Athérosclérose

Présentation de l’athérosclérose

L'athérosclérose se traduit par la perte d'élasticité des artères due à des plaques d'athérome
L’athérosclérose se traduit par la perte d’élasticité des artères due à des plaques d’athérome

L’athérosclérose est une pathologie vasculaire qui se caractérise par la perte d’élasticité des vaisseaux artériels. Elle s’explique par un épaississement de la couche interne de la paroi de ces vaisseaux sanguins dû à la formation de plaques jaunâtres, les athéromes. Il s’agit de dépôts de graisses qui se sont développés progressivement et auxquels se sont joints des minéraux, fibrinogène et autres éléments contenus dans le sang.

Suivant le cas, diverses complications peuvent se manifester dont principalement :

– Réduction progressive de la lumière artérielle jusqu’à ce qu’à l’arrêt total de la circulation sanguine ;
– Thrombose, due à la formation d’un caillot (thrombus) faisant suite à la rupture de la tunique interne de l’artère. Une occlusion artérielle peut rapidement s’ensuivre ;
– Embolie suite au largage de l’athérome ou du caillot pouvant alors obstruer l’artère ou une autre en aval ;
Anévrisme, une poche qui finit par se former par dilatation de la paroi de l’artère après sa tunique centrale ait rompu et soit nécrosée ;
– Ulcération de l’athérome.

Cette affection figure parmi les causes les plus fréquentes des maladies touchant le système cardio-vasculaire et est la cause de plus de 40% des décès dans les pays occidentaux.

Par ailleurs, elle est à distinguer de l’artériosclérose, une autre maladie des artères qui se caractérise par une dégénérescence progressive de ces vaisseaux due à l’âge. Celle-ci conduit à un épaississement des artères qui deviennent alors plus rigides, entrainant alors également diverses complications dans la circulation artérielle.

Causes de l’athérosclérose

Certains facteurs sont connus comme pouvant favoriser la survenue de cette pathologie vasculaire.

– Prédisposition génétique ;
Hypertension artérielle ;
– Âge, les premiers symptômes se manifestent le plus fréquemment durant la quarantaine alors que les plaques d’athérome peuvent se former très tôt ;
Ménopause qui conduit à une baisse significative du taux d’œstrogène, reconnu comme pouvant protéger la femme de cette maladie vasculaire ;
– Mauvaise habitude alimentaire notamment consommation de matière grasse, de sucre, de viande, de charcuterie, d’épices et de condiments, de produits transformés ;
– Forte consommation de sel ;
– Surpoids et obésité ;
Diabète sucré ;
– Taux élevé de cholestérol sanguin ou hypercholestérolémie ;
– Sédentarité ;
– Mauvaise hygiène de vie dont tabagisme et alcoolisme ;
– Stress fréquent.

Manifestations de l’athérosclérose

Les manifestations de l'athérosclérose varient selon l'artère concernée et la partie du corps qu'il vascularise
Les manifestations de l’athérosclérose varient selon l’artère concernée et la partie du corps qu’il vascularise

Les plaques d’athéromes se forment particulièrement sur les parois artériels de grand et moyen diamètre. Parmi les artères les plus fréquemment touchées, il y a surtout :

– Aorte, qui est l’artère la plus grosse de l’appareil circulatoire. Elle part du ventricule gauche du myocarde passe dans l’abdomen et irrigue tout le corps sauf les poumons ;
– Coronaires gauche et droite naissant de l’aorte et qui irriguent le cœur ;
– Carotides dans le thorax et le cou, irriguant la région cervicale et cérébrale ;
– Cérébrales ;
– Digestives ;
– Rénales ;
– Et les artères des membres inférieurs.

Les symptômes de l’athérosclérose varient selon l’artère concernée et la partie du corps qu’elle vascularise.

