Psoriasis

Présentation du psoriasis

Psoriasis, dermatose chronique caractérisée par l'apparition de lésions rouges recouvertes de plaques de squames
Psoriasis, dermatose chronique caractérisée par l’apparition de lésions rouges recouvertes de plaques de squames

Le psoriasis est une dermatose chronique qui se caractérise dans la plupart des cas par la formation de lésions rouges recouvertes de plaques de squames blanchâtres d’épaisseur plus ou moins importante, sur certaines parties du corps. Il s’explique par la survenue d’une réaction inflammatoire et d’une régénération anormalement plus rapide des cellules de l’épiderme suite à une perturbation au niveau du système immunitaire.

Non contagieuse, cette affection se manifeste en général par poussées espacées de périodes de rémission. Il arrive, cependant, dans certains cas, qu’elle se stabilise à un certain stade et s’y maintient pendant une assez longue période sans qu’il n’y ait période d’amélioration ou de crises.

Cette dermatose est assez fréquente puisqu’elle touche plus de 4% de la population dans les pays occidentaux et environ 125 millions de personnes partout dans le monde. Elle semble davantage concerner les sujets caucasiens et survient le plus fréquemment vers le début de la trentaine. Des cas d’enfant sont toutefois rencontrés dont certains se présentant même avant l’âge de deux ans.

Causes du psoriasis

Cette dermatose est causée par la manifestation d’une réaction inflammatoire chronique dont l’origine n’est pas encore clairement identifiée et qui conduit à une accélération du renouvellement des cellules cutanées. Les personnes affectées par cette pathologie présentent une prédisposition génétique qui, sous l’action de facteurs favorisants, va conduire au déclenchement des poussées.

Parmi ces facteurs, il y a :

– Hérédité. Chez plus de 30% des sujets atteints de cette dermatose, il s’agit de cas familial hérité des parents ;
– Anomalie congénitale au niveau de l’épiderme ;
– Prise de certains médicaments dont des bêta bloquants, certains hypotenseurs ;
– Stress importants, anxiété ;
– Troubles émotionnels et affectifs ;
Infections notamment à des streptocoques, à des rétrovirus ;
– Variations hormonales. Avant les règles et après une grossesse, les poussées de la dermatose semblent plus fréquentes chez certaines femmes ;
– Changement au niveau de la flore intestinale. Certaines bactéries composant le microbiote intestinal et qui sont essentielles à l’organisme sont, en effet, en faible nombre chez les sujets affectés par cette pathologie ;
– Mauvaise hygiène de vie, dont l’alcoolisme, pouvant aggraver l’affection ;
– Mauvaise habitude alimentaire telle qu’une importante consommation de matière grasse, de sucre, d’épices ;
– Exposition solaire dans certains cas, dans d’autres à l’inverse le soleil aurait un effet protecteur.

Symptômes du psoriasis

Le psoriasis se présente sous un très grand nombre de formes :

Le psoriasis se présente sous différentes formes : plaques, gouttes, pustules, atteinte des ongles, ...
Le psoriasis se présente sous différentes formes : plaques, gouttes, pustules, atteinte des ongles, …

– En plaques, qui est la forme la plus répandue, reconnue par l’apparition d’érythèmes irrités et recouvertes de squames blanches. Prurigineuse, elle se localise le plus souvent sur les coudes, les genoux, sur le cuir chevelu, au bas du dos, sur les ongles, derrière l’oreille ;
– En gouttes caractérisé par la formation de petites gouttes de lésions sur tout le corps, et notamment sur les parties les plus souvent frottées comme au niveau de la taille des pantalons, des soutien-gorges. Cette forme concerne surtout les enfants et survient après certaines infections telles que celles dues à des streptocoques.
– En pustules, qui est beaucoup plus rare et plus grave que les autres formes. Elle se présente par l’apparition de pustules de couleur jaunâtre sur les paumes des mains et les plantes des pieds, pouvant rendre difficiles leur usage. Dans certains cas, les lésions peuvent envahir tout le corps et altérer alors l’état général de la personne ;
– Atteinte des ongles conduisant à des déformations unguéales, telles que l’apparition de petites lésions en forme de point, l’épaississement ou encore le décollement de l’ongle ;
– Forme dite inversée affectant les plis du corps dont les plis interfessiers, sous axillaires, inguinaux, sous les seins, ou encore les plis du corps chez les obèses. Cette forme est plus inflammatoire que squameuse et se caractérise par des plaques rouges et lisses ;
– Atteinte des muqueuses de la région buccale ou génitale. L’affection peut dans certains cas conduire à des sensations de brûlure ;
– Kératodermie caractérisée par l’épaississement de la peau au niveau des paumes et des plantes des pieds accompagné de fissurations douloureuses le plus souvent invalidantes ;
– Érythrodermique, forme pouvant être dangereuse, elle se manifeste par des lésions de grandes envergures avec une importante desquamation et des signes d’altération de la santé générale dont une fièvre, des adénopathies, une diminution de l’appétit. Le risque de survenue d’une surinfection est très élevé dans tel cas ;
Rhumatisme psoriasique associant les lésions cutanées à une atteinte des articulations.

