Traitements naturels de l’autisme

Aucun traitement pouvant guérir l’autisme n’est encore connu jusqu’à ce jour. Certaines prises en charge sont, toutefois, souvent utilisées pour améliorer les symptômes.

Suppléments de mélatonine

autisme
Des suppléments de mélatonine peuvent aider à réduire les symptômes de l’autisme

Certain nombre d’études menées sur des enfants affectés par le trouble autistique avancent les bienfaits de l’usage de la mélatonine. Son administration chez les sujets observés a, en effet, permis de réduire les symptômes des troubles comportementaux au cours de la journée. Durant la nuit, le traitement a permis d’améliorer les perturbations du sommeil. (1)

Musicothérapie

Une méta-analyse conclut sur les bienfaits d’une thérapie par la musique chez les sujets autistes (2). Des améliorations notamment sur le langage et les gestes d’interaction avec l’entourage ont été constatées. On a aussi observé une meilleure compréhension des modes de communication non verbaux ainsi que de la conscience et de la coordination. Les effets de ce traitement sur le comportement ne semblent pas, par contre, être très satisfaisants.

Technique Snoezelen

Lors d’une étude (3), il a pu être remarqué que l’approche Snoezelen présente des actions bénéfiques chez les enfants atteints du trouble du spectre autistique. Une amélioration notamment au niveau des perturbations comportementales a été observée. Cette méthode consiste à placer les sujets autistes dans des salles dotées de dispositions, permettant de stimuler tous leurs sens. Parmi tous les stimuli utilisés, il y a entre autres des lumières, textures, parfums, et de la musique. Il peut aussi y avoir une piscine de ballons. Le but est de laisser le sujet explorer lui-même tout le matériel présent dans la salle, le tout dans une atmosphère conviviale et de détente.

Alimentation spécifique pour les cas d’autisme

Certaines publications avancent la nécessité d’un régime spécifique chez les personnes autistes pour la prise en charge du trouble. Ces dernières présentent, en effet, certaines modifications au niveau de la flore intestinale. Elles sont aussi sujettes à des troubles et inflammations gastro-intestinaux. Le régime unanimement préconisé restreint la consommation d’allergène alimentaire dont la caséine du lait et le gluten. Les levures sont aussi proscrites tandis que les probiotiques doivent être privilégiés. Une publication, en particulier, ajoute à ceci la nécessité d’éviter le sucre raffiné et la malbouffe. L’utilité de prendre des compléments alimentaires est aussi avancée. En outre, une prise en charge doit être effectuée pour neutraliser les effets des diverses substances nocives présentes dans l’organisme. Il en est le cas des métaux lourds. (4)

Prise en charge personnalisée de l’autisme

Selon une observation (5), accompagner et prendre en charge de façon individuelle les enfants autistes peuvent améliorer leur capacité à communiquer et à interagir avec leur entourage. Cette prise en charge devra dès lors tenir compte aussi bien de la psychologie, du comportement et de l’éducation du sujet. Elle doit aussi inclure son apprentissage à devenir autonome, son enseignement, et le traitement des troubles physiques ou mentaux. En outre, elle doit être adaptée à chaque cas, réadaptée en cas d’évolution et débutée aussi tôt que possible.

Thérapie par le jeu

Certaines techniques de prise en charge du trouble du spectre autistique font recours à des jeux pour en atténuer les symptômes.

– La méthode Denver

Il en est notamment du cas de la méthode Denver (Early Start Denver Model) (6) qui utilise le jeu comme moyen d’accompagnement principal. Elle vise principalement à développer la socialisation et la communication verbale ou non des enfants autistes. Parmi ses principes de base, il y a la précocité et l’intensité des interventions. Pour que l’amélioration soit effective, il faut des interventions intenses, soit plus d’une quinzaine d’heures par semaine. La prise en charge doit, en outre, être débutée au plus tôt, dès le plus jeune âge du sujet.

– La méthode Greenspan

L’approche Greenspan fait également recours au jeu. Elle a pour objectif de développer la communication de l’enfant autiste avec son entourage. Elle vise aussi à l’aider à être plus flexible au changement. La thérapie consiste à le laisser apprendre avec les jeux. Et ce sont plutôt les autres intervenants et les parents qui viennent s’intégrer dans son monde. Il guide et contrôle de ce fait tout le jeu, ce qui va l’aider à avoir une meilleure estime de lui-même. Il aura aussi le sentiment d’être compris. L’approche consiste ensuite à pousser le jeu plus loin, telle qu’avec des commentaires réciproques émanant de l’intervenant et de l’enfant. (7)

Références

(1) Rossignol D. et al. (EN) « Mélatonine dans les troubles du spectre autistique: Revue systématique et méta-analyse. » Dev Med Child Neurol. 2011.
(2) Whipple J. « La musique dans la prise en charge des enfants et des adolescents autistes : Une méta-analyse.», Article en anglais, J Music Ther. 2004.
(3) Pfeiffer B. et al. « Effectiveness of sensory integration interventions in children with autism spectrum disorders : a pilot study.» Am j Occup Ther. 2011.
(4) « Protocole : Defeat Autism Now.» Autism Research Institute.
(5) « Sur la Situation en France des Personnes, Enfants et Adultes, atteintes d’Autisme », Comité Consultatif National d’Éthique, Rapport N.102.
(6) « Dossier : Denver, méthode d’intervention précoce pour enfants avec autisme.» Autisme Info Service.
(7) Greenspan S. et al. «The Child with Specil Needs : Encouraging intellectual and emotional growth.» 1998.

error: Contenu protégé sous copyright