Glutamine

La Glutamine est surtout connue pour ses effets sur la masse musculaire. Que disent les scientifiques à propos de ses bienfaits médicaux ? Quand le prendre comme complément alimentaire ?

La glutamine est un aminoacide non essentiel. Sa biosynthèse est issue du métabolisme de l’acide glutamique. Son énantiomère L- entre dans la construction des protéines. Ses rôles biologiques sont nombreux et d’ailleurs, c’est l’aminoacide le plus abondant. Son utilisation en tant que supplément à l’alimentation est très courante chez les culturistes. Ce composé permet à la fois de récupérer facilement après l’effort, et reconstituer les muscles. Que disent les scientifiques à propos de ses bienfaits santé ?

Présentation de la glutamine

Structure physique et chimique

La glutamine possède deux énantiomères L- et D-. La forme naturelle L-, visible dans le corps humain et apportée par les aliments, est plus abondante. Ce composé comprend une fonction α-amine –NH3+ protonée dans des conditions biologiques dans sa structure. Un groupe acide carboxylique COO- déprotoné, dans un milieu physiologique, y est aussi présent.

Sa formule chimique est C5 H10 N2 O3, et sa masse molaire 146,15 g/mol.

Fonctions biologiques

La glutamine assure d’importants rôles dans diverses fonctions biochimiques de l’organisme :

glutamine
La glutamine est un constituant de base des structures protéiques

– Cet acide aminé entre dans la biosynthèse des protéines, en étant l’un des constituants de base de ces structures.
– Il s’agit également d’un élément essentiel dans la métabolisme de l’azote.
– Ce composé agit aussi comme « donneur d’azote » pour former d’autres composés et acides aminés, tels que les pyrimidines, purines, etc. (1)
– Il fournit aussi un élément carbone pour remplir le cycle de l’acide citrique. (2)
– Cet aminoacide se charge de la régulation de l’équilibre acido-basique dans les reins, en produisant de l’ammoniac.
– Son rôle consiste également à maintenir l’intégrité de certains tissus, tels que la muqueuse intestinale par exemple.
– C’est un précurseur de glutamate.
– Enfin, il participe à la production d’énergie dans les mitochondries, aux côtés du glucose. (3)

Biosynthèse

Comme il a été précédemment dit, la L-glutamine peut être synthétisée par le corps. Cette biosynthèse se fait à partir de l’acide glutamique et de l’ammoniac, sous l’action de l’enzyme glutamine synthétase. Le foie intervient aussi dans ce processus, mais agit cependant comme un régulateur.

Les plus grands consommateurs de L-glutamine sont notamment les muscles. Les tissus musculaires ont besoin pas moins de 90 % du taux total de cet acide aminé. Viennent ensuite, les cellules de l’intestin, des reins pour l’équilibre acido-basique, et puis les cellules immunitaires. Les poumons, le cerveau en ont aussi besoin, mais à des quantités plus réduites. (4)

Meilleures sources

La glutamine peut également être puisée dans les aliments. En moyenne, les trois principaux repas de la journée apportent 3 à 6 g de cet acide aminé. Cette valeur varie en fonction du type de régime alimentaire, riche ou pauvre en protéines.

La viande de bœuf est riche en glutamine

La liste suivante offre un aperçu des aliments qui contiennent un pourcentage élevé en L-glutamine. Chaque portion de 100 g d’entre eux apportent ces doses :
– Viande de bœuf, 1 200 mg ;
– Œufs, 600 mg ;
– Tofu (pâte blanche issue du caillage du lait de soja), 600 mg ;
– Maïs, 400 mg ;
– Lait écremé, 300 mg ;
– Riz blanc, 300 mg.

Les problèmes de carence peuvent survenir en cas de surentrainement ou d’important stress physiologique. Il en est le cas des maladies qui font baisser la résistance immunitaire, brûlures, et accidents. L’organisme a, en effet, besoin d’une teneur élevée en glutamine pour réparer les tissus lésés et booster l’immunité.

Propriétés médicales de la glutamine

Reconstruction des muscles

La glutamine aide à la récupération physique après l’effort

La plupart des études scientifiques effectuées sur la L-glutamine se sont surtout concentrées sur son effet sur les tissus musculaires. Les chercheurs ont remarqué que le niveau de cet acide aminé dans les cellules et le plasma, chute de 50 et 30 %, après des exercices physiques intenses. Lors d’un important effort, le corps puise dans ses réserves de glutamine pour produire de l’énergie, et non de glucose. Ce qui entraine une fonte musculaire.

