Serrapeptase

La serrapeptase est une enzyme relativement récente aux propriétés impressionnantes mais qui est en passe de devenir le supplément nutritionnel le plus utilisé de tous les temps comme vous le découvrirez bientôt…

Serrapeptase

La serrapeptase, tout comme la bromelaïne, est une enzyme protéolytique (enzymes détruisant les protéines par hydrolyse) des bactéries provenant du système digestif des vers à soie (1). C’est l’enzyme responsable de faire fondre le cocon d’un ver à soie. Cette substance est capable de se déplacer dans notre organisme et de conserver son activité enzymatique sans être détectée par les défenses de notre corps. En plus de pouvoir surmonter nos défenses immunitaires, elle a aussi la capacité unique de digérer uniquement les tissus non vivants. En raison de son manque d’effets secondaires et de ses capacités anti-inflammatoires, la serrapeptase est un choix logique pour remplacer les anti-inflammatoires non stéroïdiens nocifs.

Plus vous en saurez sur la serrapeptase dans les lignes qui suivent, plus vous comprendrez pourquoi de nombreux professionnels de la santé ont soutenu la recherche sur ses propriétés et ses avantages au fil des années.

Présentation de la serrapeptase

Origine de la serrapeptase

La serrapeptase est une enzyme produite par une bactérie qui vit dans le tractus intestinal du ver à soie
La serrapeptase est une enzyme produite par une bactérie qui vit dans le tractus intestinal du ver à soie

Dans la nature, la serrapeptase est l’enzyme produite par une bactérie qui vit dans le tractus intestinal du ver à soie. Une fois que le ver à soie a filé son cocon et a terminé sa transformation en un papillon de nuit, il serait piégé à l’intérieur des fils de soie forts et mourrait sans la présence de cette substance. En raison des puissantes propriétés de dissociation de ses protéines, cette enzyme dissout littéralement les molécules qui les composent, permettant à la mite de s’échapper. Ce ver l’utilise également pour faciliter la digestion des feuilles de mûrier dont il s’alimente.

Il convient toutefois de préciser qu’il n’y a absolument aucun moyen d’extraire assez de serrapeptase de la nature pour soutenir la consommation mondiale de ce produit. Ce qui est réellement utilisé pour répondre à cette demande mondiale est la serratia peptidase. Cette dernière est une enzyme protéolytique isolée de l’entérobactérie non pathogène Serratia E15. Elle est produite commercialement en cultivant le micro-organisme Serriata E15 sur du matériel végétal.

Propriétés physiques et chimiques

De par sa structure chimique avec trois atomes de zinc comme ligants et un site actif, la serrapeptase est nommée métalloprotéase (2). Le zinc joue un rôle majeur dans l’amélioration de l’activité protéolitype de cette enzyme. Son activité enzymatique maximale étant observée à pH 9,0 et à une température de 40°C. La serrapeptase est complètement dégradée ou inactivée à une température de 55°C (3). C’est une enzyme active qui se lie à l’alpha 2-macroglobuline (qui est une protéine dans le plasma sanguin) dans les fluides biologiques et dans le sang, elle se lie dans le rapport de 1:1 et cette liaison aide à masquer son antigénicité (pouvoir pour une molécule de se comporter comme un antigène, c’est-à-dire de provoquer la production d’anticorps) tout en conservant l’activité enzymatique (4). De cette façon, il est transféré aux sites où le corps en a besoin.

Propriétés médicales de la serrapeptase

Les enzymes sont des protéines qui sont le catalyseur de la vie. Sans eux, la vie (et donc la santé) n’existerait pas telle que nous la connaissons aujourd’hui. Même l’oxygène a besoin d’enzymes pour être libéré dans l’atmosphère. Sans enzymes suffisantes (et les coenzymes), il ne peut y avoir de vie et de santé. Ces composés sont utilisés dans toutes les facettes de l’industrie comme dans la fabrication de la bière et la transformation des aliments et même dans le secteur médical, dans les divers processus d’analyse et de fabrication.

Des études cliniques montrent que la serratia peptidase agit comme un anti-inflammatoire et a une action de prévention contre l’enflure et la rétention d’eau dans un certain nombre de tissus (5). Après ingestion, celle-ci est retrouvée en quantités négligeables dans l’urine, suggérant qu’elle est transportée directement de l’intestin dans la circulation sanguine.

