Santé Science
Santé Science » Traitements naturels » Traitements naturels de la bradycardie

Traitements naturels de la bradycardie

La bradycardie, lorsqu’elle est normale ne nécessite, en général, aucune prise en charge. Certains traitements peuvent, par contre, être adoptés pour soigner celles qui sont anormales. Dans tous les cas, ceux-ci doivent tenir compte du facteur causal même de cette anomalie. Voici quelques solutions mises en avant par certaines publications scientifiques. Elles ne remplacent pas cependant un avis médical.

Pourquoi faut-il éviter les causes ?

L’arrêt de la prise d’un médicament est conseillé si celui-ci est reconnu comme étant à l’origine du ralentissement du rythme du cœur. Il en va de même si l’anomalie est due à la consommation de certaines substances nocives telles que des stupéfiants.

Quel est l’intérêt de prendre des suppléments alimentaires ?

bradycardie
La bradycardie liée à une malnutrition nécessite la prise de compléments alimentaires

Une diminution de la fréquence cardiaque secondaire à une carence nutritionnelle nécessite la prise de suppléments alimentaires. Ceci est fortement recommandé pour éviter d’aggraver l’affection. Telle carence survient notamment en cas d’anorexie mentale, de diminution de l’appétit ou de malnutrition.

Pourquoi procéder à la contraction des jambes ?

Des études recommandent la contraction des muscles des jambes lors d’une baisse de la fréquence cardiaque (1). Telle position permet, en effet, de favoriser le retour veineux vers le cœur. Ceci peut aider à éviter une éventuelle perte de connaissance suite à la baisse du volume sanguin qui parvient dans les divers organes du corps.

La L-Carnitine présente-t-elle une efficacité ?

Lors d’une étude, il a été montré que la prise quotidienne de L-Carnitine a permis de traiter le ralentissement de la fréquence cardiaque des rats mis en observation (2). Tel supplément a, en effet, amélioré le métabolisme des acides gras. D’autres études affirment également les bienfaits de cet acide aminé lors de diverses pathologies du cœur (3). Il en est les cas d’une insuffisance coronarienne ou cardiaque. Des études complémentaires sur l’homme restent toutefois nécessaires pour confirmer l’efficacité de cette molécule sur ce trouble du rythme cardiaque.

Pour utiliser ce remède, la dose orale préconisée est de 1.5 à 3 g par jour. Ceci est à prendre en une seule ou en deux prises.

Quels sont les effets de la coenzyme Q10 ?

Diverses études avancent les bienfaits de la coenzyme Q10 pour la santé du système cardiovasculaire (4). Des suppléments en cette molécule ont, en effet, montré une réduction des risques d’affection du cœur et d’infarctus. Ceci s’explique notamment par les effets cardioprotecteurs que présente cet antioxydant. D’autres études cliniques sont toutefois essentielles avant de confirmer ces qualités thérapeutiques.

Pour recourir à ce traitement, le dosage prescrit est de 1200 mg par jour. Pour utiliser, par ailleurs, l’ubiquinol, la forme réduite de la coenzyme Q10, une dose de 200 mg suffit. Celle-ci est à prendre en deux prises.

En quoi la chlorella peut-elle aider ?

Diverses publications reconnaissent les bienfaits de la prise de chlorella en cas de carence nutritionnelle (5). Cette algue est, en effet, connue pour sa haute teneur en divers nutriments, dont des vitamines et des minéraux. Elle renferme aussi des acides aminés et des acides gras essentiels et polyinsaturés. Les protéines qu’elle renferme sont, en outre, plus assimilables par l’organisme que celles retrouvées dans les autres aliments. L’effet de ce remède naturel reste encore à confirmer dans d’autres essais cliniques.

La dose fréquemment prescrite pour utiliser ce remède est d’environ 1 à 4 g par jour pour l’adulte. Il n’est, toutefois, pas recommandé en cas d’allergie à la chlorelle.

Quels sont les effets de la spiruline dans le traitement de la bradycardie ?

De nombreuses études recommandent le recours à la spiruline en cas de carence alimentaire. Elle est même employée dans certains pays pour lutter contre la malnutrition (6). Cette algue est, en effet, unanimement admise comme étant une importante source en divers vitamines et minéraux. Les protéines qu’elle contient sont reconnues pour leur excellente digestibilité. Elle renferme, en outre, de l’acide gamma linolénique ainsi que des antioxydants, dont la phycocyanine. Il faut toutefois d’autres essais cliniques pour confirmer l’efficacité de cette algue sur cette anomalie.

Le dosage conseillé pour employer ce remède en cas de carence alimentaire est de 1 à 3 g par jour. La spiruline n’est pas recommandée en cas d’allergie aux algues.

Quand recourir à un stimulateur cardiaque ?

En cas de ralentissement chronique ou d’importante perturbation de la fréquence cardiaque, une prise en charge médicale est nécessaire. La technique la plus préconisée est notamment l’implantation d’un stimulateur cardiaque permanent (7). Ceci est surtout utile pour éviter la survenue d’une grave complication.

Sans prise en charge, la bradycardie anormale peut engendrer de sérieuses complications. N’adoptez cependant aucun traitement sans demander l’avis d’un médecin.

Références

(1) Krediet CT, et al. « Prise en charge de la syncope de Vasovagal : contrôle ou annulation des évanouissements par la traversée des jambes et la tension musculaire. » Circulation, 2002.
(2) Malone MA, et al. « La bradycardie induite par le diabète est un défaut métabolique intrinsèque vénéré par la carnitine. », Metabolism, 2007 August.
(3) Ferrari R. et al. « Effets thérapeutiques de la L-carnitine et de la propionyl-L-carnitine sur les maladies cardiovasculaires.» Article en anglais, Ann NY Acad Sci., 2004 Novembre.
(4) « CoQ10 : Quels sont les avantages pour la santé cardiaque? » Cleveland HeartLab, sept. 2015
(5) Kay, R. A. « Microalgae as food and supplement.» Crit Rev Food Sci Nutr 1991.
(6) Intergovernmental Institution for the use of Micro-algae Spirulina Against Malnutrition , « Benefits of spirulina.»
(7) Tracy CM, et al. « Thérapie par dispositif des anomalies du rythme cardiaque : Un rapport de l’American College of Cardiology Foundation / American Groupe de travail de l’Association des cardiologues sur les lignes directrices de pratique et la Société de rythme cardiaque. » J Am Coll Cardiol, 2013.