Traitements naturels de la bouche sèche

En l’absence d’une prise en charge, la bouche sèche peut conduire à diverses complications dont certaines peuvent être gênantes. Une mauvaise haleine, entre autres, l’apparition de caries dentaires, des pathologies de la gencive et une indigestion peuvent survenir. Un certain nombre de remèdes sont connus, à cet effet, pour leur efficacité en cas de bouche sèche. Dans tous les cas, le traitement à adopter doit tenir compte de la cause même de la xérostomie.

Évitement des aliments pouvant favoriser la xérostomie

bouche sèche
Éviter de manger des aliments riches en sucre, graisses et épices permet de prévenir la bouche sèche

Lors d’une xérostomie due à une alimentation insalubre, il est conseillé de limiter, voire d’arrêter la consommation de certains produits. Il en est le cas des aliments riches en sucre, en graisse, en épice ainsi que des fritures. Les boissons fortement sucrées comme les sodas et alcooliques doivent être retirées des habitudes alimentaires. La consommation de café et de tabac doit également être arrêtée.

Bonne hydratation quotidienne

Pour éviter une sécheresse buccale secondaire, il est recommandé d’assurer une bonne hydratation quotidienne en buvant 1.5 litre d’eau par jour. En cas d’importante perte hydrique, cependant, il faudra en boire davantage. Il en est le cas après la pratique d’activités physiques, lors de forte chaleur ou d’une fièvre ou d’un rhume. Les pertes en eau suite à des diarrhées ou à des vomissements doivent aussi être compensées. En général, ce seul traitement suffit à traiter un problème de bouche sèche.

Prise en charge d’une candidose buccale

En cas de bouche sèche due à une candidose buccale, la prise en charge doit commencer par le traitement de cette infection. Une publication préconise, à cet effet, l’utilisation d’un mélange de réglisse, d’échinacée et de basalmier (1).

Le remède consiste à faire des bains de bouche avec une dilution de ce mélange.

Jaborandi

Une étude affirme les bienfaits que peut apporter l’utilisation de Jaborandi en cas bouche sèche secondaire à une hyposialie (2). Cette plante présente, en effet, la propriété de pouvoir stimuler la sécrétion de salive au cours des observations menées.

Le remède à utiliser consiste à prendre avant les principaux repas 20 gouttes diluées de la teinture mère.

Gingembre

Selon une publication, le gingembre est efficace pour la prise en charge de bouche sèche (3). Le fait est que ce rhizome est connu pour sa capacité à augmenter la production de salive. Il doit surtout cette action au gingérol qu’il renferme.

Pour recourir à ce traitement, il suffit de boire 1 à 2 tasses par jour une infusion chaude et d’en utiliser en gargarisme. Pour cela, il faut laisser infuser 5 g de gingembre râpé dans 1 verre d’eau bien chaude pendant une quinzaine de minutes. On peut aussi employer une cuillère à café de la plante séchée à la place.

Camomille

Certaines observations affirment les bienfaits de la camomille en cas de xérostomie (4). Elle contribue, en effet, à la réhydratation des cellules buccales tout en favorisant la guérison des éventuelles blessures.

Le remède consiste à prendre une infusion de la plante et à l’utiliser pour le gargarisme. Pour la préparation, il suffit de laisser infuser 5 g de fleurs séchées dans un verre d’eau bouillante pendant 5 mn. 1 ml d’extrait fluide de la plante peut aussi remplacer les fleurs.

Gentiane jaune

Diverses publications reconnaissent en outre l’avantage de l’utilisation de la gentiane jaune en cas de problème de bouche sèche (5). Cette plante est, en effet, reconnue pour être un sialogogue. Elle est capable de déclencher rapidement la salivation dès qu’elle entre en contact avec les papilles gustatives. Ce qui s’expliquerait principalement par l’amertume de la plante.

Pour utiliser ce remède, boire 5 gouttes de la teinture de la plante dans un peu d’eau. Il est possible de répéter la prise jusqu’à 3 fois par jour. Il est à noter que l’usage de cette plante n’est pas recommandé en cas d’ulcères dans les voies digestives. Elle peut, en outre, conduire à des troubles digestifs comme des nausées et des vomissements en cas de surdosage.

Références

(1) « Encyclopédie des plantes médicinales. Identification, préparations, soins.», Larousse/VUEF, 2001.
(2) Bodin L., « Le traitement naturel d’une bouche sèche.», luc-bodin, 2011.
(3) Baumann V., « Bouche sèche et homéopathie. », Homeophyto, 2009.
(4) Roger A., « Bouche sèche et traitement naturel – Causes et remèdes contre la xérostomie.», Naturalexis.
(5) Health Canada- Les bienfaits de la gentiane jaune.

error: Contenu protégé sous copyright