PMS

Présentation du PMS

PMS, groupe de symptômes qui apparaissent avant les règles
PMS, groupe de symptômes qui apparaissent avant les règles

Le PMS ou plus précisément Premenstrual Syndrome ou syndrome prémenstruel est un groupe de symptômes qui apparaissent chez la femme en règle quelques jours avant ses menstruations. Ce syndrome associe à la fois des symptômes d’ordre physique et émotionnel. Dans le cas où ces derniers prévalent par rapport aux premiers, il est question de trouble dysphorique prémenstruel qui est une forme plutôt sévère du syndrome.

Le syndrome prémenstruel concerne environ 80% des femmes fécondes tandis que plus de 30% d’entre celles-ci présentent des symptômes plus intenses pouvant interférer dans leurs activités quotidiennes. Pour ce qui est, en outre, du trouble dysphorique, environ 5% des femmes en sont concernées.

Causes du PMS

Les symptômes du syndrome prémenstruel sont dus principalement aux fluctuations des taux d’œstrogènes et de progestérone après l’ovulation.

Certains facteurs sont, cependant, reconnus comme pouvant favoriser le risque de manifester un syndrome prémenstruel.

– Hérédité. Les femmes ayant une mère ou une proche sujette à ce syndrome présente plus de probabilité d’en être aussi affectée ;
– Prise de contraception orale ;
– Sédentarité et manque d’activités physiques ;
Obésité ;
– Consommation importante de sucre et de produits sucrés ;
– Consommation importante de gras ;
– Consommation de viande ;
– Mauvaise hygiène de vie dont notamment alcool, tabac, café ;
– Carence en certains minéraux dont calcium, magnésium ;
Fatigue ;
– Manque de sommeil ;
– Stress et anxiété.

Manifestations du PMS

Manifestations du PMS : Asthénie, céphalée, excès de sommeil, gonflement abdominal, ...
Manifestations du PMS : Asthénie, céphalée, excès de sommeil, gonflement abdominal, …

Les symptômes qui peuvent se manifester lors d’un syndrome prémenstruel sont fortement diversifiés, incluant à la fois des symptômes physiques, comportementaux, émotionnels et cognitifs. Parmi les plus fréquemment rencontrés, il y a entre autres :

– Asthénie ;
– Céphalées ;
– Excès de sommeil ou à l’inverse insomnie ;
Augmentation de l’appétit ;
Douleurs abdominales ;
Douleurs musculaires ;
Gonflement du ventre ;
– Prise de poids ;
– Gonflement des seins ;
– Sensibilité des seins ;
– Lourdeur des jambes ;
– Transpiration importante des mains ;
– Apparition d’acné ;
– Irritabilité ;
– Susceptibilité ;
Dépression ;
– Anxiété ;
Trouble de la mémoire ;
– Sauts d’humeur.

Les femmes souffrant de ce syndrome semblent, en outre, présenter une altération au niveau de la structure de la matière grise du cerveau.

Traitements du PMS

En cas de syndrome prémenstruel, certains traitements peuvent être adoptés notamment pour apaiser les symptômes.

– Pour prévenir ce syndrome, il est conseillé d’avoir une bonne hygiène de vie notamment l’arrêt de la prise de toutes substances qui peuvent favoriser sa survenue. Parmi celles-ci, il y a particulièrement la caféine, l’alcool et la nicotine,
– La pratique régulière d’activité physique constitue un excellent moyen d’assurer une bonne fluctuation des différentes hormones et donc de prévenir également ce trouble ;
Adopter un régime alimentaire sain peut également aider à réduire les symptômes voire la survenue d’un syndrome prémenstruel. Pour cela, il est recommandé de manger moins de sucre qui peut particulièrement perturber le métabolisme. La consommation de matières grasses doivent également être réduite. Le sel, en outre, devra être prise en quantité modérée pour éviter toute rétention d’eau durant cette période du cycle menstruel ;
– Quelques études suggèrent que prendre des compléments de calcium peut aider à apaiser les symptômes et à prévenir leur retour au prochain cycle. Une carence en ce minéral est, en effet, connue comme pouvant être une cause fréquente de la survenue du syndrome prémenstruel (1) ;
– Certaines observations met en évidence les bienfaits de la prise de suppléments de magnésium pour calmer les symptômes d’ordre psychique et émotionnelle (2). Le chlorure de magnésium est conseillé à cet effet du fait qu’il soit beaucoup plus facile à assimiler et qu’il conduit moins rarement à une diarrhée ;
– Lors d’un essai clinique, il a pu être observé que la prise d’extraits de ginkgo biloba a permis d’apaiser les symptômes du syndrome prémenstruel chez les femmes observées (3) ;
– Quelques études ont permis de confirmer les bienfaits du gattilier (vitex agnus-castus) chez les femmes souffrant du syndrome prémenstruel. Ceci s’explique par la casticine que les fruits de cette plante renferment (4) ;
– Au cours d’un essai clinique, il a été montré que l’huile de krill a permis de calmer les troubles affectifs qu’ont manifesté les femmes mis en observation et qui étaient sujettes au syndrome prémenstruel (5). Il convient de souligner que le traitement à base de cette huile a été associé à un régime alimentaire spécial, notamment pauvre en gras.

Références

(1) Thys-Jacobs S, et al., « Calcium Supplementation in Premenstrual Syndrome.», J gen intern med, 1989.
(2) Shamberger R., « Calcium, Magnesium, and Other Elements in the Red Blood Cells and Hair of Normals and Patients with Premenstrual Syndrome.», Biol trace elem res. 2003 August.
(3) Ozgoli Gt al., « A Randomized Placebo-controlled Trial of Ginkgo Biloba in Treatment of Premenstrual Syndrome.», J altern complement med. 2009.
(4) He Z. et al., « Treatment for Premenstrual Syndrome with Vitex agnus castus : A Prospective, Randomized, Multi-center Placebo Controlled Study in China.», Maturitas, May 2009.
(5) Sampalis F. et al. « Evaluation of the Effects of Neptune Krill Oil on the Management of Premenstrual Syndrome and Dysmenorrhea.», Altern med rev. 2003 May.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright