® est considérée comme étant la meilleure du marché

Le régime moderne adopté par la plupart d’entre nous consiste à consommer des aliments cuits ou transformés d’une manière ou d’une autre, et le peu d’aliments crus que nous mangeons ne contient pas pourtant suffisamment d’enzymes pour traiter cette nourriture particulière. Or, notre corps doit produire un maximum d’enzymes digestives dont nous avons besoin, d’où l’importance d’utiliser des enzymes supplémentaires pour aider dans le processus digestif. D’autant plus que ce besoin biologique constant d’enzymes épuise nos réserves naturelles et abaisse par conséquent notre stock enzymatique. L’âge est également un facteur non négligeable de diminution de la production d’enzymes. Il faut donc choisir une Bromélaïne ayant une activité enzymatique la plus élevée possible (exprimée en GDU/g : Gelatin Digestive Unit par gramme).

Si principalement, son but premier est d’améliorer la digestion et d’agir en tant qu’anti-inflammatoire, ses vertus sont désormais nombreuses et illustrées. Notamment en cas de régime, dans le but de perdre du poids, grâce à son action contre la cellulite. Il s’agit clairement aussi bien d’un complément alimentaire opérant dans le cadre d’une remise en forme que pour soigner différents maux.

Parmi les différentes formules présentées sur le marché, la bromélaïne pure de la marque Dynveo® se distingue par la pureté de ses composants 100% végétaliens, sans OGM, ni excipients ou dérivés de phtalates (enrobage gastro-résistant utilisé pour les médicaments). De plus, son activité enzymatique est supérieure à 5000GDU/g ce qui représente à ce jour le degré de pureté et d’activité le plus élevé.

Pour acheter la bromélaine pure Dynveo : cliquez ici

Références

1. Heinicke, R. M., and Gortner, W. A. Stem bromelain: A new protease preparation from pineapple plants. Econ. Bot. 11: 225, 1957.
2. Taussig, S. J., Yokoyama, M. M., Chinen, A., et al. Bromelain: A proteolytic enzyme and its clinical application. Hiroshima J. Med. Sci. 24: 185, 1975.
3. Maurer, H. R. Bromelain: Biochemistry, pharmacology and medical use. Cell Mol. Life Sci. 58: 1234, 2001.
4. U.S. Food and Drug Administration. Partial list of enzyme preparations that are used in foods. Washington, D.C.: U.S. Food and Drug Administration, Center of Food Safety and Applied Nutrition, Office of Food Additive Safety. cessed May 24, 2006.
5. H. R. Maurer, “Bromelain: biochemistry, pharmacology and medical use,” Cellular and Molecular Life Sciences, vol. 58, no. 9, pp. 1234–1245, 2001.

6.T. Harrach, K. Eckert, K. Schulze-Forster, R. Nuck, D. Grunow, and H. R. Maurer, “Isolation and partial characterization of basic proteinases from stem bromelain,” Journal of Protein Chemistry, vol. 14, no. 1, pp. 41–52, 1995.
7. W. Cooreman, “Bromelain,” in Pharmaceutical Enzymes- Properties and Assay Methods, R. Ruyssen and A. Lauwers, Eds., pp. 107–121, E. Story-Scientia Scientific Publishing Co., Gent, Belgium, 1978.
8. I. Y. Filippova, E. N. Lysogorskaya, E. S. Oksenoit, G. N. Rudenskaya, and V. M. Stepanov, “L-Pyroglutamyl-L-phenylalanyl-L-leucine-p-nitroanilide: a chromogenic substrate for thiol proteinase assay,” Analytical Biochemistry, vol. 143, no. 2, pp. 293–297, 1984.
9. J. V. Castell, G. Friedrich, C. S. Kuhn, and G. E. Poppe, “Intestinal absorption of undegraded proteins in men: presence of bromelain in plasma after oral intake,” American Journal of Physiology, vol. 273, no. 1, pp. G139–G146, 1997.
10. Zatuchni GI, Colombi DJ. Bromelains therapy for the prevention of episiotomy pain. Obstet Gynecol. 1967 Feb;29(2): 275-8.
11. Alpert J.E. et al., SAMe as an adjunct for resistant major depression disorder: an open trial following partial or non response to selctive serotonin reuptake inhibitor or ventalafaxine, J. Clin. Psychopharmacol., 2004 Dec; 24(6): 661-4

12. Eckert K, Grabowska E, Stange R, Schneider U, Eschmann K, Maurer HR. Effects of oral bromelain administration on the impaired immunocytotoxicity of mononuclear cells from mammary tumor patients. Oncol Rep. 1999 Nov-Dec ; 6(6) : 1191-9.
13. Jeung A. Encyclopedeia of Common Natural Ingredients Used in Foods, Drugs, and Cosmetics. New York, NY: John Wiley & Sons ; 1980:74-76
14. Cellular and Molecular Life Sciences CMLS. August 2001, Volume 58, Issue 9, pp 1234–1245
15. Walker A.F. et al., Bromelain reduces mild acute knee pain and improves well-being in a dosedependant fashion in an open study of otherwise healthy adults, Phytomedicine, 2002 Dec; 9(8): 681-6.

16. Tilwe G.H. et al., Efficacy and tolerability of oral enzyme therapy as compared to diclofenac in active osteoarthrosis of knee joint: an open randomized controlled clinical trial, J. Assoc. Physicians India, 2001 Jun; 49: 617-21
17. Felton G. et al., Does kinin release by pineapple stem bromelain stimulate production of prostaglandin E&-like compound, Haw. Med. J., 1976, 2: 39-47.
18. Shahid, S. K., Turakhia, N. H., Kundra, M., et al. Efficacy and safety of Phlogenzym: A protease formulation, in sepsis in children. J. Assoc. Physicians India 50: 527, 2002
19. Luerti M. et al., Influence of bromelain on penetration of antibiotics in uterus, salpinx and ovary.
20. Hale LP, Greer PK, Trinh CT, James CL. Proteinase activity and stability of natural bromelain preparations. Int Immunopharmacol . 2005;5(4):783-793.

error: Contenu protégé sous copyright