Glycine pure en poudre : guide d’achat

Alliée des sportifs, la glycine permet de gagner en masse musculaire et récupérer rapidement après les entraînements. Cet acide aminé entre en fait dans la synthèse de collagène, protéine présente dans différents tissus de l’organisme. Il s’agit aussi d’un excellent remède pour améliorer la qualité du sommeil et traiter les troubles du système nerveux. Nous pouvons en retirer tous ces bénéfices santé, à condition de bien le choisir évidemment. Comment reconnaître un bon supplément de glycine ? Voici les principaux critères d’achat à prendre en compte :

Forme à privilégier : Poudre et non gélule

glycine pure en poudre
Optez pour de la glycine pure en poudre synthétisée à partir de matières premières renouvelables !

On propose la glycine sous deux formes galéniques sur le marché : poudre et gélule. Il est conseillé d’opter pour la première pour plus d’efficacité. La raison en est très simple. La dose standard journalière pour un adulte désireux de récupérer physiquement ou traiter les troubles d’endormissement est de 4,5 g. Pour les problèmes de santé plus sérieux, tels qu’AVC, lésions du système nerveux …, il faut dans les 5 à 10 g par jour.

Seuls les produits en poudre avec une cuillère doseuse permettent d’atteindre ces dosages. Les gélules n’offrent au maximum que 500 mg de cet acide aminé. Donc il en faut 9 au moins pour obtenir les mêmes efficacités. Or l’enveloppe de certaines gélules peut causer des effets indésirables sur le long terme, rots, ballonnements, etc. Des ingrédients chimiques néfastes à la santé, tels que du dioxyde de titane, peuvent être même utilisés pour sa fabrication.

Procédés de production

Il ne faut pas se tromper, cet acide aminé ne peut pas être préparé à partir de végétaux, ou de fermentation bactérienne. Sa production ne peut pas être régie par les règlementations de l’Agriculture Biologique. Autrement dit, la « glycine bio » n’existe pas. Le terme « bio » est, en fait, parfois utilisé à tort par certaines marques pour mieux vendre leurs produits. Soyez donc vigilants ! Vous pourrez également lire sur la Toile que cet acide aminé est issu d’une hydrolyse de ligaments d’animaux, notamment de bovins.

Le procédé de fabrication le plus adopté reste toutefois la synthèse chimique. Les laboratoires peuvent recourir à différentes substances chimiques pour le mettre au point. Il y a par exemple les préparations obtenues à partir de :

  • Acide chloroacétique et carbonate d’ammonium.
  • Acide chloroacétique et ammoniac.
  • Phtalimide de potassium et ester éthylique chloroacétique.
  • Acide bromhydrique et méthylène amino-acétonitrile.
  • Bicarbonate d’ammonium et cyanure de sodium.

Il faut cependant choisir un complément produit selon un procédé de synthèse le « plus naturel possible ». Autrement dit, fabriqué à partir de matières renouvelables non dangereuses pour la santé.

Pureté du supplément

Le grade de pureté de la glycine est un autre critère très important à prendre en considération. Soyez toutefois vigilants, car n’importe quel fabricant peut mentionner sur l’emballage de son produit un pourcentage qui le convient. Les marques fiables n’hésitent pas à renseigner le type de certification qu’elles ont reçue pour leurs suppléments. Et même les noms des laboratoires externes, chargés de leurs contrôles qualité.

Pour les suppléments alimentaires issus d’un procédé de synthèse comme la glycine, il y a quelques certifications de pureté qui peuvent être délivrées par les autorités. On cite par exemple la norme américaine USP (United States Pharmacopeia) qui a surtout trait à la qualité, la pureté des ingrédients utilisés, la solidité et au dosage du produit pharmaceutique. Il y a également l’EP (European Pharmacopoeia), qui décrit les différentes normes de qualité à respecter concernant les ingrédients utilisés, formes posologiques et méthodes d’analyse. (1)

Un taux de pureté supérieur à 95 % est exigé, pour profiter de tous les bienfaits de cet acide aminé. À part les éventuelles traces de solvant, s’assurer aussi que le supplément est dépourvu d’excipients et d’additifs. Ces substances, soi-disant neutres, entrent souvent dans la composition d’un médicament ou d’un complément alimentaire, pour favoriser son absorption. Or, ils peuvent causer des effets secondaires.

Origine de la glycine

Nombreux sont les compléments de glycine qui circulent sur le marché portant une marque française, mais en réalité produits en Chine. Pour limiter leurs charges financières, certains vendeurs achètent leurs ingrédients auprès des laboratoires chinois. Ils ne s’occupent donc que de leurs conditionnements ; ce qui leur permet de gagner en temps et en argent. Or la qualité de tels produits est douteuse. Mieux vaut uniquement se tourner vers les suppléments fabriqués par des laboratoires français, et ayant fait l’objet de véritables contrôles.

Conditionnement du produit

Pourquoi ne pas également prendre en compte le conditionnement du produit ? La matière du flacon pourrait en effet influencer la qualité du supplément. Attention aux PET, qui sont aujourd’hui très répandus. Leur fabrication fait intervenir des composés chimiques néfastes à la santé. Si l’on ne cite que les phtalates et l’antimoine qui sont des perturbateurs endocriniens et cancérigènes. Ceux-ci peuvent migrer vers l’acide aminé et entraîner de graves conséquences sur la santé. Les flacons en HDPE ou High-density Polyethylene sont à préférer. Pour plus d’informations à ce sujet, lisez notre article sur « Flacons en PET, HDPE et en verre ».

Glycine pure en poudre : Notre choix

Après avoir comparé les différentes marques de glycine sur le marché, notre équipe a fini par choisir le supplément de Dynveo. Ce dernier répond à tous ces critères de qualité :

  • Se présente sous forme de poudre facile à utiliser, grâce à sa cuillère doseuse.
  • Est fabriqué à partir de matières premières renouvelables.
  • Possède un grade de pureté supérieur à 99,5 %, certifié USP et EP 7.0.
  • Est élaboré par un laboratoire français, l’entreprise Dynveo elle-même.
  • Est conditionné dans un flacon HDPE, pour plus de sécurité et de protection contre l’humidité

Glycine pure

Références

(1) European Pharmacopoeia – European Directorate for the quality of Medicines and Healthcare (EDQM). Retrieved 8 Nov 2016.

error: Contenu protégé sous copyright