Santé Science

Hydrolysat de caséine

L’hydrolysat de caséine est une forme de caséine obtenue par hydrolysation de cette protéine du lait. Nombreux sont les bienfaits sur la santé physique et particulièrement musculaire qui lui sont attribués. Il reste toutefois réputé pour sa capacité à stimuler le développement des muscles et à réduire leur dégradation.

Présentation de l’hydrolysat de caséine

Hydrolysat de caséine
L’hydrolysat de caséine est plus rapide à digérer et riche en protéines

Le lait renferme deux types de protéines. La caséine qui forme les grumeaux dans le lait caillé et le lactosérum ou whey qui est aussi le petit-lait. Leur proportion est respectivement de 80% – 20% dans le lait de vache. Ce qui diffère principalement la caséine de la whey, c’est son temps de digestion intestinale. Elle est, en effet, digérée plus lentement. Une telle propriété la rend à même de mettre à disposition des cellules des acides aminés sur une durée prolongée. C’est d’ailleurs pourquoi les caséines sont qualifiées de protéines à libération progressive.

Il existe deux formes de caséine. Celle dite micellaire est obtenue après que la whey, le lactose et le lipide soient retirés du lait. Cette forme première présente le taux d’absorption le plus lent. C’est de l’hydrolysation de celle-ci que s’obtient l’hydrolysat de caséine. Ce dernier possède un taux plus rapide de digestion et une teneur plus élevée en certains acides aminés.

Propriétés médicinales de l’hydrolysat de caséine

L’hydrolysat de caséines présente un certain nombre d’avantages pour le corps et plus particulièrement pour les muscles.

Préservation de la masse musculaire

En libérant progressivement des acides aminés, l’hydrolysat de caséines aide à préserver la masse musculaire. Ce qui est intéressant lors d’un régime, du saut d’un repas ou encore en cas d’intenses activités physiques. Le fait est que le corps puise l’énergie qui lui est nécessaire dans les tissus musculaires en l’absence d’autres sources énergétiques. À terme, cela ne peut aboutir qu’à l’affaissement des muscles. La prise de ce produit permet alors d’éviter une telle dégradation. Il met, en effet, à la disposition des cellules une certaine quantité d’acides aminés durant une période prolongée. Ce qui va contribuer à maintenir la synthèse de protéines et à éviter la perte de tonus musculaire.

Stimulation du développement et de la force musculaire

L’usage de caséine et notamment de son hydrolysat par les sportifs remonte à des décennies. Ce complément alimentaire constitue, en effet, une source complète d’acides aminés essentiels. Parmi ceux-ci, la leucine est particulièrement connue pour sa capacité à favoriser la synthèse de protéines musculaires. Cette forme de caséine peut alors contribuer tant dans la croissance que dans la réparation de la masse musculaire (1).

Un tel effet sur le développement des muscles est quasiment le même que celui que peut apporter la prise de whey. Des observations ont toutefois avancé qu’à quantité égale, la caséine est doublement plus efficace que le lactosérum. Par ailleurs, elle contribue aussi à une augmentation de la force physique (2).

Diminution de l’appétit

Tout comme les autres types de protéines, l’hydrolysat de caséine est rassasiant et la satiété qu’il procure est durable. L’incorporer dans les plats peut alors contribuer à réduire la quantité d’aliments à ingérer. Il permet également de tenir jusqu’au repas suivant sans avoir à grignoter au cours de la journée. Ce qui peut éviter la prise de mal bouffe ou de sucrerie qui sont, d’ailleurs, mauvais pour la santé. Il aide, en outre, à réduire l’envie de sucre chez les personnes qui ne peuvent pas s’en passer.

Réduction de la masse graisseuse

L’hydrolysat de caséine est connu pour sa capacité à réduire la masse graisseuse. En effet, le développement de la masse musculaire qu’il apporte se fait aux dépens des tissus graisseux. En donnant aussi une plus grande satiété, sa consommation permet d’éviter les collations entre les repas. Celles-ci sont, d’ailleurs, les principales causes de calories en trop, et donc de prise de poids. Ce complément alimentaire favorise, en outre, la hausse des dépenses énergétiques en accroissant le métabolisme de base. Ce qui va augmenter la quantité de graisses brûlée durant le sommeil.

Bonne santé dentaire

Selon une étude, la caséine du lait ainsi que ses dérivés, dont l’hydrolysat, sont excellents pour la santé des dents. Ils aident à prévenir ou à réduire diverses affections dentaires, dont une dentition sensible ou une érosion d’émail. Ces protéines présentent, en effet, des actions protectrices et anti-érosions sur les dents.

Par ailleurs, l’hydrolysat de caséine constitue aussi une bonne source de calcium. Sa teneur en ce minéral est même suffisamment élevée pour contribuer à la santé des dents et des os.

Précautions d’emploi et dosage de l’hydrolysat de caséine

La dose fréquemment recommandée pour profiter des bienfaits de l’hydrolysat de caséine est dans les 40 g par jour. Étant une source complète de protéines, aucun apport supplémentaire en ces dernières n’est plus nécessaire dans la nutrition.

Pour des objectifs de perte de poids, il est conseillé de consommer le complément comme collation ou au cours des repas. Ceci permet à la protéine d’agir au cours de la journée et d’éviter les grignotages. Pour gagner, par contre, des muscles, il est préférable de le prendre avant de se coucher. Ce qui va favoriser la synthèse de protéines musculaires durant le sommeil.

Comme le lait, une préparation à base de caséine peut conduire à une intolérance causant des coliques ou une allergie. Par ailleurs, des études ont avancé une corrélation positive entre sa consommation excessive et la survenue d’un cancer de sein ou du côlon (3).

Où trouver de l’hydrolysat de caséine ?

Pour acheter de l’hydrolysat de caséine, cliquez ci-dessous

hydrolysat de caséine

Références

(1) Haug A et al. « Bovine Milk in Human Nutrition – A Review ». Lipids in Health and Disease, 2007.
(2) DeSanti, L. « Effect of a Hypocaloric Diet, Increased Protein Intake and Resistance Training on Lean Mass Gains and Fat Mass Loss in Overweight Police Officers.» Annals of Nutrition & Metabolism. 2000.
(3) Le MG et al. « Consumption of Dairy Produce and Alcohol in a Case control Study of Breast Cancer. » J Natl Cancer Inst.1986.

error: Contenu protégé sous copyright