Guide pour bien choisir son ashwagandha bio

Les différents extraits d’ashwagandha bio, appelé aussi Withania somnifera, proposés sur le marché ne se valent pas. Il est donc impératif de bien choisir son supplément alimentaire, pour profiter pleinement de ses bienfaits. Ce remède naturel très apprécié de la médecine ayurvédique, comme nous le savons, est une excellente arme contre le stress et l’anxiété. Mais encore faut-il opter pour le bon produit pour une réelle efficacité. Voici donc les critères à prendre en compte afin de ne pas se tromper lors de l’achat.

1- Principes actifs extraits des racines

Vérifier que les extraits d’ashwagandha ont été bel et bien isolés de ses racines uniquement. Certains fabricants, en effet, pour réduire leurs coûts de production tirent leurs ingrédients actifs des feuilles de cette plante. Or, ces composés présentent une très faible efficacité clinique. Par ailleurs, il faut encore plus d’études scientifiques pour prouver que ceux-ci sont inoffensifs pour l’organisme.

ashwagandha bio
L’efficacité de l’extrait d’ashwagandha bio dépend en grande partie de la qualité des racines utilisées pour l’extraction

Parmi toutes les marques sélectionnées et comparées par notre équipe, le KSM-66 est le seul ayant prouvé à ses consommateurs que son complément alimentaire est à base d’extraits de racine d’ashwagandha purs. Ce produit des laboratoires Ixoreal Biomed bénéficie de nombreux labels qui démontrent sa qualité et son respect des « Bonnes pratiques agricoles et de collecte » (GACP ou Good Agricultural and Collection Practices).

Les laboratoires Ixoreal utilisent exclusivement des racines d’ashwagandha de qualité (fraiches et brillantes), issus de sols bien drainés et limono-sableux, de pH 7.5 à 8. Celles-ci font une taille de 7 cm environ, avec un diamètre de 1 à 1,5 cm. Aucun ingrédient vieilli ou stocké depuis longtemps n’est opté. Seules les extrémités des racines, dites de « grade A », sont employées pour l’extraction.

2- Efficacité prouvée scientifiquement

Il ne faut pas se contenter des allégations santé fournies par les fabricants, car la plupart d’entre elles ne sont même pas prouvées par les scientifiques. Les produits de qualité font souvent l’objet d’une étude particulière. Tel est le cas du KSM-66, qui est le fruit de 14 longues années de recherche. D’ailleurs, les chercheurs qui se sont mis à l’étudier ne manquent pas.

Un grand nombre de revues sur cet extrait d’ashwagandha bio est indexé par PubMed, la plus importante base de données d’ouvrages biomédicaux en ligne. Des auteurs ont, par exemple, souligné son efficacité contre le stress et l’anxiété chez un groupe d’adultes (1). Une étude pilote de 2013 menée par Langade D. et son équipe a mis en évidence sa capacité à améliorer la spermatogenèse chez un échantillon de patients souffrant d’oligospermie (2). Utilisé chez des sportifs, le KSM-66 a aussi fait ses preuves en améliorant l’endurance cardiorespiratoire de ces individus (3).

3- Teneur en withaferine A

La withaferine A fait partie des principaux composés actifs de l’ashwagandha. À faible dose, ce lactone stéroïdale est bénéfique pour le cœur ; mais peut cependant être toxique lorsqu’il est trop concentré. Ce composé risque, en effet, d’accentuer l’activité du neurotransmetteur inhibiteur GABA. Ce qui conduit à l’altération des différentes fonctions cérébrales. Il est donc important de vérifier que le complément alimentaire ne renferme pas trop de withaferine A. Ce sont surtout les produits extraits des feuilles de cette plante qui en regorgent. Bon à savoir, les racines n’en contiennent que 0.92+/-0.4 mg contre 22.31 mg pour les feuilles séchées.

Comme le KSM-66 est isolé des racines, sa teneur en withaferine A est infime, soit un taux inférieur à 0,1 %. Ce qui rend ce produit plus sûr, par rapport aux autres.

