Traitements naturels de l’arythmie

Une arythmie asymptomatique ne nécessite en général aucun traitement spécifique. De simples surveillances médicales régulières peuvent suffire. Si la pathologie est, par contre, accompagnée de symptômes, la prise en charge se fera en fonction du cas et de la source de ce trouble cardiaque.

On préconise un certain nombre de traitements, à cet effet. Parmi ceux-ci, il y a entre autres :

Hygiène de vie saine

arythmie
L’adoption d’une bonne hygiène de vie permet de prévenir l’arythmie

Adopter une hygiène de vie saine peut aider à réduire le risque de survenue d’un trouble cardiaque dont une arythmie. Ceci doit inclure notamment la pratique régulière d’activités physiques et éviter toute forme de sédentarité. Une étude avance, entre autres, les bienfaits d’une telle pratique chez des sujets âgés de 65 ans ou plus. Ceux-ci ont montré une baisse significative de l’incidence de cette affection grâce à la pratique d’exercices physiques légers, mais réguliers. (1)

En cas de surcharge pondérale, il est conseillé de prendre les mesures nécessaires pour perdre du poids.

La prise de toutes substances nocives à l’organisme dont notamment alcool, tabac et autres stupéfiants doit, par ailleurs, être arrêtée.

Il est aussi recommandé de prendre en charge le stress ou l’anxiété pour prévenir ou éviter d’aggraver un trouble cardiaque.

Bonne habitude alimentaire

Une bonne habitude alimentaire est essentielle pour le cœur et même pour la santé en général. Privilégier de ce fait la consommation de fruits et légumes dans l’alimentation est reconnue comme étant bénéfique pour le système cardiovasculaire. Ceci s’explique par l’important apport en antioxydants d’un tel type de régime. On ne doit pas, par ailleurs, négliger la consommation de noix, de légumineuse et de céréales complètes. À l’inverse, il faut limiter les produits d’origine animale notamment les viandes et les matières grasses. Il en va de même du sucre et des aliments sucrés, dont les friandises et des excitants comme le café et les épices.

Oméga 3

Lors d’une observation scientifique, il a été constaté que l’oméga 3 contribue dans le traitement de diverses formes de cardiopathie. Parmi celles-ci figurent notamment les troubles de la fréquence cardiaque dont les tachycardies (2). Ceci s’explique par l’action anti-inflammatoire de cet acide gras. Il peut également protéger les artères de l’athérosclérose.

Parmi les meilleures sources de cette molécule, il y a surtout les noix, le canola, les graines de citrouilles et de lin. L’apport quotidien recommandé en oméga 3 d’origine végétale est de 1g par jour.

Efficacité des amandes sur l’arythmie

Bien que toutes les noix soient excellentes pour la santé cardiaque, les amandes en particulier sont mises en évidence dans certaines études. Le fait est qu’elles constituent une source importante de phytostérols qui peuvent être bénéfiques en cas d’hypercholestérolémie (3). Cette espèce de noix est, en outre, très riche en vitamine E, également recommandée pour garder le cœur et les vaisseaux sanguins en bonne santé.

Pour bénéficier des bienfaits thérapeutiques des amandes, la quantité journalière conseillée est de 30 g par jour.

Resvératrol

Un bon nombre d’observations scientifiques s’accordent sur les bienfaits du resvératrol sur le fonctionnement du cœur. Des chercheurs ont, en effet, trouvé que cette molécule contenue dans la peau des raisins présente des effets bénéfiques sur la cholestérolémie et sur la santé cardiaque (4).

Les premières études remontent au début des années 90. Il a été découvert que, grâce au vin, les Français présentaient une faible mortalité malgré leur régime fortement carné. Les chercheurs ont fini par trouver que cette action provient surtout du resvératrol, une molécule contenue dans la peau des raisins. Celui-ci présente des effets hypocholestérolémiants et est bénéfique pour le myocarde (4). Lors d’une étude plus récente menée sur des rats, il a été observé que la même molécule possède une action hypotensive. On a aussi constaté une réduction de l’hypertrophie du myocarde, de l’inflammation ainsi que des dommages oxydatifs secondaires à l’hypertension. (5)

Pour profiter des bienfaits thérapeutiques du resvératrol, la dose préconisée est de 450 mg par jour pour un sujet de 70 kg. Son utilisation n’est pas conseillée en cas de grossesse ou en période de menstruation chez les femmes. Elle est également à proscrire chez les enfants en croissance ou en cas d’anémie.

Effet de la coenzyme Q10 sur l’arythmie

Le recours au coenzyme Q10 est avancé dans certaines études pour la prise en charge de diverses cardiopathies. Ceci s’explique par l’effet cardioprotecteur que possède cette molécule (6). Elle est également réputée pour son effet anti-âge, capable de retarder l’apparition des signes de vieillissement, dont ceux du cœur.

La dose fréquemment prescrite et de 90 à 200 mg par jour de coenzyme Q10 pour bénéficier de ses bienfaits.

Références

(1) Mozaffarian D. et al. « Physical Activity and Incidence of Atrial Fibrillation in Older Adults : The Cardiovascular Health Study.» Circulation. 2008.
(2) Finzi A. « Effects of n-3 Polyunsaturated Fatty Acids on Malignant Ventricular Arrhythmias in Patients with Chronic Heart Failure and Implantable Cardioverter-defibrillators.», Am Heart J. 2011 February.
(3) Strahan T. « Nuts For Cardiovascular Protection.» Asia Pac J Clin Nutr. 2004.
(4) Kopp P. « Resveratrol, A Phytoestrogen Found in Red Wine. A Possible Explanation for the French Paradox.» Eur J Endocrinol, 1998.
(5) Seymour E. et al. « Chronic Intake of a Phytochemical-enriched Diet Reduces Cardiac Fibrosis and Diastolic Dysfunction caused by Prolonged Salt-sensitive Hypertension.» J Gerontol A bio sci med, 2008.
(6) Dossier : « CoQ10 : What are heart health benefits? », Cleveland HeartLab, Sept 2015.

error: Contenu protégé sous copyright