Valine

Faisant partie des BCAA, la Valine est essentielle pour récupérer rapidement après un effort physique important. Possède t-elle d’autres qualités thérapeutiques ? Existe t-il un danger lié à sa consommation ?

Valine 1

La valine fait partie des trois aminoacides à chaine ramifiée ou BCAA, essentiels à la vie humaine, aux côtés de la leucine et de l’isoleucine. Tous les trois forment près de 35 % des acides aminés qui constituent les protéines. Bien qu’il existe une similarité entre leurs structures chimiques, leurs voies métaboliques comme leurs fonctions dans l’organisme et leurs bienfaits thérapeutiques sont tout à fait différents. Sur les ARN messagers, elle est encodée par les codons GUU, GUA, GUC et GUG.

Présentation de la valine

Structure physique et chimique

Le nom valine est tiré de l'acide valérique des racines de valériane
Le nom valine est tiré de l’acide valérique des racines de valériane

La valine est un acide α-aminé, dont l’énantiomère L est protéinogène ; c’est à dire entre dans la constitution des protéines. Son nom vient de l’acide valérique, un acide découvert par Hermann Fischer en 1901 dans les racines de la valériane. (1)

Connu sous les symboles Val et V, cet acide aminé essentiel comprend dans sa structure, un groupement α-amino (-NH3+) sous forme protonée et une fonction acide α-carboxylique (-COO–) déprotonée, dans des conditions biologiques. Il se distingue aussi de ses compères par la présence d’un groupe isopropyle à chaine latérale, qui lui confère une propriété non polaire.

Sa formule chimique est C5 H11 NO2 et sa masse molaire 117,14 g/mol.

Fonctions biologiques

La valine se charge de nombreuses fonctions au sein de l’organisme. Elle :

– Entre dans la production d’énergie.
– Est une énergie pour les muscles. C’est la raison pour laquelle, elle est très appréciée des culturistes. Cet acide aminé présente l’avantage d’être rapidement assimilé par l’organisme et d’atteindre en peu de temps les muscles, idéal pour vite récupérer après l’effort.
– Intervient dans la réparation et la constitution des tissus.
– Stimule le système nerveux et assure son bon fonctionnement.
– Assure la coordination musculaire.
– Essentielle pour le maintien de la capacité mentale.
– Optimise l’absorption des autres acides aminés par l’organisme.

Meilleures sources

La valine est un acide aminé essentiel, qui doit être apporté par les aliments. L’apport journalier recommandé est de 26 mg/kg de poids corporel, soit près de 1 820 mg pour un adulte de 70 kg. La carence en cet acide aminé est marquée par des tremblements musculaires. Chez le bébé, on remarque un retard de poids et de développement mental, des convulsions et des difficultés à s’alimenter normalement.

La valine se trouve en grande quantité dans le fromage, les œufs et les produits laitiers
La valine se trouve en grande quantité dans le fromage, les œufs et les produits laitiers

Chaque portion de 100 g de ces aliments contient ces quantités de valine :
– Fromage, œufs et produits laitiers, 2 454 mg ;
– Soja, 1 976 mg ;
– Viande de mouton et bœuf, 1 918 mg ;
– Dinde et poulet, 1 660 mg ;
– Noix et grains, 1 579 mg ;
– Thon, 1 453 mg ;
– Lentilles et haricots pinto, 519 mg ;
– Champignons blancs, 410 mg ;
– Blés entiers et céréales, 267 mg.

Propriétés médicales de la valine

Reconstruction musculaire

La valine favorise la reconstruction musculaire
La valine favorise la reconstruction musculaire

Une des qualités très connues de la valine est de favoriser la reconstruction musculaire. En se basant sur cette hypothèse, des scientifiques se sont mis à évaluer son effet dans le cas d’un dommage musculaire induit par des exercices physiques intenses.

Au cours de cette expérience, 9 hommes adultes âgés de 20 à 35 ans – haltérophiles depuis plus d’un an se rendant auprès d’une salle de gym à raison de 4 fois par semaine – ont reçu soit 5 g de BCAA, soit des placebos après un entrainement de résistance. Cette dose comprend 1,25 g de valine, 1,25 g d’isoleucine et 2,5 g de leucine.

