Santé Science
Santé Science » Plantes médicinales » Fleurs d’hibiscus

Fleurs d’hibiscus

Les fleurs d’hibiscus figurent parmi les plus populaires au monde. Appréciées depuis l’Antiquité, certaines variétés sont utilisées en tant qu’ornement, tandis que d’autres sont préférées pour leurs fruits comestibles, ou leurs vertus thérapeutiques. En effet, on utilise encore aujourd’hui l’hibiscus à des fins médicinales, dans le traitement de diverses affections. Cet article présente les bienfaits de cette plante médicinale selon la science. Notons que les informations qui y sont fournies n’ont rien d’un avis médical.

Quelles sont les particularités des fleurs d’hibiscus ?

fleurs d’hibiscus
Les fleurs d’hibiscus possèdent
des propriétés médicinales insoupçonnées

L’hibiscus est un genre de plante de la famille des Malvaceae, regroupant plus d’une centaine d’espèces. Il s’agit d’un arbuste qui peut atteindre les 5 mètres de hauteur. Ses fleurs peuvent parfois durer toute l’année, en fonction de l’espèce et des conditions de plantation. Connu depuis l’Antiquité, il était déjà cultivé en Égypte et dans les pays du Sud-est asiatique. C’est au cours du 12e siècle qu’il a été importé en Europe, puis en Amérique. Aujourd’hui, on le retrouve en culture un peu partout dans le monde.

Parmi les espèces les plus plantées et appréciées pour la beauté de leurs fleurs on retrouve : l’Hibiscus rosa-sinensis et l’Hibiscus syriacus. Elles sont d’ailleurs respectivement utilisées comme fleurs nationales en Malaisie et en Corée du Sud. Populaires aussi, on peut citer les fleurs de l’espèce syriacus, qui peuvent être consommées et servir de remèdes dans les médecines traditionnelles asiatiques.

Une autre espèce très recherchée pour ses vertus médicinales : l’Hibiscus sabdariffa. Ses fleurs de couleur rouge sont l’ingrédient principal d’une boisson d’Afrique occidentale appelée bissap. On l’obtient par infusion des pétales séchés de la plante. On boit le bissap très frais avec beaucoup de sucre. Cette boisson peut être réalisée facilement, la plante fait d’ailleurs l’objet de multiples recettes. De nombreuses autres espèces comme l’Hibiscus acetosella et Hibiscus esculentus sont à la fois préparées comme légumes et employées comme médications.

Quels bienfaits santé offrent les fleurs d’hibiscus ?

Les fleurs d’hibiscus peuvent être préconisées en tant que remède médicinal lors de certaines affections.

Peuvent-elles aider en cas de surpoids et obésité ?

Des observations menées sur la fleur d’hibiscus ont montré la présence de molécules favorisant la perte de poids, dans sa composition. Celles-ci agiraient, en effet, de manière à rendre le métabolisme plus rapide. Ce qui va augmenter la combustion de calories et l’usage des réserves de gras au niveau des tissus. En agissant ainsi, ces composants pourraient aussi réduire les risques cardiovasculaires et autres perturbations qui peuvent être causées par le surpoids.

Peut-on les utiliser en cas de stéatose hépatique ?

Grâce à leurs effets sur les graisses, les molécules actives de l’hibiscus pourraient également agir au niveau du foie. Cet organe qui accumule une importante quantité de graisses en cas d’obésité et de surpoids, pouvant entraîner certaines pathologies comme la stéatose, l’ insuffisance hépatocellulaire ou encore le cancer. L’administration de tisane d’hibiscus pourrait limiter cette accumulation et assurer la santé hépatique. Les observations cliniques sur l’homme manquent encore malheureusement.

Une efficacité chez les sujets souffrant de prédiabète et diabète ?

Outre son action sur les graisses, l’hibiscus semble également capable de réduire la quantité de glucose qui parvient dans le sang. En effet, sa prise a montré une diminution du niveau d’amidon et d’autres formes de sucre qui peuvent être absorbés. Ainsi, chez des sujets diabétiques et prédiabétiques, elle aiderait à garder la glycémie à un niveau normal. Elle contribuerait aussi à améliorer leur sensibilité à l’insuline. Il nous faut d’autres essais cliniques menés sur l’homme avant de pouvoir confirmer ce bienfait.

Des actions contre l’hypercholestérolémie et l’hypertriglycéridémie ?

En cas de syndrome métabolique, si elle est prise quotidiennement, la tisane d’hibiscus pourrait aider à améliorer le bilan sanguin. Ses effets ont été constatés chez des sujets diabétiques ayant consommé deux infusions par jour (1). La médication a permis de baisser la triglycéridémie et le taux de mauvais cholestérol dans le sang des patients. Une amélioration du niveau de bon cholestérol a également été constatée. D’autres études cliniques sont essentielles avant de confirmer ces qualités thérapeutiques.

Un effet contre l’hypertension artérielle ?

Les fleurs d’hibiscus figureraient parmi les remèdes les plus efficaces pour traiter une hausse de la tension artérielle. Ceci s’explique principalement par leur capacité à améliorer le bilan sanguin. En faisant baisser tant les niveaux de cholestérolémie et de triglycéridémie que la glycémie, ces fleurs augmentent la fluidité sanguine. Leur efficacité serait même davantage élevée que celle des produits de synthèse généralement préconisés à cet effet. Par manque d’études cliniques sur l’homme, il est encore trop tôt pour confirmer cette propriété médicinale.

Capable de lutter contre le stress oxydatif ?

Causé par les radicaux libres, le stress oxydatif est à l’origine de différentes affections et notamment du vieillissement. Les fleurs d’hibiscus présenteraient une propriété antioxydante qui les rend capables de neutraliser de telles attaques radicalaires. On constate en effet la présence d’antioxydants dans leur composition, dont des anthocyanes (également responsables de leur coloration rouge).

Dosage et précautions d’emploi ?

Pour profiter des bienfaits des fleurs d’hibiscus, la dose fréquemment prescrite est d’environ 200 ml d’infusion bio, 3 à 5 fois par jour. Mieux vaut toutefois suivre les prescriptions du fabricant pour éviter tout risque de surdosage. En effet, cette fleur peut, ingérée à trop grande quantité, devenir néfastes pour le foie.

Pour profiter pleinement des bienfaits santé de la fleur d’hibiscus, il faut opter pour une infusion bio et de qualité. Son usage est sans risque et peut convenir à tous. Il est cependant à proscrire chez les femmes enceintes. Mieux vaut aussi l’éviter en cas d’allaitement. En cas de doute, demandez toujours l’avis d’un médecin.

Références

(1) Mozaffari-Khosravi H et al. « Effects of Sour Tea (Hibiscus sabdariffa) on Lipid Profile and Lipoproteins in Patients with Type II Diabetes.» J. Altern Complement Med. 2009.