La serrapeptase contre le durcissement des vaisseaux sanguins

Étonnamment, la serrapeptase a la capacité distincte de digérer seulement les tissus non vivants, ce qui permet de dissoudre les vieilles couches toxiques qui obstruent le système digestif et la paroi de nos artères. Ces propriétés sont très utiles dans plusieurs maladies telles que l’athérosclérose, la maladie coronarienne, la thrombophlébite et les varices. Pour vaincre ces conditions, cette enzyme permet à la plaque et aux vieilles couches toxiques qui obstruent le système digestif et la paroi de nos artères de se dissoudre. Elle le fait sans affecter les cellules saines !

La serrapeptase contre l’inflammation, l’enflure et la rougeur

La serrapeptase agit comme un anti-inflammatoire et apaise les douleurs
La serrapeptase agit comme un anti-inflammatoire et apaise les douleurs

La serrapeptase agit comme un anti-inflammatoire naturel lorsqu’il se mélange au sang de notre corps. (6)
Dans certaines maladies appelées maladies auto-immunes, le système immunitaire déclenche une réponse inflammatoire. Le système immunitaire protecteur dans notre corps commence à endommager ses propres tissus. Il déclenche des symptômes tels que la rougeur et l’enflure. La serrapeptase dissout et digère en toute sécurité les tissus enflammés à l’intérieur des organismes vivants. Une fois qu’elle enlève le tissu enflammé, les mécanismes naturels d’auto-guérison du corps sont capables de fonctionner correctement et d’entrer en action.

La serrapeptase fait ceci en amoindrissant les fluides formés de la blessure dans un premier temps, et en facilitant le drainage du fluide dans un second temps. Cela à son tour, accélère la réparation des tissus. La capacité de cette enzyme à faciliter le drainage du liquide le rend également utile dans le traitement des infections de l’oreille, du nez et de la gorge ainsi que dans certaines maladies infectieuses comme la maladie de Lyme.

La serrapeptase dans la lutte contre la douleur

Les traitements traditionnels contre la douleur comme les analgésiques ne sont pas la bonne ou l’unique solution, surtout quand la souffrance corporelle est permanente et due à une maladie chronique. Il est donc important de connaître vos choix et vos options. Aider votre corps à éviter la douleur avec des suppléments naturels vous évitera les effets secondaires à long terme.

En Europe et en Asie, l’enzyme serrapeptase est utilisée comme analgésique similaire à l’aspirine et à l’ibuprofène. Cette substance active joue son rôle d’antalgique naturel, en empêchant la libération d’aminés, dont certaines provoquent une douleur (par exemple les bradykinines qui sont des peptides qui se lient aux zones de blessure et les font s’enflammer). (7)

Une étude a comparé l’effet de la serrapeptase et de la dexaméthasone, un médicament anti-inflammatoire, sur les participants ayant subi une chirurgie d’extraction molaire (8). Les chercheurs ont remarqué que même si le supplément n’était pas aussi efficace que le médicament, il a réduit la douleur et l’enflure le premier jour après la chirurgie.

La serrapeptase aide dans la maladie d’Alzheimer

Les individus atteints de cette maladie perdent graduellement leur fonctionnement cognitif, en commençant généralement par la perte de mémoire, et continuant peu à peu par la perte de nombreuses fonctions cognitives différentes, perdant même parfois le contrôle de la vessie et des intestins. Aujourd’hui, l’ «enzyme miracle» serrapeptase offre d’excellentes perspectives aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et à leurs familles en difficulté.

La serrapeptase peut dissoudre certaines protéines différentes dans le corps humain, y compris la plaque amyloïde ; c’est la matière même qui compose les enchevêtrements infâmes de plaques dans le cerveau d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit plus exactement d’un agrégat protéique qui diminuerait la communication entre les neurones lors des maladies neurodégénératives. Étant donné que la plaque amyloïde peut précéder d’une décennie les symptômes de la maladie d’Alzheimer, la serrapeptase est un excellent complément à tout programme de prévention de cette maladie.

La serrapeptase augmente le nombre de spermatozoïdes

La serrapeptase agit bénéfiquement sur la fertilité masculine
La serrapeptase agit bénéfiquement sur la fertilité masculine

A l’origine, la serrapeptase était destinée à aider à désengorger les artères, ensuite il a été démontré qu’elle pouvait détruire les tissus non vivants dans le corps. C’est pourquoi elle est désormais largement utilisée dans les cercles de fertilité dans le traitement des tubes bloqués, des adhérences, des tissus cicatriciels et même des fibromes, car il agit en décomposant / dissolvant le tissu cicatriciel mort.