Les résultats des analyses sanguines avant, pendant, et 30 minutes après l’entrainement, ont montré qu’il y a eu une diminution significative du taux de créatinine sérique. Ce qui signifie que la valine et les deux autres acides aminés jouent des rôles importants dans l’apport d’énergie aux muscles et à la baisse du catabolisme (réaction de dégradation moléculaire) musculaire après les exercices intenses. (2)

Effet bénéfique sur les troubles métaboliques

Des chercheurs ayant étudié la valine, et les deux autres aminoacides à chaine ramifiée, ont aussi remarqué qu’ils peuvent être utilisés pour traiter divers troubles métaboliques. D’après cette revue scientifique, les suppléments de BCAA ont permis de favoriser l’absorption d’autres acides aminés chez des patients souffrant de maladie chronique du foie. Ils ont pu également réguler l’assimilation d’aminoacides aromatiques par le cerveau, qui peuvent conduire à un déséquilibre des neurotransmetteurs. (3)

Méfaits de la valine

Attention, la valine ne convient pas aux diabétiques
Attention, la valine ne convient pas aux diabétiques

Comme les autres acides aminés à chaine ramifiée, la valine a un impact négatif sur l’insuline, la protéine hormonale hypoglycémiante synthétisée par le pancréas, dont la fonction consiste à mettre en réserve dans le foie et le muscle le sucre sanguin. Il a été constaté que le niveau de cet acide aminé dans le sang est très élevé chez les sujets diabétiques testés.

Dans cette expérience menée sur des souris de laboratoires, un régime alimentaire dépourvu de valine a entrainé une amélioration de la sensibilité à l’insuline et une baisse significative du taux de glycémie. (4)

Bien choisir sa valine en complément

La valine en complément à l’alimentation doit être toujours associée avec de la leucine et de l’isoleucine. Mieux vaut donc se tourner vers les produits qui proposent une combinaison de ces trois aminoacides à chaine ramifiée.

Les compléments de BCAA sont fabriqués à partir de différents produits, d’origine animale (peau de porc par exemple), végétale (maïs, soja, …) ou bien issus d’une fermentation bactérienne. Au moment de l’achat, il est toujours prudent de vérifier l’origine du produit, pour être sûr de consommer des acides aminés de bonne qualité.

Les suppléments purs, sans ajouts d’arômes, d’édulcorants et d’autres additifs chimiques sont à privilégier.

Valine : Posologie

La posologie indiquée pour profiter des vertus de la valine est de 1 à 20 g par jour. Attention, au-delà cette dose, cet acide aminé peut être toxique pour l’organisme et causer divers effets secondaires, comme fourmillements, hallucinations et troubles nerveux.

La prise de cet acide aminé est contre-indiquée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent, ainsi qu’aux sujets souffrant de la maladie du sirop d’érable. L’organisme de ces individus n’est pas, en effet, capable de dégrader cet aminoacide ; ce qui peut conduire à une intoxication et une accumulation d’acides aminés au niveau du cerveau, entrainant des lésions et une dégénérescence du système nerveux.

Références

(1) Acide valérique. Merriam Webster Dictionnaire en ligne. Récupéré en 2015.
(2) A. Marangon et al. « Effet de la supplémentation en acides aminés ramifiés sur les dommages musculaires induits par l’entraînement en résistance ». Journal de la société internationale de nutrition sportive, 7, 2010.
(3) NAS, Conseil sur l’alimentation et la nutrition. Institute of Medicine, apports nutritionnels de référence en énergie, glucides, fibres, lipides, acides gras, cholestérol, protéines et acides aminés. Presse Nat Acad, Washington, C., p.705, 2009.
(4) Xiao F et al. « Effets de la privation individuelle d’acides aminés à chaîne ramifiée sur la sensibilité à l’insuline et le métabolisme du glucose chez la souris ». Métabolisme clinique et expérimental, 63 (6): 841-850.

error: Contenu protégé sous copyright