Curcuma bio : Le guide d’achat

L’achat de curcuma bio est bien plus difficile que l’on ne pense. En fait, depuis peu, ce produit est proposé dans différentes formulations galéniques qu’il n’est plus facile de faire son choix. On préfère tout d’abord les compléments bio car ceux-ci sont dépourvus de substances chimiques néfastes à la santé. Mais ce n’est plus le seul critère à considérer au moment de l’achat, si l’on souhaite bénéficier de tous ses bienfaits santé. Le fait est que tout son pouvoir thérapeutique repose sur un seul de ses ingrédients actifs, à savoir la curcumine. Il faut donc s’assurer que l’on absorbe le plus de cette molécule, si l’on veut tirer profit de cette épice.

Notre équipe a alors décidé de mettre au point ce guide d’achat afin de faciliter votre choix. Voici alors les divers critères à prendre impérativement en compte au moment de votre commande.

1 – Forme galénique du curcuma bio : gélule et non poudre

curcuma bio
Préférez les gélules de Curcumine aux simples poudres de Curcuma bio !

Théoriquement, le fait de consommer de curcuma bio en poudre suffit pour tirer avantage de ses molécules actives. D’ailleurs, la médecine et la phytothérapie traditionnelles recommandent de le prendre de cette manière.

Mais selon les diverses études menées par les scientifiques, la simple poudre de curcuma ne contient en fait qu’une dose très limitée de curcumine. Seulement 2 à 3 % de son poids total au maximum, soit 2 ou 3 mg pour 100 mg. Ce qui est trop infime pour bénéficier de ses bienfaits santé. Il s’agit, juste, en fait de la version broyée des rhizomes de curcuma longa. Donc, il faut augmenter considérablement les doses à prendre pour obtenir les mêmes effets offerts par une seule gélule. Or, à une quantité trop élevée, ce produit devient toxique pour les reins en raison de sa teneur importante en oxalates.

> Les gélules constituent donc un excellent choix pour profiter de tous les bienfaits du curcuma bio. Celles-ci fournissent la dose de curcumine dont on a besoin, et offrent une grande facilité d’utilisation.

2 – Forme de sa curcumine : libre ou active

Pour les gélules de curcuma bio, assurez-vous que sa curcumine est présentée sous sa forme bioactive, dite « libre ». Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre dossier intitulé : « Pourquoi la curcumine libre est la seule forme active ? ». Mais en résumé, c’est le format dans lequel cette molécule se retrouve après avoir subi différents processus biologiques. C’est, en d’autres mots, le produit bioactif restant qui peut agir sur l’organisme et assurer son rôle. Les autres formes, dites conjuguées ou altérées, sont tout simplement excrétées par voie urinaire. Celles-ci ne possèdent aucun potentiel thérapeutique particulier.

Pour profiter donc directement des bienfaits santé de cette molécule, il faut se tourner vers cette forme active. Vous pourrez trouver en fait sur le marché des préparations sous forme de glucuronide, qui n’ont aucune activité biologique particulière (1). Les marques pour mieux les vendre utilisent souvent les termes « 99 % pure », mais en réalité ces produits sont inefficaces.

> La seule marque française, qui propose jusque-là de la curcumine bio sous forme libre, est Dynveo. Le laboratoire met à votre disposition une formule optimisée brevetée dite, Longvida®, avec une très haute biodisponibilité. Soit 67 à 285 fois, plus importante que celles des préparations classiques, notamment les extraits normalisés à 95 %. Pour augmenter la capacité d’absorption de ce principe actif, la marque l’isole dans une matrice lipophile utilisant une technologie innovante. Il s’agit du SLCP, ou Solid Lipid Curcumin Particle. Cette matrice facilite le passage de la molécule à travers les tissus de l’organisme et sa libération sous forme libre.

Lisez notre guide : Où acheter la meilleure curcumine ?

