Santé Science
Santé Science » Molécules santé » Glutathion

Glutathion

Le glutathion est une petite protéine constituée de trois acides aminés : la glycine, la cystéine et le glutamate.

Ce tripeptide naturellement présent dans l’organisme joue un rôle prépondérant pour la santé. Synthétisé et stocké par le foie, on le trouve dans quasiment toutes les cellules de l’organisme. Le GSH, la forme réduite du glutathion, en est la forme active, il est donneur d’électrons.

À partir d’un certain âge, le taux de glutathion dans le corps diminue. On recommande alors une supplémentation. Quels sont les bienfaits du glutathion ? Pourquoi est-il indispensable à l’organisme ? Découvrez dans cet article les propriétés et conseils d’utilisation de ce produit.

Le GSH : un puissant antioxydant

La pollution, le tabac, mais aussi un régime alimentaire déséquilibré ou encore une pratique intensive d’activités physiques, produisent des substances nommées les radicaux libres. Un excès de radicaux libres provoque dans notre organisme un stress oxydatif. Ce dernier est impliqué à long terme dans l’apparition de diverses pathologies : maladies cardiovasculaires, diabète et même certains cancers. Les antioxydants sont de précieux alliés pour contrecarrer les effets néfastes des radicaux libres sur la santé. Ils préviennent l’apparition de certaines pathologies.

Le glutathion, sous sa forme réduite GSH, est un puissant antioxydant. Produit à l’intérieur de l’organisme (endogène), il est très abondant au niveau des cellules. Il les protège du vieillissement et prévient le déclin cognitif, ainsi que l’apparition de maladies nerveuses dégénératives. Une diminution du taux de glutathion endogène peut, par ailleurs, avoir une influence sur le stress, l’anxiété ou encore la dépression. Une supplémentation en GSH peut s’avérer nécessaire pour retarder l’apparition de ces troubles. (1)(2)

Le glutathion réduit l’inflammation

Le stress oxydatif peut être à l’origine d’une inflammation. Une inflammation aiguë devient chronique si le corps ne possède pas assez d’antioxydants. Certaines infections vont alors survenir et s’installer dans la durée. Les premiers signes d’une inflammation chronique sont la fatigue, mais aussi l’apparition de douleurs corporelles et d’infections plus fréquentes. Des troubles de l’humeur peuvent aussi survenir. Le glutathion, en combattant le stress oxydatif, contribue dans la diminution de l’inflammation.

Un pouvoir détoxifiant

Le glutathion présente un atout supplémentaire, en effet, il joue également un rôle de détoxifiant sur l’organisme. Un détoxifiant régénère les défenses et débarrasse l’organisme des toxines. Des résidus comme les pesticides, solvants, conservateurs, particules de pollution ou encore résidus de médicaments. Le glutathion se lie aux toxines, les transformant en composés hydrosolubles qui pourront être éliminés au niveau du foie.

Par ailleurs, la quantité de GSH décroît si le foie est trop sollicité, notamment par l’élimination de médicaments ou d’alcool. Une complémentation en GSH est alors bénéfique pour régénérer les défenses naturelles de l’organisme. (3)

Conseils d’utilisation du glutathion

Avec l’âge, à partir de 40 – 50 ans, le taux de glutathion endogène diminue. En effet, son taux peut diminuer de moitié dès l’âge de 65 ans. De ce fait, la lutte contre les radicaux libres s’avère altérée.

Une prise régulière de complément alimentaire à base de glutathion permet d’assurer un taux nécessaire de forme active (GSH) dans l’organisme. On recommande généralement une dose de 500 mg par jour. Les compléments sont disponibles sous forme de gélules ou comprimés, à raison d’une à deux prises au cours des repas. Le mode d’administration varie selon la formulation des suppléments.

Les compléments alimentaires contenant du glutathion ne sont pas recommandés aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes. Pour votre santé, choisissez des produits naturels et de qualité.

Références

(1) Desideri E, Ciccarone F, Ciriolo MR. Targeting Glutathione Metabolism: Partner in Crime in Anticancer Therapy. Nutrients. 2019 Aug 16;11(8):1926. doi: 10.3390/nu11081926. PMID: 31426306; PMCID: PMC6724225.

(2) Diaz-Vivancos P, de Simone A, Kiddle G, Foyer CH. Glutathione–linking cell proliferation to oxidative stress. Free Radic Biol Med. 2015 Dec;89:1154-64. doi: 10.1016/j.freeradbiomed.2015.09.023. Epub 2015 Nov 3. PMID: 26546102.
(3) Pizzorno J. Glutathione! Integr Med (Encinitas). 2014 Feb;13(1):8-12. PMID: 26770075; PMCID: PMC4684116.