Dans une étude portant sur 50 patients masculins infertiles présentant des infections du tractus génital et des glandes annexes, une combinaison de quinolones et de serrapeptase a augmenté la numération des spermatozoïdes chez 22 des patients. Parce que la serrapeptase augmente l’activité des antibiotiques comme la quinolone dans la lutte contre les infections, elle peut en partie expliquer cette augmentation du nombre de spermatozoïdes (9).

Bien choisir sa serrapeptase en gélules

La puissance enzymatique

La littérature médicale se réfère habituellement aux unités « SU » ou serratiopeptidase communément connues sous le nom d’Unités de serrapeptase (USP). C’est une évaluation de l’activité de la puissance de l’enzyme. Autrement dit c’est une mesure de la capacité de la serrapeptase à dégrader les protéines. Contrairement aux vitamines et aux minéraux, les enzymes sont mesurées par leur activité, et non par leur poids. Garantir que les ingrédients sont disponibles pour le corps est plus important que la quantité d’un nutriment figurant sur la fiche du supplément. Il est important de s’assurer que le produit contient suffisamment de serrapeptase car certains offrent un USP aussi bas que 40,00 USP. La serrapeptase est souvent prise à des doses avoisinant 10 milligrammes, ce qui équivaut à 20 000 unités enzymatiques. Par conséquent, la dose dans chaque pilule doit être de 10 milligrammes ou plus.

L’absence d’ingrédients inactifs

Une deuxième façon de vérifier si votre supplément de serrapeptase est de bonne qualité et provient d’une source fiable est de vous assurer que le produit que vous choisissez n’a pas d’ingrédients inactifs ou de charges inutiles qui pourraient avoir des effets négatifs sur la santé. Par conséquent, vous devriez toujours lire la liste complète des ingrédients inactifs. Il faut également choisir un supplément exempt d’allergènes courants, de gluten et d’arômes artificiels, de colorants ou d’édulcorants.

L’enrobage entérique

De plus, votre supplément de serrapeptase devrait avoir un enrobage entérique pour s’assurer qu’il n’est pas détruit par l’acide dans votre estomac. Pour mieux comprendre l’importance de cette caractéristique, nous vous expliquons ce qu’est un revêtement entérique : L’enrobage entérique est une couche de revêtement protecteur pour les suppléments diététiques qui vise à permettre au supplément de contourner la digestion par l’estomac et d’être absorbé dans l’intestin grêle. Les enzymes systémiques comme la serrapeptase sont des protéines, de sorte que leurs structures fonctionnelles sont dénaturées (ou détruites) dans des conditions de pH et de température extrêmes. Sans enrobage entérique, les enzymes seraient rendues inutiles bien avant d’atteindre la circulation sanguine, où elles exercent leurs actions bienfaisantes.

L’histoire de la marque

Enfin, un fabricant réputé qui fournit de la serrapeptase depuis un certain temps est un gage de bonne qualité. Assurez-vous donc que la société ait un historique clair et aucune plainte à leur sujet. Un fabricant dont les produits sont fabriqués dans une installation conforme aux bonnes Pratiques de Fabrication (BFP) est également préférable. Selon l’OMS : « il s’agit d’un des éléments de l’assurance de la qualité, garantissant que les produits sont fabriqués et contrôlés de façon uniforme et selon des normes de qualité adaptées à leur utilisation et spécifiées dans l’autorisation de mise sur le marché ».

Tout ceci nous emmène au paragraphe suivant, à savoir :

Où acheter la meilleure Serrapeptase ? Notre avis

Nous avons choisi pour ce produit très particulier la marque SuperSmart par exemple, pour les raisons pour les raisons suivantes:

  • Il est très difficile de garantir l’activité enzymatique de la serrapeptase, ici SuperSmart nous rassure avec un certificat d’analyse téléchargeable sur le site
  • Utilisation de gélules entérique gastro résistante : DRcaps™ en HPMC
  • Gélules de la technologie Capsugel DRcaps™ qui garantie l’absence de phtalates
  • Pour deux gélules, la dose optimale de Serrapeptase, soit  120 000UI (voir ci après « posologie »)

Serrapeptase : Posologie

La dose la plus faible de serrapeptase qui suscitera habituellement une réponse chez les enfants est d’environ 10 000 UI. La dose la plus faible qui obtiendra habituellement une réponse chez les adultes est d’environ 20 000 UI. Certains produits offrent environ 40 000 UI, tandis que d’autres peuvent contenir environ 80 000 UI dans chaque pilule.

