Poumons

Présentation des poumons

Le poumon assure le transfert gazeux entre l'air et le sang
Le poumon assure le transfert gazeux entre l’air et le sang

Les deux poumons gauche et droit sont des organes de l’appareil respiratoire situés dans la cage thoracique. Ils sont localisés au dessus du diaphragme et sont séparés au milieu par le médiastin. La plèvre, une enveloppe fine composée de deux couches séparées par l’espace pleural, les recouvre et les protège. Elle secrète également un fluide qui facilite le mouvement de chaque poumon dans le thorax.

Divisé chacun en lobes, en deux celui de gauche et en trois lobes celui de droite, ces deux organes de l’appareil respiratoire sont reliés au larynx par la trachée-artère qui comprend deux bronches. Celles-ci, à leur tour, passent chacune dans un poumon à travers le hile et se ramifient en bronches plus fines, puis en bronchioles munies de petites poches aux extrêmités, appelées alvéoles.

Le poumon a pour rôle principal d’assurer le transfert gazeux entre l’air et le sang : l’oxygène contenu dans l’air inspiré est transféré dans le sang tandis que le dioxyde de carbone du sang est envoyé dans l’air pour être évacué lors de l’expiration. Cet échange se fait au niveau des alvéoles pulmonaires. En outre, grâce au mucus qu’il secrète, le poumon assure la protection de l’organisme contre des éventuels éléments qui parviennent à pénétrer par les voies aériennes. Ces éléments sont alors piégés par le mucus puis remontés vers les bronches grâce au mouvement des cils. Ils sont alors évacués à l’extérieur lors d’une expectoration.

Maladies des poumons

Nombreuses sont les maladies qui peuvent affecter le poumon. Parmi celles-ci, il y a entre autres :

Infections notamment bactériennes et rarement virales. Les pneumopathies causées par des mycoses ne surviennent en général qu’en cas de déficience de l’immunité ;
– Tuberculose pulmonaire figure parmi les infections bactériennes les plus connues du poumon. Elle se manifeste essentiellement par des toux, douleurs au thorax, essoufflements. À un stade plus avancé, il peut y avoir fièvre, perte de poids, hémoptysie (crachat sanguinolent) et sueurs froides durant la nuit ;
Pneumonie, selon la bactérie en cause, il peut y avoir toux, expectoration, dyspnée (respiration difficile), douleurs thoraciques et fièvre ;
– Sarcoïdose, une affection systémique qui se manifeste par des réactions inflammatoires et qui atteint particulièrement le poumon ;
– Embolie pulmonaire caractérisée par un essoufflement, une douleur au niveau du thorax et une tachycardie (accélération du rythme cardiaque). Dans certains cas, il peut y avoir hémoptysie ;
Hypertension artérielle pulmonaire pouvant être reconnue par un essoufflement et une intolérance au moindre effort ;
– Fibrose pulmonaire qui peut particulièrement être reconnue par la dyspnée qu’elle engendre due à la perte d’élasticité du parenchyme ;
Néoplasies dont les tumeurs et les cancers qui peuvent se manifester par des toux, amaigrissement, diminution de l’appétit et asthénie. Il peut aussi y avoir dyspnée, hémoptysie, respiration sibilante.

Causes des maladies des poumons

Les différentes maladies qui touchent les poumons : pneumonie, tuberculose,
Les différentes maladies qui touchent les poumons : pneumonie, tuberculose, sarcoïdose, embolie pulmonaire, …

Différents facteurs peuvent être à l’origine des pneumopathies.

– La tuberculose est une maladie infectieuse et contagieuse causée par Mycobacterium tuberculosis ;
– La pneumonie peut être causée par diverses bactéries dont notamment Streptococcus pneumoniae et parfois par des virus dont celui de la grippe ;
– La sarcoïdose résulte principalement d’une mauvaise hygiène alimentaire et de l’exposition à des substances toxiques diffusées dans l’atmosphère ;
– Une embolie pulmonaire fait suite à la présence d’un caillot dans l’artère pulmonaire ;
– Une hypertension artérielle pulmonaire est due à la hausse de la pression artérielle au niveau de l’artère du poumon. Celle-ci peut être secondaire à diverses pathologies comme une embolie, sarcoïdose, insuffisance cardiaque ;
– La fibrose pulmonaire peut être causée par divers facteurs dont une hypersensibilité à la poussière ou autres polluants, sarcoïdose, maladies auto-immunes telles que le lupus et la sclérodermie, certaines substances médicamenteuses comme l’amiodarone ;
– Les causes les plus fréquentes du cancer sont notamment la consommation de tabac, la pollution atmosphérique, exposition fréquente à des gaz dont le radon, prédisposition génétique.

Traitements des maladies des poumons

La prise en charge de ces pathologies varie principalement suivant la cause.

La meilleure prévention contre les maladies pulmonaires est l’éviction des facteurs qui peuvent en être à l’origine ou en favoriser le risque de survenue. Parmi ces facteurs, il y a entre autres les poussière, les substances toxiques, les gaz. Le tabagisme, qu’il soit actif ou passif, doit également être évité ;
Pour la prise en charge de la fibrose, une étude avance l’efficacité de l’oxygénothérapie, qui consiste à apporter un supplément d’oxygène à la personne. Ce traitement va permettre à la fois d’améliorer son endurance à l’effort et de prévenir la complication de la maladie (1) ;
– Lors de certaines études, il a pu être montré que la berbérine est à même de dissoudre les caillots existants et à prévenir l’apparition de nouvel. Ceci s’explique par l’action anti-plaquettaire que possède cet alcaloïde (2) ;
En cas de pneumonie, une étude avance les bienfaits que peut apporter l’utilisation d’extraits d’ail (Allium Sativum), reconnu également depuis longtemps pour sa capacité à traiter divers types de contagion affectant les voies aériennes (3) ;
– Les propriétés antivirales et antibactériennes de la racine d’Isatis ont été mises en évidence dans certaines études comme pouvant aider à traiter des cas de pathologies pulmonaires dont la pneumonie (4) ;
Pour favoriser en outre l’évacuation des expectorations notamment en cas d’infection, une observation avance l’efficacité de l’inhalation d’une infusion de sureau noir (5).

Références

(1) « Qu’est la fibrose pulmonaire ?», Pulmonary Fibrosis Foundation.
(2) Imanshahidi M, et al., « Pharmacological and Therapeutic Effects of Berberis Vulgaris and its Active Constituent, Berberine.», Phytother Res. 2008.
(3) Koch HP, et al., « The science and therapeutic application of allium sativum and related species.», Williams et Wilkins, USA, 1996.
(4) Lin CW, et al., « Anti-SARS Coronavirus 3C-like Protease Effects of Isatis Indigotica Root and Plant-derived Phenolic Compounds.», Antiviral res. Octobre 2005.
(5) Balch PA., « Prescription for herbal healing.», Avery, USA, 2002.

error: Contenu protégé sous copyright