Voici une des expériences notables ayant prouvé ces faits. Après s’être entrainés intensivement, des sportifs ont été invités à boire 330 ml de l’une des trois boissons suivantes. Il s’agit d’une solution à base de polymères de glucose à 18,5 %, d’une boisson contenant 8 g de L-glutamine, ou d’un simple placebo. Il faut noter que l’effort qu’ils ont effectués ont conduit à une importante baisse du taux de glycogène.

Les contrôles ont montré que la L-glutamine a favorisé le stockage de glycogène musculaire, tout comme le glucose. Le taux de L-glutamine dans le sang a aussi augmenté. Le temps de récupération a été, par ailleurs, réduit. Ce qui siginifie que cet acide aminé aide à la reconstruction de la masse musculaire et la restauration des réserves d’énergie du corps. (5)

Réduction des risques cardiovasculaires

Des scientifiques se sont aussi déjà mis à évaluer l’effet de la L-glutamine en supplément sur le profil lipidique ainsi que les facteurs inflammatoires et métaboliques des sujets diabétiques. Pendant 6 semaines, des patients diabétiques ont reçu soit 30 g par jour de cet aminoacide, soit du placebo.
Les analyses ont révélé que les sujets soumis à la L-glutamine ont perdu quelques centimètres au niveau de leurs tailles. Une baisse de leurs tensions artérielles a été aussi constatée. Les taux de triglycérides et de cholestérol ont légèrement baissé. Par contre, aucun effet n’a été remarqué sur la protéine C-réactive.

Les observateurs ont conclu que le supplément de L-glutamine permet de prévenir les complications liées au diabète, ainsi que les maladies cardiovasculaires. (6)

Protection de l’intestin

glutamine
La glutamine protège les intestins

Des revues scientifiques ont aussi souligné les bienfaits d’un supplément de glutamine sur la santé des intestins. Dans cette expérience, par exemple, 20 patients ayant des problèmes au niveau du système digestif ont reçu par voie parentérale soit une nutrition enrichie en cet acide aminé, soit une nutrition standard.

Les biopsies réalisées avant le traitement, et après 2 semaines, ont montré une amélioration de la perméabilité de la paroi intestinale chez les sujets soumis à la L-glutamine. Cet acide aminé préserve la structure de la muqueuse et prévient sa détérioration. Il est très indiqué pour protéger les intestins et lutter contre certaines maladies, comme le syndrome du côlon irritable, la maladie Crohn, les diverticulites et la colite ulcéreuse. (7)

Posologie et précautions d’utilisation de la glutamine

Dans le domaine médical, la L-glutamine en supplément est surtout prescrite aux personnes souffrant de cachexie. Cette maladie se manifeste par une maigreur extrême du sujet, due à une malabsorption des nutriments ou à des maladies. Ce composé est aussi recommandé pour protéger l’intestin et soigner la stomatite aphteuse. À part tout cela, ce sont surtout les culturistes qui l’utilisent.

Le dosage indiqué est de 2 à 5 g par jour. Il est possible de l’augmenter jusqu’à 10 g pour ceux qui pratiquent des exercices physiques intenses. Les effets indésirables liés à sa consommation sont très rares. Toutefois, il reste prudent de le coupler avec des vitamines du groupe B lorsque le traitement est prolongé. La vitamine B12 facilite son absorption et contrôle son accumulation.

Attention, cet aminoacide peut limiter l’action des antiépileptiques.

Références

(1) Brosnan John T. «Le transport d’acides aminés interorganes et sa régulation». J Nutr, 133: 2068S-2072S, juin 2003.
(2) Yuneva M et al. «Une carence en glutamine mais pas en glucose induit une apoptose dépendante de MYC dans les cellules humaines». The Journal of Cell biology, 2007, 178 (1): 93-105.
(3) Aledo JC, «Dégradation de la glutamine dans les cellules à division rapide: déchet ou investissement». BioEssays, 26 (7): 778-785.
(4) Newsholme P. «Pourquoi le métabolisme de la L-glutamine est-il important pour les cellules du système immunitaire pour la santé, après une blessure, pour une chirurgie ou pour une infection?» The Journal of Nutrition, 131: 2515S-2522S. 2001.
(5) JL Bowtell et al. «Effet de la glutamine par voie orale sur le stockage des glucides dans tout le corps lors de la récupération d’un exercice exhaustif». Juin 1999, Journal of Applied Physiology.
(6) Mansour A et al. «Effet de la supplémentation en glutamine sur les facteurs de risque cardiovasculaires chez les patients atteints de diabète de type 2». Nutrition, 2015 janvier; 31 (1): 119-26.
(7) Von Kreel BK et al. «La glutamine et la préservation de l’intégrité de l’intestin». Mai 1993, The Lancet Journal.

error: Contenu protégé sous copyright