La dose standard pour la serrapeptase est de 10-60 mg. C’est-à-dire 20 000 à 120 000 unités enzymatiques. La serrapeptase devrait être prise sur un estomac vide. Ainsi le meilleur moment serait 30 minutes avant un repas ou deux heures après un repas, trois fois par jour. La plupart des études utilisent 10 mg de serrapeptase toutes les huit heures.

Une revue systémique sur la serrapeptase (10) a noté que les réactions indésirables à cet enzyme sont rares, limitées à quelques affections cutanées – érythème ou dermatose (11) – et à des douleurs musculaires et articulaires mineures.

Il est recommandé de ne jamais trainer votre complément alimentaire partout, surtout dans les endroits exposés à la chaleur et au soleil. La qualité de son principe actif se dégrade à seulement 55°C (132F).

 

Références

(1) Sandhya KV, Devi 93, Mathew SL. Quantification de Serrapeptase dans des formulations par la méthode IN dans le format de rricroplate Curr Drug Deliv. 2008; 5 (4): 303-305.
(2) Hamada K, Hata Y, Katsuya Y, H Hiramatsu, Fujiwara T, Katsube Y (1996). Structure cristalline de la protéase Serratia, une protéinase zinc-dépendante de Serratia sp. E-15, contenant un motif de bobine bêta-feuille à une résolution de 2,0 A. J Biochem, 119 (5): 844-851.
(3) Kaviyarasi N S, Prashantha C N, Suryanarayan V V S (2016). Dans l’analyse silico de l’inhibiteur et du site de liaison au substrat de la serrapeptidase provenant de Serratiamarcescens MTCC 8708. Int J Pharm Pharm Sci, 8 (4): 975-1491.
(4) Anil C S, Kashinath M A (2013). Production, caractérisation et optimisation de la protéase puissante (Serratiopeptidase) provenant de SerratiamarcescensE 15. Int Res J Pharm App Sci, 3 (4): 95-98.
(5) Mazzone A, Catalani M, Costanzo M, Drusian A, Mandoli A, Russo S, E Guarini, Vesperini G. Évaluation de Serratia peptidase dans l’inflammation aiguë ou chronique de la pathologie oto-rhino-laryngologie: un essai multicentrique, en double aveugle, randomisé contre placebo. J Int Med Res. 1990; 18 (5): 379-88.
(6) P. Jadav, N.H. Patel, T.G. Shah, et al. Comparaison de l’activité anti-inflammatoire de la serratiopeptidase et du diclofénac chez les rats albinos. J Pharmacol Pharmacother, 1 (2) (2010), p. 116-117
(7) Mazzone A1, Catalani M, Costanzo M, Drusian A, Mandoli A, Russo S, Guarini E, Vesperini G. Évaluation de Serratia peptidase dans l’inflammation aiguë ou chronique de la pathologie oto-rhino-laryngologie: un essai multicentrique, en double aveugle, randomisé contre placebo. J Int Med Res. 1990 Sep-Oct; 18 (5): 379-88.
(8) Murugesan, K., Sreekumar, K., et Sabapathy, B. (2012). Comparaison des rôles de la serratiopeptidase et de la dexaméthasone dans le contrôle de l’inflammation et du trismus après une troisième intervention chirurgicale. Indian Journal of Dental Research, 23 (6), 709-713.
(9) Caroppo E, C Niederberger, PA Iacovazzi, Correale M, D’Amato G. Détection de 90K / MAC-2BP dans le plasma séminal des mâles infertiles avec une infection des glandes accessoires et l’hypothèse pathogénique auto-immune. J Androl. 2006 Nov-Dec; 27 (6): 780-4.
(10) Bhagat S, M Agarwal, Roy V. Serratiopeptidase: une revue systématique des preuves existantes. Int J Surg. (2013).
(11) Shimizu H, et al. Un cas de dermatose bulleuse sous-épidermique induite par la serratiopeptidase. Br J Dermatol. (1999)

error: Contenu protégé sous copyright