La sévérité et l’ampleur des lésions peuvent grandement varier d’un individu à l’autre. Cette dermatose peut, par ailleurs, entraîner diverses complications telles qu’une atteinte du système cardio-vasculaire et des reins, syndrome métabolique, surpoids, sensations de douleurs lors des relations sexuelles.

Traitements naturels du psoriasis

Aucun traitement curatif de cette dermatose n’est encore découvert jusqu’à ce jour. Les remèdes employés consistent surtout à prendre en charge les lésions pour éviter qu’elles ne s’accroissent considérablement.

– Capsaïcine : Certaines études s’accordent sur les bienfaits de l’usage de la capsaïcine pour apaiser les symptômes de cette dermatose. Cette molécule extraite du cayenne (Capsicum frutescens) présente en effet des actions anti-inflammatoire et anti-prurigineux et peut prévenir la dilatation les vaisseaux. Pour recourir à ce traitement, le dosage prescrit est une application locale d’une crème contenant 0.025 à 0.075% de cette molécule, 4 fois par jour sur les lésions (1) ;
– Camomille allemande : Quelques publications reconnaissent l’efficacité de la camomille allemande pour traiter différents types de dermatose. Cette plante présente en effet des propriétés anti-allergique et anti-inflammatoire, capables de soulager les inconforts que peut causer le psoriasis. Pour son utilisation, appliquer quotidiennement sur les lésions une crème à base de cette plante ou à défaut le mélange de 5 gouttes de son essence avec 20 ml d’huile neutre (2) ;
– Berbérine : Certaines observations menées sur le mahonia (Mahonia aquifolium) concluent sur l’action bénéfique de ses racines pour la prise en charge de réactions inflammatoires cutanées. Ceci s’explique surtout par la berbérine que cette plante renferme en abondance, un alcaloïde aux vertus anti-inflammatoires. Le traitement préconisé à cet effet est une application topique d’un onguent à base de la plante à 10% (3) ;
– Huile essentielle de cade : Selon une publication, l’huile essentielle de cade peut être employée pour soigner divers types de dermatose dont des lésions psoriasiques. Cette huile extraite des fruits du genévrier (Junipérus oxycédrus) possède en effet des propriétés anti-allergiques et une action émollientes. Pour recourir à ce traitement, appliquer deux fois par jour sur les lésions quelques gouttes de l’huile essentielle diluée ou en mettre dans l’eau du bain (4).

Références

(1) Ellis CN et al. « Une évaluation en double aveugle de la capsaïcine topique dans le psoriasis prurit. » J Am Acad Dermatol 1993 Septembre.
(2) Blumenthal M (Ed). Monographies complètes de la Commission allemande E, American Botanical Council, publiées en collaboration avec Integrative Medicine Communications, USA, 1998.
(3) Gulliver WP. et al. « Un rapport sur trois essais cliniques récents utilisant la crème topique à 10% de Mahonia Aquifolium et un bilan de l’expérience clinique mondiale avec Mahonia Aquifolium pour le traitement du psoriasis en plaques. », Am J Ther. 2005 septembre-oct.
(4) Dossier: Propriété du Cade., Cadsenteur.

Partagez
Tweetez
+1
error: Contenu protégé sous copyright