Santé Science
Santé Science » Traitements naturels de la bronchite

Traitements naturels de la bronchite

Les formes de bronchite aiguë sont souvent sans gravité et peuvent guérir d’elles-mêmes dans certains cas. Celles qui sont chroniques doivent pourtant être prises en charge pour éviter toute complication. Dans tous les cas, certains traitements sont reconnus pour leur efficacité et peuvent être utilisés lors de cette pathologie.

Nécessité d’un sevrage tabagique

bronchite
Le sevrage tabagique est essentiel pour favoriser la guérison d’une bronchite

Pour prévenir ou faciliter la guérison d’une inflammation des bronches, diverses études s’accordent sur l’importance d’un sevrage tabagique (1). Le tabac rend, en effet, les mucus plus épais. Il paralyse aussi les cils des bronches qui ne parviennent plus alors à évacuer normalement les sécrétions. D’où la nécessité d’arrêter de fumer pour la prise en charge de ce type de pathologie des voies aériennes.

Réglisse (Glycyrrhiza glabra)

La réglisse (Glycyrrhiza Glabra) est avancée dans de nombreuses études comme pouvant être bénéfique en cas de bronchites. En plus de pouvoir booster, en effet, les défenses immunitaires, cette plante possède également une propriété apaisante. Elle doit celle-ci à l’acide glycyrrhizique qu’elle renferme, connu comme étant 50 fois plus doux que le sucre. Ce qui peut aider à calmer l’inflammation des voies respiratoires qui caractérise principalement cette affection. (6)

Pour utiliser la réglisse lors d’une bronchite, faire infuser dans 150 ml d’eau bouillante 3 g de racines séchées de la plante. En prendre 3 tasses par jour. La dose maximale à ne pas dépasser est de 12 g par jour. Il est à noter que le traitement ne doit pas excéder plus 40 jours. Le remède peut, en effet, conduire à une hausse de la pression artérielle et favoriser une rétention. En outre, il est contre-indiqué en cas de grossesse ou d’insuffisance rénale.

Effet du thym contre la bronchite

Selon diverses publications (3), le thym présente un certain bienfait en cas d’inflammation aiguë des bronches. Seul ou mélangé avec des racines de primevère, il s’est avéré être aussi efficace que des médicaments de synthèse pour calmer les symptômes de cette forme bronchite. Son usage a aussi permis de fluidifier les mucus.

Le traitement consiste à boire quotidiennement une infusion de la plante 5 fois par jour.

Plantain lancéolé (Plantago lanceolata)

Des essais cliniques reconnaissent qu’un traitement à base de plantain lancéolé est efficace pour traiter des bronchites chroniques (4). Cette plante était longtemps reconnue pour son efficacité à soigner tout type d’infection ou d’irritation des voies aériennes.

Le remède consiste à prendre 1 cuillère à café par jour d’extraits liquides standardisés des feuilles de la plante.

Huile essentielle d’eucalyptus (Eucalyptus Globulus)

Certaines études reconnaissent l’efficacité de l’usage de l’huile essentielle d’eucalyptus pour prendre en charge diverses affections des voies aériennes (5). Parmi celles-ci figurent notamment les cas d’inflammation chronique ou aiguë des bronches. Pour l’usage de cette huile, mélanger 5 gouttes à 1 cuillère à café d’huile végétale. Utiliser ensuite le mélange comme huile de massage du dos et de la poitrine. Répéter l’action 2 fois par jour pour qu’il y ait efficacité. Un autre remède consiste à brûler 5 gouttes de l’huile essentielle dans un brûle-parfum pendant une demi-heure.

L’utilisation de ce traitement n’est pas, toutefois, indiquée en cas d’allergie ou d’autres pathologies respiratoires comme l’asthme.

Géranium du cap (Pelargonium Sidoides)

Certaines observations ont montré que le géranium du cap peut être employé pour traiter des cas d’inflammation aiguë des bronches. (6) La plante semble même être capable de calmer les divers symptômes de l’affection. Elle en accélère également la guérison.

Pour utiliser ce remède, la dose souvent prescrite est de 30 gouttes d’extraits liquides normalisés, trois fois par jour.

Aunée (Inula helenium)

L’aunée est employée depuis longtemps pour sa capacité à tonifier le système respiratoire et à traiter diverses pathologies des bronches (7). Son efficacité pour soigner les cas de bronchites chroniques s’explique surtout par ses effets apaisants et expectorants sur les bronchioles. Telle action provient surtout de l’inuline qu’elle renferme.

Pour profiter des bienfaits de cette plante, boire 2 à 3 tasses par jour d’une décoction de 5 g de la plante par tasse.

Références

(1) Santé Canada, « Les maladies Respiratoires au Canada.», Sept 2001.
(2) Blumenthal M, et al. (Ed) Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council, Integrative Medicine Communications, USA. 2000.
(3) Gruenwald J, et al. « Efficacy and Tolerability of a Fixed Combination of Thyme and Primrose Root in Patients with Acute Bronchitis – A Double-blind, Randomized, Placebo-controlled Clinical Trial.», Arzneimittelforschung. 2005.
(4) Matev M, et al. « Clinical trial of a Plantago major preparation in the treatment of chronic bronchitis.» Vutr Boles 1982.
(5) WHO Monographs on Selected Medicinal Plants, Vol 2. World Health Organization, Geneva, 2003.
(6) Matthys H. et al. « Efficacy and Safety of an Extract of Pelargonium Sidoides (EPs 7630) in Adults with Acute Bronchitis – a Randomised, Double-blind, Placebo-controlled Trial.», Phytomedicine. 2003.
(7) Encyclopédie des plantes médicinales. Larousse.