Santé Science
Santé Science » Huiles végétales » Huile de nigelle

Huile de nigelle

Les vertus thérapeutiques de l’huile de nigelle ont été reconnues très tôt dans l’ancienne Égypte et le Proche-Orient. À l’époque des pharaons, elle servait déjà de remède médicinal et de produit cosmétique pour le soin de la peau. Ce n’est pourtant que très récemment, au début des années 1960, que son utilisation a suscité l’intérêt des Occidentaux. Aujourd’hui, plus de 400 d’études répertoriées s’intéressent particulièrement sur les réels bienfaits de cette huile végétale sur la santé.

Présentation de l’huile de nigelle

huile de nigelle
L’huile de nigelle possède des vertus immunostimulantes

L’huile de nigelle est une huile végétale extraite par pression à froid des graines de Nigella sativa. Mieux connue sous les noms de nigelle et cumin noir, cette plante herbacée est originaire des régions méditerranéennes. Elle est cultivée surtout pour ses graines aromatiques qui servent d’épices dans de nombreux plats. Leur utilisation comme remède médicinal est aussi largement répandue dans le Proche-Orient.

De bonne qualité et bio, l’huile végétale de cumin noir présente de nombreux bienfaits sur la santé. Elle renferme, en effet, divers composants actifs, dont des acides gras essentiels, des antioxydants, des minéraux et des vitamines. Elle contient aussi de l’huile essentielle dont la thymoquinone et le paracymène. La nigellone et la nigelline qui la composent sont, par ailleurs, respectivement connues pour leurs effets bronchodilatateurs et stimulants digestifs.

Propriétés médicinales de l’huile de nigelle

De nombreux bienfaits médicinaux sont attribués à l’huile végétale de nigelle.

Stimulation du système immunitaire

L’huile de nigelle est connue pour sa capacité à stimuler le système immunitaire. Elle est même souvent recommandée pour prévenir une éventuelle infection lors des changements de saisons. Cette propriété s’explique surtout par sa teneur en huiles essentielles qui possèdent des vertus immunostimulantes. Certains des antioxydants qu’elle renferme participent aussi à cet effet.

Prise en charge des troubles digestifs

Grâce à la présence de nigelline dans sa composition, l’huile de cumin noir présente de nombreux bienfaits pour le système digestif. Son usage permet, entre autres, de remédier à divers maux digestifs, tels qu’une constipation, une dyspepsie ou un reflux gastro-œsophagien. L’huile peut aussi aider à prévenir des perturbations au niveau de la fonction hépatique.

Prise en charge des troubles des voies aériennes

La nigellone, un des principes actifs de l’huile de nigelle, est à même de soulager des troubles des voies aériennes. Elle présente, en effet, une propriété broncho-dilatatrice. Il s’agit également d’un antihistaminique efficace lors d’une réaction allergique au niveau de la sphère ORL et respiratoire. Ces effets sont surtout bénéfiques en cas de problèmes d’asthme ou d’allergies respiratoires.

Équilibre du bilan sanguin

L’usage de l’huile de cumin noir peut aider à prévenir la survenue de troubles métaboliques comme le diabète ou l’hypercholestérolémie. Elle contribue, en effet, d’une part à améliorer la résistance à l’insuline favorisant ainsi la baisse de la glycémie. D’autre part, certains de ses composés sont capables de diminuer le niveau de cholestérol et de triglycérides contenus dans le sang. Ils peuvent même aider à perdre les amas graisseux dans le cadre d’un régime hypocalorique.

Antibactérienne, antifongique et antiparasitaire

Lors de diverses observations, il a été constaté que l’huile essentielle contenue dans cette huile végétale présente une activité antibactérienne (1). Elle s’avère, en effet, être capable de neutraliser diverses souches de bactéries présentes dans la flore cutanée. Elle semble aussi être efficace pour inhiber des champignons qui peuvent s’installer sur la peau. Cette propriété s’explique surtout par l’action de la thymoquinone présente dans sa composition.

L’huile de cumin noir peut, en outre, être employée comme remède adjuvant pour traiter des infections à diverses bactéries digestives. Il en va de même dans la prise en charge des candidas albicans ou encore des parasites intestinaux.

Antiseptique et anti-inflammatoire

Grâce à son huile essentielle, l’huile de nigelle présente des vertus antiseptique et anti-inflammatoire. Ce qui explique pourquoi elle est fréquemment recommandée pour le traitement des acnés chez les adolescents. Elle peut aussi aider à traiter d’autres problèmes de peau comme les abcès, eczémas, cicatrices, gerçures, fissure et brûlure superficielle.

L’acide linoléique qu’elle renferme est, en outre, connu pour sa capacité à lutter contre les pathologies inflammatoires et la polyarthrite rhumatoïde.

Soins de la peau

Outre ses vertus thérapeutiques, l’huile de nigelle est également célèbre pour son efficacité à prendre soin de la peau. Ceci s’explique notamment par la présence de nombreux antioxydants, de la vitamine E et de l’acide linoléique dans sa composition. Parmi tous ses bienfaits, il est admis que cette huile végétale peut aider à réduire visiblement les signes du vieillissement. Elle aide à limiter non seulement les pertes hydriques, mais également les dommages causés par les radicaux libres. Elle apporte aussi douceur et souplesse, apaise les irritations, dont celles du rasage.

Précautions d’emploi et dosage de l’huile de nigelle

Pour un usage interne, il est conseillé de consommer entre 1 à 3 gouttes de l’huile. La dose journalière maximale prescrite dans certaines publications est d’une cuillère café. Dans tous les cas, il est conseillé de ne jamais chauffer l’huile de nigelle. Cette utilisation est déconseillée en cas de grossesse.

En application topique, il est recommandé de toujours la diluer dans une autre huile végétale, une crème ou une lotion. Bien agiter le mélange dans un flacon avant l’usage. L’huile essentielle qu’elle renferme peut en effet causer des brûlures cutanées. Quoi qu’il en soit, mieux vaut éviter le contour des yeux et de la bouche. Un test cutané est, par ailleurs, conseillé avant tout traitement.

Pour acheter :

huile de nigelle

Références

(1) Slimane S, « Nigella sativa L, Nigella damascena L. Études botaniques, chimique et pharmacologique. Propriétés des huiles essentielles. » Thèse de docteur en pharmacie, Besançon , 2001.

error: Contenu protégé sous copyright