3 – Sa teneur en curcuminoïdes et curcumine

Comme il a été dit, les pouvoirs médicaux du curcuma bio sont dus à la présence de curcuminoïdes dans sa composition, dont la curcumine notamment. Il est donc important de prendre en compte le niveau de concentration de ces principes actifs, lors de l’achat. Cependant, il n’est pas intéressant d’opter pour une formulation avec des taux élevés en ces ingrédients actifs, si celle-ci n’est pas libre. Les teneurs en curcuminoïdes sont très variées, allant de 6 à 90 %, selon les fabricants.

Sachez toutefois que pour être efficace, le curcuma bio doit renfermer au moins 20 % de curcuminoïdes et 20 % de curcumine.

Attention, c’est une énorme erreur de ne prendre en considération que ce deuxième critère. Comme mentionné précédemment, l’efficacité du curcuma bio dépend surtout de la forme de sa curcumine, bioactive ou non. Certains fabricants, pour améliorer la biodisponibilité de leurs produits, augmentent considérablement leurs concentrations en curcuminoïdes. Or, à une quantité trop élevée, ces substances au lieu de guérir nuiront à la santé digestive. Elles irritent l’estomac.

> Le curcuma bio Longvida a cet avantage de ne contenir que la dose de curcumine recommandée par les scientifiques. Une gélule de 400 mg fournit 80 mg de ce principe actif pur. C’est la dose inoffensive pour profiter de ses propriétés anti-inflammatoires et anticancéreuses.

4 – Additifs et autres substances actives

Ne pas également oublier de vérifier les autres substances présentes dans le complément alimentaire, à part la curcumine et les curcuminoïdes.

– Pipérine

L’utilisation de ce principe actif du poivre noir est très courante, pour optimiser l’efficacité du curcuma bio. Celui-ci augmente, en effet, la capacité d’absorption du principal ingrédient actif de cette épice. Attention cependant, la pipérine, ne facilitera pas uniquement le passage de la curcumine à travers les barrières physiologiques, mais aussi celui des autres substances. En inhibant l’activité de certaines enzymes du foie, celle-ci permettra aux autres molécules d’atteindre la circulation sanguine. Il peut s’agir de toxines, pesticides ou d’autres produits dangereux pour la santé. (2)

– Émulsifiants

Comme le principe actif du curcuma bio est hydrophobe, certains fabricants utilisent aussi des émulsifiants pour améliorer son absorption. Parmi ceux-là, il y a le polysorbate (E433), qui s’avère toxique pour les intestins, selon certaines publications (3). Certes, en utilisant des micelles pour conduire la curcumine, celle-ci peut atteindre la circulation sanguine. Mais elle ne sera pas toutefois libérée dans sa forme libre. Donc, cette formulation est non seulement inefficace, mais en plus néfaste à la santé des intestins.

– Oxalates

Il faut s’assurer également que le produit est pur, avec une teneur très réduite, voire dépourvu d’oxalates. Ces composés chimiques favorisent en effet les calculs rénaux, du fait de leur caractère insoluble dans l’eau. Or, le curcuma en poudre en contient à une teneur non négligeable, 20 mg/g pour être plus précis.

Le supplément bio de Dynveo répond à tous ces critères. Son produit contient de la curcumine pure à plus de 95 %. Sa teneur en oxalates est infime, ne dépassant pas les 0.3 mg. Donc, aucun risque pour la santé des reins. Par ailleurs, aucun additif ni émulsifiant n’est utilisé pour faciliter l’absorption de ce principe actif. La formule optimisée et active ne nécessite pas l’usage de ces adjuvants.

Curcumine Dynveo

Références

(1) « Biotransformation de la curcumine par réduction et glucuronidation chez la souris ». Drug Meta Dispos, 1999 Avr.
(2) Crit Rev Food Sci Nutr, 2007 ;47(8) :735-48.
(3) Chassaing B. « Les émulsifiants modifient directement la composition du microbiote humain et l’expression des gènes in vivo, ce qui renforce l’inflammation intestinale ». Gut, 2017 Mar. 21.

error: Contenu protégé sous copyright