Santé Science
Santé Science » Plantes médicinales » Scutellaire

Scutellaire

La scutellaire du Baïkal (Scutellaria Baicalensis) est couramment utilisée en médecine traditionnelle chinoise. Plante vivace aux petites fleurs violettes, elle est cultivée par les herboristes pour ses nombreuses propriétés sur la santé. Son homologue américaine (Scutellaria Lateriflora) est elle aussi réputée pour son usage thérapeutique. Découvrons les divers bienfaits de cette plante.

Présentation de la scutellaire

scutellaire
La Scutellaire, plante médicinale aux fleurs bleues à violettes

La scutellaire casquée est une plante vivace fleurissante et persistante. Son nom provient du latin «scutella», qui signifie «petit plat». Ceci en référence aux petites fleurs de la plante, tubulaires et semblables à des petits casques. Cette plante peut atteindre 60–80 cm de hauteur et offre au printemps ces jolies fleurs bleues à violettes. Les graines, feuilles, racines et fleurs de cette plante sont utilisées pour leurs effets sur la santé depuis de nombreux siècles en médecine traditionnelle chinoise et native américaine.
Le genre botanique Scutellaria comprend près de 300 espèces : elles poussent en Amérique, mais aussi en Asie et en Europe. Les espèces les plus utilisées en herboristerie sont les variétés américaines et chinoises.

La Scutellaria lateriflora est une scutellaire provenant d’Amérique du Nord. Une fois fleurie, cette plante déploie de nombreuses fleurs bleues. Elle se cultive facilement en jardin.

Quant à la scutellaire chinoise, Scutellaria baicalensis, celle-ci fleurit en Asie et en Russie. Les racines de cette vivace servent depuis à concocter une préparation nommée « Huang Qin ». On la consomme souvent associée à d’autres plantes ou aliments.

Les bienfaits de cette espèce

Les principes actifs de la scutellaire exercent des effets physiologiques sur l’organisme (1). Il s’agit des flavonoïdes ou polyphénols (scutellarine, wogonine et baïcaline) et également des iridoïdes (catalpol). La plante contient aussi tanins et huiles volatiles.

La Scutellaria lateriflora d’Amérique peut interagir avec le cerveau pour produire des sensations de sérénité et de relaxation. On lui prête essentiellement des propriétés relaxantes et apaisantes, elle agit notamment sur le stress, la nervosité et les tensions. Elle aide également à profiter d’un sommeil réparateur. La plante est, de plus, bénéfique sur les tensions musculaires et douleurs associées. Enfin, son rôle neuroprotecteur freine le développement de certaines affections comme la dépression (2), ou encore la survenue des maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

La Scutellaria baicalensis est connue principalement pour ses effets anti-inflammatoires, anti-âge, toniques mais aussi antiviraux et antibactériens.
Les polyphénols contenus dans les racines de ces plantes vivaces ont une puissante activité anti-inflammatoire. Ainsi, cette plante soulage arthrites et arthroses des hanches et genoux.
On leur prête par ailleurs un effet antioxydant et une action sur le diabète (3) en normalisant l’hyperglycémie, mais aussi en stimulant et protégeant le cœur. La scutellaire est aussi efficace dans le rééquilibrage du taux de bon et mauvais cholestérol. D’autre part, son rôle anti-âge aide efficacement dans la lutte contre le vieillissement cutané.

Conseils d’utilisation

Différents modes de consommation de la scutellaire existent, que ce soit dans l’utilisation des feuilles ou graines :

  • Infusion – Verser 25 cl d’eau bouillante sur environ 5 g de feuilles de scutellaire séchées (avec ou sans les fruits et graines). Laisser infuser. Filtrer, laisser refroidir et consommer. On conseille l’équivalent de 3 tasses par jour.
  • Gélules réalisées à partir de feuilles, tiges et graines séchées et réduites en poudre. 2 à 3 gélules par jour suffisent, selon la concentration du produit et la quantité de scutellaire contenue dans une gélule.
  • Extrait liquide – Prendre environ 4 ml d’extrait liquide, à raison de 3 fois par jour.
  • Teinture mère – Prendre une dose de 5 ml de teinture mère, à raison de 3 fois par jour.

Attention, ce produit n’est pas recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes. Demandez l’avis d’un professionnel de santé avant utilisation de la scutellaire ou autres produits à base de plantes médicinales.

Références

(1) Wang ZL, Wang S, Kuang Y, Hu ZM, Qiao X, Ye M. A comprehensive review on phytochemistry, pharmacology, and flavonoid biosynthesis of Scutellaria baicalensis. Pharm Biol. 2018 Dec;56(1):465-484. doi: 10.1080/13880209.2018.1492620. PMID: 31070530; PMCID: PMC6292351.

(2) Limanaqi F, Biagioni F, Busceti CL, Polzella M, Fabrizi C, Fornai F. Potential Antidepressant Effects of Scutellaria baicalensis, Hericium erinaceus and Rhodiola rosea. Antioxidants (Basel). 2020 Mar 12;9(3):234. doi: 10.3390/antiox9030234. PMID: 32178272; PMCID: PMC7139475

(3) Shin NR, Gu N, Choi HS, Kim H. Combined effects of Scutellaria baicalensis with metformin on glucose tolerance of patients with type 2 diabetes via gut microbiota modulation. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2020 Jan 1;318(1):E52-E61. doi: 10.1152/ajpendo.00221.2019. Epub 2019 Nov 26. PMID: 31770016.