Santé Science
Santé Science » Molécules santé » Bétaïne

Bétaïne

Extraite de la betterave, la bétaïne est une substance végétale vantée pour ses nombreux bienfaits sur la santé. Elle aide notamment à la digestion et a lutter contre l’accumulation des graisses dans le foie. Grâce à ses effets vertueux sur l’organisme, la bétaïne peut s’avérer bénéfique lorsqu’elle est prise en supplément à l’alimentation.

Présentation de la bétaïne

bétaïne
La bétaïne est extraite de la betterave

Découverte dans les années 1860 et directement extraite de la betterave à sucre (Beta vulgaris), la bétaïne est le principe actif qui confère notamment la couleur rouge à ce légume. Cette substance est présente naturellement dans divers aliments, dont de nombreux légumes. On la retrouve dans la betterave principalement, mais également dans les céréales complètes comme le quinoa, le germe de blé ou encore dans les épinards. Notre corps fabrique également cette molécule au niveau du foie et des reins à partir d’un acide aminé : la choline. La bétaïne est elle-même composée d’un acide aminé, la glycine, auxquels sont ajoutés 3 groupes méthyls : la triméthylglycine. Ils sont directement responsables de ses nombreux effets bénéfiques sur la santé.

La bétaïne : bienfaits et rôles

La bétaïne est un ensemble de molécules dont les groupes méthyls accolés à son acide-aminé ont le pouvoir d’agir sur la santé. Les compléments alimentaires à base de cette molécule sont souvent recommandés, pour différentes raisons :

Fonctionnement normal des organes

Premièrement, elle lutte contre le dépôt d’acides gras (les triglycérides) dans le foie ainsi que la formation de l’homocystéine. De ce fait, elle fortifie cet organe (1) et les artères, permettant un meilleur fonctionnement de nos organes. L’état de notre sang ainsi amélioré, le cœur est protégé et le risque de maladie cardiovasculaire diminue.

Elle accompagnera un régime alimentaire destiné à faire décroître le taux sanguin de triglycérides. On la propose en traitement pour protéger le foie des personnes alcooliques.

La bétaïne possède deux dérivés :

  • le citrate de bétaïne, utilisé en cas de dyspepsie. Vous connaissez sans doute le médicament en comprimés effervescents goût citron upsa : ce traitement soulage les troubles et douleurs d’estomac après un repas trop riche
  • la bétaïne HCL (ou hypochloride) utilisée dans les cas d’hypochlorhydrie

Protection des tissus

D’autre part, le métabolisme de la bétaïne se termine par une augmentation de la production d’oxyde nitrique, connue pour améliorer l’oxygénation des tissus. Un complément alimentaire à base de cette molécule est utile dans l’optimisation des performances sportives (2). Elle a également une action osmolyte, à savoir une modification de l’hydratation des cellules, ayant pour effet de protéger les cellules du stress environnemental.

Atténuation des symptômes de l’homocystéine

Enfin, cette molécule, en association avec la vitamine B6, vitamine B9 et vitamine B12 aide à soulager les symptômes d’une maladie génétique rare : l’homocystinurie. En effet, les personnes souffrant de cette maladie ne peuvent pas convertir l’homocystéine (un acide aminé) en cystéine. L’homocystéine s’accumule alors dans le sang et les urines.

Conseils d’utilisation

La prise de compléments alimentaires à base de bétaïne peut vous être recommandée comme traitement d’appoint par votre pharmacien ou votre médecin. Pour bénéficier des effets de cette molécule sur la santé, veillez à suivre les recommandations inscrites sur la notice des produits. La bétaïne est disponible sous différentes formes : granulés à dissoudre, solution buvable, gélules ou encore comprimés à avaler. Les doses et la posologie varient en fonction. Référez-vous aux indications inscrites sur le complément alimentaire, selon les troubles à traiter.
Certains effets indésirables rares peuvent apparaître lors du traitement : vertiges, nausées et diarrhées. L’utilisation de cette molécule est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes. Demandez conseil à votre médecin ou praticien de santé avant toute prise, notamment si vous consommez d’autres médicaments.

Références

(1) Day CR, Kempson SA. Betaine chemistry, roles, and potential use in liver disease. Biochim Biophys Acta. 2016 Jun;1860(6):1098-106. doi: 10.1016/j.bbagen.2016.02.001. Epub 2016 Feb 2. PMID: 26850693.

(2) Yang MT, Lee XX, Huang BH, Chien LH, Wang CC, Chan KH. Effects of Two-Week Betaine Supplementation on Apoptosis, Oxidative Stress, and Aerobic Capacity after Exhaustive Endurance Exercise. Antioxidants (Basel). 2020 Nov 27;9(12):1189. doi: 10.3390/antiox9121189. PMID: 33260915; PMCID: PMC7760816.