4- Teneur en withanolides

L’ashwagandha contient aussi des séries de withanolide, environ 3.88 mg dans ses racines et 2.11 mg dans ses feuilles. Ces molécules sont les sources de ses pouvoirs thérapeutiques. Il faut alors s’assurer que le complément alimentaire en contient à des teneurs suffisamment élevées. La plupart des fabricants estiment, cependant, les principes actifs de leurs produits par des méthodes peu fiables, notamment par analyse gravimétrique. Cette méthode ne permet pas pourtant d’obtenir des résultats précis, du fait qu’elle n’est pas capable de faire une distinction entre les withanolides et les autres molécules actives. Les valeurs qu’elle donne sont souvent trop élevées.

La seule méthode sûre permettant d’évaluer efficacement la teneur en withanolides est l’HPLC, ou la chromatographie en phase liquide à haute performance. Grâce à ce procédé, il est possible de séparer les différents composants et de déterminer leur teneur exacte. Jusque-là, le KSM-66 est le seul à opter pour cette technique. Son titrage en withanolides s’élève à 5 %, contre 1.5 à 3 % pour les autres marques. Autrement dit, c’est l’extrait d’ashwagandha le plus concentré en withanolides sur le marché.

Si aucune mention n’est fournie sur l’emballage ou la notice d’utilisation, c’est que l’extrait est titré à environ 2 %.

5- Extrait à spectre complet

Un extrait peut être dit  « à spectre complet » lorsqu’il a pu conserver l’équilibre entre ses différents constituants. Dans des termes plus clairs, toutes les substances actives qui le composent naturellement y sont encore présentes. Jusqu’à l’heure actuelle, il n’existe aucune donnée scientifique qui a mis en évidence les véritables constituants responsables des bienfaits de cette plante. Selon les scientifiques, ses pouvoirs thérapeutiques sont issus de la combinaison et de la synergie de ses nombreux principes actifs.

L’obtention d’un extrait à spectre complet dépendra essentiellement du procédé d’extraction adopté par le fabricant. Les laboratoires Ixoreal ont eu recours à un processus innovant – Green Chemistry (chimie verte) – n’utilisant ni alcool ni solvants chimiques pour extraire délicatement la gamme complète de principes actifs de cette plante. Cette technique a permis de garder toutes les substances actives de l’ashwagandha dans leurs formes pures et puissantes.

Les produits chimiques utilisés dans certains procédés d’extraction sont, en effet, la cause de la perte et de la détérioration de ces molécules.

6- Produit respectueux des normes de qualité

Pour limiter les risques d’effets secondaires, il est toujours préférable de se tourner vers les suppléments alimentaires qui respectent les normes de qualité et de sécurité. Les produits certifiés bio et dépourvus d’additifs chimiques et ou de métaux lourds sont à privilégier.

Après une étude comparative des différentes marques, le choix de notre équipe demeure le KSM-66. C’est le seul extrait d’ashwagandha bio qui compte à son actif une vingtaine de certifications, entre autres le label GMP ou Good Manufacturing Practice, 100 % bio de USDA, Non-GMO de Non-GMO Project Verified, sans gluten de GFCO, Kosher, Halal et bien d’autres encore. Son procédé de fabrication est conforme aux exigences de la US-FDA, WHO-GMP, et aux normes ISO 9001. Par ailleurs, il fait l’objet de nombreux contrôles pour optimiser la sécurité des consommateurs.

Pour acheter de l’ashwagandha bio KSM-66 en produit certifié végan, sans bisphénols, et produit selon les normes GMP :


Ashwagandha bio

 

Références

(1) Chandrasekhar K et al. « Étude de la sécurité et de l’efficacité d’un extrait de racine d’Ashwagandha à spectre complet et à haute concentration pour réduire le stress et l’anxiété chez l’adulte ». 2002, revue indienne de médecine psychologique, 34 (3): 255.
(2) Langade D et al. « Évaluation clinique de l’activité spermatogène de l’extrait de racine d’Ashwagandha chez des hommes oligospermiques: une étude pilote ». 2013, Médecine complémentaire et alternative fondée sur des preuves.
(3) Choudhary B et al. « Efficacité de Ashwagandha dans l’amélioration de l’endurance cardiorespiratoire chez des athlètes en bonne santé et adultes ». 2015, Ayu, 36 (1): 63.

Articles qui pourraient vous intéresser
error: Contenu protégé sous copyright