Accident Vasculaire Cérébral en cas de plaques d’athérome de grande taille dans les carotides ;
– Troubles de la vision, engourdissement des membres ou paralysie passagère en cas d’obstruction sanguine transitoire dans les carotides ;
– Syndrome coronarien aigu ou infarctus en cas d’athérome obstruant une des artères coronaires ;
– Angor caractérisé par une douleur intense dans la poitrine à l’effort en cas de mauvaise vascularisation du cœur ;
– En cas d’obstruction des vaisseaux artériels des membres, risque de nécrose des orteils.

Traitements de l’athérosclérose

Pour prendre en charge cette pathologie vasculaire, certains traitements peuvent être adoptés.

– Pour prévenir la formation d’athérome ou éviter d’aggraver la maladie, de nombreuses études suggèrent une réforme dans les habitudes alimentaires. Celle-ci doit privilégier particulièrement la consommation de fruits et légumes au détriment des produits carnés et des matières grasses ou trop sucrées (1) ;
– D’autres études avancent les bienfaits que peut apporter la consommation fréquente de noix pour le système cardiovasculaire. Il a été montré entre autres que consommer des noix toutes les semaines réduit le risque de mortalité que peut causer une affection des artères coronaires. Divers éléments nutritifs sont, en outre, présents dans ces aliments ayant un effet cardioprotecteur dont le cuivre, magnésium, acide folique, phytostéroles (2) ;
– Selon une publication, consommer davantage de céréales complètes peut protéger des pathologies cardio-vasculaires dont celles qui peuvent affecter les vaisseaux artériels (3) ;
– Au cours d’une observation scientifique, il a pu être montré que la prise quotidienne d’extraits d’ail vieilli peut diminuer la formation des plaques d’athérome (4) ;
– Selon une étude, des compléments quotidiens de vitamines E et C chez des jeunes ayant un taux de cholestérol sanguin élevé peuvent réduire le risque de survenue d’athérosclérose plus tard. Ce traitement doit, toutefois, être associé à un régime pauvre en gras (5) ;
– Grâce à son action anti-plaquettaire, la berbérine a été mise en évidence dans de nombreuses publications comme pouvant prévenir la formation de caillots (6), de lyser les éventuels thrombus et donc de rendre le sang fluide (7) ;
– Par ailleurs, en cas d’hypertension artérielle, l’efficacité de la chlorella a pu être démontrée lors d’une expérience menée auprès de sujets hypertendus. Une baisse du taux de cholestérol sanguin a été, également, vérifiée lors de cette étude (8).

Références

(1) « Diet and cardiovascular disease.», World Heart Federation, 2017.
(2) Sabaté J, et al., « Nuts, Blood Lipids and Cardiovascular Disease.», Asia Pac J Clin Nutr. 2010.
(3) Simil L., et al. (EN) « Consommation de grains entiers et risque de cardiopathie coronarienne: Résultats de l’étude sur la santé des infirmières » American J Clin Nutr , Vol 70, Septembre 1999.
(4) Budoff M. et al., « Inhibiting Progression of cCoronary Calcification using Aged Garlic Extract in Patients Receiving Statin Therapy : A Preliminary Study.», Prev Med. 2004 November.
(5) Engler MM, et al., (EN) « Les vitamines antioxydantes C et E améliorent la fonction endothéliale chez les enfants atteints d’hyperlipidémie.» Endothelial Assessment of Risk from Lipids in Youth (EARLY) Trial. Circulation 2003 Aug
(6) Huang CG, et al., (EN) « Effet de la Berbérine sur le métabolisme de l’acide arachidonique dans les plaquettes de lapin et des cellules endothéliales.», Thromb Res., 2002.
(7) Lau CW, et al., « Cardiovascular Actions of Berberine.», Cardiovasc Drug Rev., 2001.
(8) Merchant, R. et al., (EN) « Essais cliniques sur des suppléments nutritionnels de Chlorella Pyrenoidosain pour le traitement de la fibromyalgie, l’hypertension et la colite ulcéreuse », Altern. Ther Health Med. 2001.

error: Content is protected !!